Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Municipales (crades) à Schilick : « Andrée Munchenbach m’a toujours détestée »
Politique 

Municipales (crades) à Schilick : « Andrée Munchenbach m’a toujours détestée »

par Marie Marty.
Publié le 28 mars 2014.
Imprimé le 30 novembre 2021 à 12:45
5 455 visites. 15 commentaires.
L'ensemble immobilier ancien du Dinghof à Schiltigheim, au cœur d'un nouveau coup de théâtre à Schiltigheim (Photo Andrée Munchenbach)

Le Dinghof d’Adelshoffen à Schiltigheim (Photo Andrée Munchenbach)

A Schiltigheim, les adversaires politiques ne sont pas à une accusation ou une insulte près. Jeudi soir, Andrée Munchenbach, colistière de Jean-Marie Kutner (UDI), publie une lettre qui met en cause Danielle Dambach (EELV), alliée à Raphaël Nisand (PS), à propos d’un possible conflit d’intérêts concernant le Dinghof. Une « manœuvre électorale de dernière minute » pour le maire sortant. « Une invention », pour l’adjointe à l’urbanisme.

Insultes, opérations de déstabilisation, propos antisémites… La campagne des élections municipales à Schiltigheim, tête de pont des communes du nord de la CUS tenue depuis 6 ans par Raphaël Nisand (PS), a été très dure. Et la tension de l’entre-deux-tours, dont l’issue s’annonce incertaine pour les listes d’union PS-EELV-FG d’un côté, UDI-UMP de l’autre, fait encore monter le niveau d’un cran.

« Votre position dans cette affaire me paraît pour le moins scabreuse »

A trois jours du second tour, Andrée Munchenbach, colistière de Jean-Marie Kutner (UDI), publie une lettre sur son profil Facebook accusant Danielle Dambach, tête de liste EELV ralliée à Raphaël Nisand et adjointe au maire sortant en charge de l’urbanisme, de faire « passer [son] intérêt particulier avant l’intérêt général de la commune et de ses habitants » dans une opération immobilière sur le Dinghof d’Adelshoffen, un ensemble de bâtiments anciens au cœur de la ville.

Capture Facebook profil d'Andrée Munchenbach (MM)

Capture Facebook profil d’Andrée Munchenbach (MM)

Capture Facebook du profil d'Andrée Munchenbach (MM)

Capture Facebook du profil d’Andrée Munchenbach (MM)

Regrettant, en tout cas officiellement, la sortie de son encombrante colistière si près de l’échéance électorale, Jean-Marie Kutner raconte néanmoins :

« Lundi matin très tôt, nous avons négocié avec Danielle Dambach et ses troupes. Nous étions parvenus à un accord. Mais alors qu’on parlait programme, on a évoqué le cas du Dinghof, la plus vieille maison de Schilick qui date de 1525, autour de laquelle nous aimerions installer un verger et créer un parc ouvert aux gens. Nous voulons donner un peu de respiration à ce secteur, parce qu’Adelshoffen, ce n’est qu’un bloc de béton.

A ce moment-là, Danielle Dambach parle d’un projet d’autopromotion à cet endroit, évoque un compromis de vente. Son mari, Yves Dambach qui était présent, me propose d’en parler dehors, sur le trottoir. Et là, il me dit : « Ce projet d’autopromotion, c’est nous, on est dedans ». Je lui affirme que moi maire, je ne couvrirai pas ce conflit d’intérêts évident, une promotion immobilière dans l’intérêt d’un élu, sur un terrain tout à fait intéressant !

On se quitte pour une pause d’une heure, avant de signer l’accord. En fait, ils ont disparu, coupé leurs téléphones, ne sont jamais revenus. Ils sont allés seuls voir Raphaël Nisand alors que 80% de leur équipe voulaient s’allier avec nous. Je pense que cette affaire [le Dinghof] est l’une des raisons de ce revirement. »

« C’est une gamberge malsaine, les méthodes habituelles de ces fous furieux »

Alors qu’il apprenait ce matin la publication de cette lettre ouverte d’Andrée Munchenbach, Raphaël Nisand, candidat PS à sa succession, s’est immédiatement défendu d’avoir été au courant de cette affaire lundi, soutenant que si elle était avérée, cette participation du couple Dambach au projet d’autopromotion du Dinghof ne serait pas forcément un problème. Et d’éructer à l’encontre de ses concurrents :

« C’est de la pure diffamation, une accusation de bas étage ! Ce mail [ndlr, post Facebook] ressemble  une manœuvre électorale de dernière minute. C’est aussi une contrariété au code électorale puisqu’il intervient ce vendredi et ne nous laisse pas le temps de répondre ! Danielle Dambach est une personne honnête et scrupuleuse qui n’a jamais fait passer son intérêt personnel avant l’intérêt général. Je m’en porte garant. [Par ailleurs] nous n’avons pas parlé de ce sujet une seule seconde lundi. Nous n’avons rien fait durant le mandat sur ce terrain. Aucune DIA, déclaration d’intention d’aliéner, n’est passée sur mon bureau sur le Dinghof. C’est une gamberge malsaine, les méthodes habituelles de ces fous furieux ! »

« Elle m’a toujours détestée et cherche à me compromettre »

Danielle Dambach, jointe également, affirme n’avoir « rien à [se] reprocher ». D’un ton mi-excédé, mi-inquiet, l’adjointe à l’urbanisme assure :

« Il y a 6 mois, deux interlocuteurs différents, un promoteur et un groupe d’autopromotion, sont venus me voir. Ils souhaitaient racheter l’ensemble, mis en vente par le propriétaire [privé]. Et depuis, plus rien. Je n’ai vu passer aucun permis de construire sur ce projet. Je sais que Mme Munchenbach m’a toujours détestée, depuis que je suis à Schilick écologie. Elle cherche à me compromettre, mais je n’ai rien à me reprocher. C’est une invention. »

Et d’affirmer que l’alliance conclue lundi par les écologistes avec les socialistes plutôt qu’avec Jean-Marie Kutner, alliance sur laquelle elle avait laissé planer le doute durant la campagne, s’est faite pour des raisons exclusivement politiques, parce que « nous n’avions pas trouvé les garanties concrètes attendues ». L’adjointe au maire ignorait encore ce matin si elle allait donner suite à ces accusations.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : municipales à Schilick, divisée, les anti-Nisand peineront à sortir le sortant

Sur Rue89 Strasbourg : dans la CUS, la droite confortée, la gauche malmenée

L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

À Reichshoffen, l’usine Alstom reprise par l’Espagnol CAF, préféré par les salariés

par Jean-François Gérard. 731 visites. 2 commentaires.

À Kilstett, des hooligans néonazis se battent en plein centre-ville

par Guillaume Krempp. 13 592 visites. 1 commentaire.

Jeudi, une marche contre les violences sexistes et sexuelles

par Maud de Carpentier. 1 049 visites. 2 commentaires.
×