Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Les Insoumis strasbourgeois se mobilisent pour garder les votes des quartiers populaires aux législatives
Politique 

Les Insoumis strasbourgeois se mobilisent pour garder les votes des quartiers populaires aux législatives

par Thibault Vetter.
Publié le 7 mai 2022.
Imprimé le 24 mai 2022 à 16:14
3 436 visites. 3 commentaires.

Porte à porte, tractage, boitage… Après les négociations pour l’union de la gauche à Paris, les militants Insoumis strasbourgeois travaillent à conserver la dynamique de l’élection présidentielle pour les législatives. Reportage à la cité de l’Ill, quartier populaire qui a mis Jean-Luc Mélenchon largement en tête au premier tour.

Tracts à la main, Boris accueille Pauline, Jérémy (prénom modifié), Denis et Sébastien Mas, qui se présentera à l’élection législative dans la circonscription du Nord de Strasbourg (67-3) sous la bannière de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes). Jeudi 5 mai, devant la pharmacie de la cité de l’Ill, l’équipe de militants Insoumis s’apprête à partir pour une session de porte-à-porte. Boris, le directeur de campagne, explique :

« On peut encore empêcher Macron de mener ses politiques antisociales et violentes si on obtient une majorité de gauche à l’assemblée. Pour cela, il faut que les gens qui ont voté Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle restent mobilisés, notamment dans les quartiers populaires, et ce n’est pas gagné, parce que les élections législatives sont peu connues. »

Boris. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

« Mélenchon incarne la possibilité que les choses changent enfin »

Il s’agit de la sixième action de la semaine pour ce groupe local. Deux jours plus tôt, ils organisaient une cession de tractage devant le supermarché Auchan de Schiltigheim. Les militants mettent aussi des prospectus dans les boites aux lettres. « Je suis très surpris par le nombre de personnes qui veulent s’investir pour l’Union populaire. Rien que pour notre circonscription, le nombre d’adhérents est passé de 100 à 200 depuis la présidentielle, dont 45 membres actifs qui étaient présents à la dernière réunion de mobilisation le 29 avril », expose Boris.

D’après Léo Paul Latasse, qui organise la mobilisation dans la circonscription du centre de Strasbourg (67-1), « tous les groupes locaux de la ville sont sollicités par de nouvelles personnes. Ils ont accueilli au moins une vingtaine de nouveaux militants depuis le résultat du premier tour. En tout, l’Union populaire compte 250 membres actifs à Strasbourg, et ce chiffre augmente », dit-il. Pauline, psychomotricienne à l’hôpital, milite pour la première fois de sa vie :

« Nous, les soignants, subissons gravement les restrictions budgétaires dans les hôpitaux. Le Ségur de la santé, c’était de la poudre aux yeux, les choses continuent à empirer. On n’en peut plus de Macron et de Le Pen. Mélenchon incarne la rupture avec ce système, la possibilité que les choses changent enfin. J’ai vraiment ressenti le besoin de me mobiliser pour participer à ça, de ne pas rester les bras croisés. »

Pauline. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

Beaucoup de personnes pas au courant des élections législatives

À la cité de l’Ill, l’équipe se met en route vers la rue de la Fecht. « On va essayer de faire le maximum d’immeubles », lance Boris. Les militants se divisent en trois groupe et se répartissent les vieux bâtiments HLM. Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle dans les deux bureaux de vote du quartier, avec 45 et 50% des voix pour 65% de participation.

La première personne qui ouvre à Pauline et Sébastien est déjà convaincue : « J’aime bien Mélenchon, je ne vote que pour lui », dit l’homme d’une cinquantaine d’année. Mais il n’est pas au courant que les élections législatives approchent. Sébastien lui explique :

« C’est moi qui serait candidat pour votre circonscription. Il faudra voter la Nouvelle union populaire écologique et sociale. Les élections législatives sont très importantes, elles servent à élire les députés, et c’est eux qui votent les lois. On peut encore obtenir la retraite à 60 ans, l’augmentation du SMIC, le blocage des prix pour l’alimentation, le gaz et l’électricité. Mais il faudra venir voter les 12 et 19 juin. »

L’homme assure qu’il ira mettre son bulletin dans l’urne. Plus haut, une femme, la quarantaine, déclare à Sébastien et Pauline : « Moi j’aime bien Marine Le Pen. Elle est contre le passe sanitaire et met des vidéos sur Tiktok avec ses chats et sa famille, elle a l’air bien. Et ce n’est pas vrai qu’elle est raciste. »

Denis, à gauche, et Sébastien Mas, à droite. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

« La politique a des conséquences énormes sur vos vies »

Pauline lui rétorque qu’elle a « des mesures contre les musulmans et les migrants dans son programme, et que Mélenchon est également contre le passe ». Le femme répond : « Ah oui Mélenchon il est bien aussi ! Mais de toute façon je ne sais pas comment on fait pour voter, je ne l’ai jamais fait. »

Le candidat aux législatives et la nouvelle militante lui expliquent la démarche. Dans la rue, ils rencontrent Mourad qui les aborde spontanément :

« Vous êtes avec Mélenchon ? J’ai voté pour la première fois de ma vie à cette élection. J’ai vu ses discours sur les réseaux sociaux et à la télé contre Zemmour. Moi je suis comme vous, je dis à tous mes amis et aux jeunes que je connais de continuer à voter pour Mélenchon aux législatives. C’est le seul qui fait face aux racistes et à Macron. »

L’équipe de 5 militants de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) a frappé à 88 portes ce 5 mai. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

Les Insoumis enchainent les portes et les entrées d’immeubles. Beaucoup de personnes, étrangères ou non, disent ne pas voter, et ne pas être sur les listes électorales. « Je comprends que vous soyez lassés, mais la politique a des conséquences énormes sur vos vies », argue Sébastien. Pauline ajoute : « Ça ne coûte rien d’aller voter, juste un peu de temps, alors autant le faire. Pour s’inscrire, il faut aller à la mairie de quartier. » « C’est vrai que ça ne coûte pas grand chose », lui répond une femme d’une trentaine d’années, en remettant son paillasson en place.

88 portes, et globalement un « très bon accueil »

La majorité des personnes rencontrée sont issues de l’immigration. Certaines ne savent pas que les élections législatives se tiendront bientôt mais sont des électeurs et électrices de Mélenchon. « Ces actions de porte-à-porte et de tractage sont vraiment fondamentales. Il y a énormément de gens éloignés de la politique dans les quartiers populaires. Ils ne veulent entendre parler que de Mélenchon. Il faut les informer à propos des élections législatives, constate Sébastien Mas. Deux personnes disent voter Le Pen. Cette dernière a obtenu 17 et 22% des suffrages exprimés dans les deux bureaux de vote de la cité de l’Ill.

La cité de l’Ill. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

Boris, par ailleurs syndiqué à la CGT chômeurs précaires, tente de convaincre une abstentionniste : « Moi aussi je veux que ça change, je vis avec 900 euros par mois. On ne trouve pas de travail et en même temps ils baissent nos indemnités. Là on a peut-être une ouverture. Si on laisse Macron, c’est sûr que ça sera de pire en pire. » Jérémy, qui travaille dans une banque, abonde :

« Après la victoire d’une coalition de gauche aux législatives en 1997 et la nomination de Lionel Jospin, un premier ministre de gauche, on a obtenu la semaine de 35 heures malgré le fait que le président, Jacques Chirac, était de droite. »

D’autres actions à venir dans des quartiers populaires

Vers 19h, les militants s’arrêtent après être entrés dans 11 halls d’immeubles et avoir frappé à 88 portes, avec 70 à 80% de réponse. Boris estime avoir eu un « très bon accueil globalement ». Les défenseurs de l’union de gauche ont jusqu’au 12 juin pour remobiliser. « Ces prochains jours, nous irons dans les quartiers de Schiltigheim, Hœnheim et Bischheim. Nous avons le devoir d’informer un maximum de personnes pour ne pas passer à côté d’une belle occasion d’améliorer les choses », conclue-t-il.

La circonscription ne sera pas facile à gagner pour la Nouvelle union populaire écologique et sociale car elle contient aussi la Robertsau, Souffelweyersheim ou Reichstett, communes dans lesquelles Emmanuel Macron est arrivé en tête au premier tour de l’élection présidentielle. Un nouveau porte à porte est prévu ce samedi 7 mai, place de Haldenbourg à Cronenbourg.

Article actualisé le 07/05/2022 à 10h18
L'AUTEUR
Thibault Vetter
Thibault Vetter
enquête sur l'hébergement d'urgence, la grande précarité, les pollutions et l'industrie.

En BREF

Le salon Bio&Co va projeter un documentaire anti-vaccins réalisé par un complotiste

par Achraf El Barhrassi. 5 665 visites. 22 commentaires.

Le port autonome lance une procédure d’urgence pour faire expulser le squat quai Jacoutot

par Thibault Vetter. 807 visites. 3 commentaires.

Électricité de Strasbourg protègera finalement ses clients contre la hausse des prix du gaz

par Laurence George. 1 227 visites. 2 commentaires.
×