Municipales : les franco-turcs de Strasbourg font-ils de l’entrisme électoral ?
Vigies 

Municipales : les franco-turcs de Strasbourg font-ils de l’entrisme électoral ?

actualisé le 24/03/2014 à 22h39

A LIRE SUR

SLATE.FR

Saglamer entrisme Slate

(capture d’écran)

Slate.fr a enquêté au sein de la communauté turque de Strasbourg. Le journal en ligne revient sur la création de la liste du Mouvement Citoyen de Strasbourg (MCS) menée par Tuncer Saglamer, qui est l’un des cofondateur du Cojep. Selon Slate, le Cojep est l’un des bras armés de l’AKP, le parti religieux de Tayyep Racip Erdogan, actuellement au pouvoir en Turquie. Du coup, l’apparition de cette liste est loin de faire l’unanimité au sein de la communauté turque, comme l’indique Muharrem Koç, directeur de l’ASTU (Actions citoyennes interculturelles), sur Slate :

«La liste de Tuncer Saglamer n’a rien d’un « mouvement citoyen ». C’est bien une liste communautariste, à tonalité plutôt panturquiste et musulmane, dénonce Muharrem Koç, un autre leader associatif issu de l’immigration turque strasbourgeoise. Sur 65 candidats, il y en a 21 originaires de Turquie, et quelques convertis à l’Islam.»

Autre indice : un petit test de la page Facebook du Mouvement Citoyen indique que sur 6 227 « fans », 4 688 proviennent de Turquie ! Un peu étonnant pour une élection locale française…

L’enquête de Slate démontre que depuis que l’AKP est au pouvoir en Turquie, le Cojep a pour mission de faire de l’entrisme en France. En 2008, Tuncer Saglamer était sur la liste de Fabienne Keller tandis que Saban Kiper, autre franco-turc issu du Cojep, a été élu sur la liste de Roland Ries. Mais la crise turque de Taksim, où le gouvernement de l’AKP a durement réprimé les manifestations publiques, a servi de révélateur. Le maire (PS) Roland Ries a dû choisir entre Saban Kiper et Mine Günbay, autre élue d’origine turque sur sa liste, mais laïque et engagée à gauche. Saban Kiper a finalement été écarté.

Aujourd’hui, le frère de Tuncer Saglamer est sur la liste de François Loos (UDI) mais le Cojep a dû abandonner l’idée d’avoir ses membres sur les listes habituelles.

Lire l’enquête complète de Slate.fr.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Disparition du poste d’assistant social dans les lycées : « Le gouvernement démolit l’école publique »

par Alice Ferber. 3 856 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La municipalité abandonne les poursuites contre l’Hôtel de la Rue

par Jean-François Gérard. 2 132 visites. 4 commentaires.

Nouvel incendie de déchets à l’incinérateur Sénerval : « On les avait prévenus »

par Lola Collombat. 2 776 visites. Aucun commentaire pour l'instant.