Enquêtes et actualité à Strasbourg et Eurométropole

Du Neuhof à la mairie, l’itinéraire militant de Lucette Tisserand

Icône militante du Neuhof, Lucette Tisserand a surpris son quartier en quittant la sphère associative pour devenir conseillère municipale déléguée. Passée de l’opposition au pouvoir, elle reste persuadée de n’avoir rien perdu en combativité.

,
Édition abonnés
Du Neuhof à la mairie, l’itinéraire militant de Lucette Tisserand

Pâle comme un cadavre, l’immeuble du 13 rue de Brantôme au Neuhof fait peine à voir. Noircie, délavée, avec un revêtement perdant ses morceaux, la bâtisse laisse voir ses parpaings par endroit. Au pied de l’habitat, Lucette Tisserand toise l’objectif : « Vous n’êtes pas obligé de prendre en photo, hein… » Pour l’élue, il ne s’agit pas que d’un bâtiment lépreux et obsolète. Le 13 rue de Brantôme, c’est l’enfance et la famille. C’est à cette adresse, au milieu du Neuhof, que Lucette Tisserand est née. Investie dans son quartier, elle en deviendra l’une des figures militantes, reconnue pour son engagement auprès des locataires du quartier dans l’Association de gestion des ateliers du Neuhof – l’Agate.

Lisez la suite pour 1€ seulement

  • Accédez à nos enquêtes et révélations exclusives
  • Soutenez une rédaction locale qui appartient à ses journalistes
  • Maintenez une vigie citoyenne sur les pouvoirs locaux

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89 Strasbourg. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#politique

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options