Des navettes électriques sans pilote sur le campus d’Illkirch
Société 

Des navettes électriques sans pilote sur le campus d’Illkirch

Le Navia à Illkirch-Graffenstaden lors de la première présentation de ce système (Photo CUS)

Le Navia à Illkirch-Graffenstaden lors de la première présentation de ce système (Photo CUS / Jérôme Dorkel)

La Communauté urbaine de Strasbourg va déployer des navettes électriques sans pilote sur le parc d’innovations d’Illkirch-Graffenstaden. Ce système de transport en commun, en partie financé par l’Europe, vise à étendre les zones desservies par le réseau de tramway. Seules quelques villes au monde disposent de cette technologie, c’est une première en France.

Il existe depuis les années 90 des tramways sans pilote, comme le VAL qui dessert Orly à Paris, ou à Lille. Mais des véhicules sans pilote, autonomes, sur le réseau routier habituel, c’est beaucoup plus rare. Grâce à son système d’informations géographiques, et aux fonds illimités dont ils disposent, Google est parvenu à faire voyager une voiture sur les routes fréquentées de Californie sur plus de 1 500 km sans incident. Voir le reportage ci-dessous :

Mais Google ne communique pas de disponibilité publique pour ce qui reste une « expérience ». En revanche, la société Induct basée à Croissy-sur-Seine dans les Yvelines commercialise elle un système de transport autonome, à propulsion électrique, qui peut utiliser le réseau routier. Baptisé Navia, ce système existant à Oxford (Royaume-Uni), Lausanne (Suisse) et à Singapour va être déployé sur le campus universitaire d’Illkirch-Graffenstaden du 2 novembre au 31 mars 2014, dans le cadre d’un programme de recherche européen appelé CATS (City Alternative Transport System) pour relier le Parc d’innovation à la station de tramway Campus Illkirch.

Céline Oppenhauser, chargée de cette mission à la CUS, détaille :

« La CUS est engagée depuis 2010 dans ce programme de recherche européen, on entre dans l’avant-dernière phase de démonstration. Il s’agit de tester l’apport d’un véhicule autonome, au système de transport en commun dans une zone qui est un terminus du tramway. Ces véhicules peuvent être un outil de rabattement vers le tram, car ils peuvent fonctionner à la fois à la demande ou en convoi. Le Parc d’innovation d’Illkirch-Graffenstaden est particulièrement indiqué pour ce test, car les analyses des flux de transit montrent que les usagers du Parc ont des horaires décalés par rapport aux heures habituelles des bureaux. »

Quatre véhicules Navia, construits à Poitiers et Laval, seront mis à la disposition des usagers du Parc pendant quatre mois. Directeur général d’Induct, Philippe Lefevre explique qu’il s’agit là d’une première française :

« On est les seuls au monde à développer, produire et livrer une solution de transport autonome sur le réseau routier. Pour l’instant, on le vend surtout à des parcs d’attractions ou des campus universitaires. Mais quand on dispose des autorisations, on peut le déployer sur le réseau public. Notre solution coûte entre 30 et 50% moins cher à l’usage qu’une navette à essence conduite par un chauffeur. »

Vidéo de présentation de Navia

Induct vend ses Navias entre 200 et 170 000€ pièce, selon le nombre de véhicules commandés. Ils sont livrés avec leur « intelligence collective », un logiciel de gestion qui gare les véhicules avec un encombrement minimum, gère leurs recharges et les prépositionne en prévision des besoins estimés… Au départ, Lohr Industries était pressenti pour construire ces véhicules, mais devant les difficultés de Translohr (finalement cédé à Alstom), la fabrication a finalement échu à Induct.

Pendant ces quatre mois de test, les usagers vont être invités à se prononcer sur la viabilité du système, comme extension du réseau de transport public. Les navettes circuleront à une vitesse de 15 km/h et un « groom » sera toujours présent dans le véhicule pour accueillir les utilisateurs, et éventuellement intervenir si le véhicule décidait de s’aventurer sur l’A35…

Y aller

Présentation publique des navettes et de CATS, mardi 19 novembre de 10h à 12h30, ISU (International Space University), 1 rue J.D. Cassini à Illkirch-Graffenstaden.

Aller plus loin

Sur Induct-Technology.com : la présentation du système Navia

Sur Parc-Innovation-Strasbourg : la présentation de CATS

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Le tribunal administratif suspend l’arrêté sur les masques au centre-ville

par Pierre France. 15 986 visites. 8 commentaires.

Les mobilités du monde d’après en débat

par piet. 1 145 visites. 4 commentaires.

Le tribunal administratif juge que le port obligatoire du masque au centre-ville est légal mais inutile

par Pierre France. 9 703 visites. 9 commentaires.