Municipales : Roland Ries reprend les mêmes et « recommence »
L'actu 

Municipales : Roland Ries reprend les mêmes et « recommence »

actualisé le 03/03/2014 à 22h44

La nouvelle et quasiment identique équipe de Roland Ries et leurs écharpes roses (Photo PF / Rue89 Strasbourg)

La nouvelle et quasiment identique équipe de Roland Ries et leurs écharpes roses  – Cliquez pour les voir faire les fous. (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Le maire (PS) Roland Ries a présenté à la place du Château la liste qui l’accompagnera dans son second mandat s’il est réélu en mars. L’équipe 2014 ressemble beaucoup à celle de 2008, quelques personnalités font leur entrée, outre Chantal Cutajar, l’entrepreneur « social » Patrick Roger et une cadre de l’Aspa, Christel Kohler.

Pour présenter ses 64 colistiers, le maire sortant Roland Ries a choisi la place du Château, symbole selon lui de la méthode utilisée pendant son mandat, « une concertation qui débouche sur un consensus« . Sur les bancs de pierre qui ont tant fait parler, les candidats de la liste socialiste se sont hissés, au péril de leurs chevilles pour certains, pour sacrifier à la traditionnelle photo. Devant eux, Roland Ries a promis la victoire aux élections pour qu’ensuite « tout recommence ». Car il s’agit bien des mêmes qu’en 2008, comme l’explique le maire :

« Ceux qui voulaient repartir et qui n’ont pas démérité ont été reconduits, c’est assez normal. Alors il ne restait pas beaucoup de places pour les nouveaux entrants et j’ai reçu beaucoup de propositions. Je les ai reçus les uns après les autres et c’est pour ça que j’ai un peu tardé, ça n’a pas été facile de choisir. »

En 2008, la liste de Roland Ries, écologistes inclus, a obtenu 52 élus sur 65. En 2014, les sondages donnent encore Roland Ries vainqueur, mais avec un écart de voix plus faible qu’en 2008 et un meilleur score pour les écologistes, ce qui devrait leur conférer plus de places en cas de victoire… Les places deviennent donc éjectables à partir de la 40e position.

Patrick Roger (au centre), entrepreneur "social", en 19e position (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Patrick Roger (au centre), entrepreneur « social », en 19e position (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Deux nouveaux en politique en places éligibles

Avant cette limite, au milieu des socialistes reconduits, on trouve la professeure de droit Chantal Cutajar en 12e position et Patrick Roger, 55 ans, en 19e position. Ce chef d’entreprise est président du centre socio-culturel du Neuhof et engagé dans l’emploi en faveur des habitants du quartier depuis plus de vingt ans. Il est aussi membre du bureau du Medef. Lorsque Roland Ries l’a appelé pour être sur la liste, il n’a pas hésité longtemps :

« Pour moi, être chef d’entreprise c’est créer des ponts et vaincre des barrières. Je conçois l’entreprise comme une valeur à transmettre. Je ne suis pas un dogmatique. Alors la politique… oui, mais au niveau local et avec des élus qui savent écouter. Je vois cet engagement comme une opportunité de donner plus de possibilités pour agir. Parfois, il faut avoir accès aux manettes pour impulser des actions. J’ai bien l’intention d’être très actif dans la municipalité si nous sommes élus, de préférence sur les volets économiques, d’emploi ou d’Europe. »

Christel Kohler, cadre à l'Aspa et 26e sur la liste de Roland Ries (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Christel Kohler, cadre à l’Aspa et 26e sur la liste de Roland Ries (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Autre nouvelle arrivante, issue de la société civile, Christelle Kohler, 42 ans, en 26e position. Responsable administratif à l’Aspa (agence pour la qualité de l’air), elle a décidé de présenter sa candidature à Roland Ries car elle se dit « impressionnée » par le bilan de la municipalité en terme de développement durable :

« J’ai déjà une vie familiale et professionnelle bien remplie, mais j’ai eu envie de participer et de m’impliquer. On s’approche du concept de ville durable avec cette municipalité, avec des réalisations et des propositions pionnières en France voire dans le monde. C’est très motivant et j’espère que je pourrai apporter mes compétences. »

La liste complète

L’âge moyen des 40 premiers s’établit à 50 ans. Ada Reichhart, 25, étudiante et animatrice fédérale du MJS du Bas-Rhin, est le porte-drapeau de la jeunesse parmi les 20 premiers colisitiers.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 4 820 visites. 13 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 491 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 512 visites. 5 commentaires.