Navettes électriques sans pilote : l’État veut un pilote
L'actu 

Navettes électriques sans pilote : l’État veut un pilote

Le Navia à Illkirch-Graffenstaden lors de la première présentation de ce système (Photo CUS)

Le Navia à Illkirch-Graffenstaden lors de la première présentation de ce système (Photo CUS)

On vous parlait fin octobre de l’arrivée de navettes électriques sans pilote pour desservir les bâtiments du campus d’innovation d’Illkirch à partir de la station de tramway. La CUS vient de prévenir dans un communiqué que l’expérimentation européenne, dans le cadre du projet « City Alternative Transport System » (CATS), ne débutera pas le 9 décembre comme prévu.

En effet, le véhicule « Navia » circule en mode automatique et s’insère dans la circulation automobile, sur le réseau routier. Eh ben comme on s’en doutait, la réglementation n’a pas suivi cette innovation. Il est interdit de faire rouler un véhicule sans pilote sur le réseau routier, expérimentation européenne ou pas. La CUS n’a pas abandonné le projet, sur lequel beaucoup de regards sont braqués, et indique simplement attendre « un contexte juridique stable ».

Autrement dit, que le Code de la route intègre ces évolutions technologiques tout droit venues du futur. On compte les jours…

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Invité de l’apéro : Gabriel Cardoen du collectif « D’ailleurs nous sommes d’ici »

par Pierre France. Aucun commentaire pour l'instant.

Une sixième Marche pour le Climat samedi 25 mai, à connotation européenne

par Jean-François Gérard. 1 787 visites. 1 commentaire.

Les locataires de Hautepierre dans la rue samedi

par Claire Gandanger. 3 475 visites. 2 commentaires.