Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Nouvelle rive du Fossé des faux remparts : exit les joggers et les SDF
Société 

Nouvelle rive du Fossé des faux remparts : exit les joggers et les SDF

par Jules Rigobert.
Publié le 31 juillet 2012.
Imprimé le 24 janvier 2022 à 18:06
5 160 visites. 23 commentaires.
Quai Lezay-Marnésia

Le quai Lezay-Marnésia après les travaux de réfection (DR)

Coureurs et squatteurs seront les grands perdants de la rénovation de la rive du Fossé des faux remparts, celle qui borde le nord de l’ellipse insulaire, actuellement en travaux. La Ville de Strasbourg souhaite transformer cette promenade défraîchie en balade écologique. Mais il a été décidé de ne pas y installer de banc et de laisser la nature entraver le chemin. Bonne promenade !

C’est à la demande des habitants du quartier centre et gare qu’un chantier de réfection de la berge de la rive droite du Fossé du faux rempart ou Fossé des faux remparts a été engagé. Cette berge, quasiment pas aménagée et pour ainsi dire laissée à l’abandon, est depuis de nombreuses années le terrain des mauvaises herbes, où seuls les coureurs, les promeneurs de chiens et les SDF s’aventuraient.

Et ce seront eux les victimes de la transformation des lieux menée actuellement par la collectivité, qui vise à aménager une « promenade verte », où une nature domestiquée enchantera le passant (ou pas). Le chantier, estimé à 250 000€, prévoit un chemin de dalles, entouré de 25 espèces de végétaux différents. Les promeneurs n’auront pas accès au bord de l’eau et devront s’adapter aux berges et à ses résidents. Robert Hermann, premier adjoint au maire de Strasbourg, évoque la démarche environnementale de cette rénovation :

« Des végétaux spécifiques à ce milieu seront plantés. Nous voulons créer quelque chose de différent des autres berges. La nature y aura une place prépondérante. Nous avons sélectionné des plantes qui s’adaptent à ce type de cadre. Nous serons également soucieux de la faune. Quand il y aura des nids, nous couperons la berge afin que les promeneurs ne troublent pas ce moment important pour les animaux, comme nous l’avons déjà fait. Je suis d’ailleurs très heureux que cela se soit très bien passé, le public comprend très bien. »

Berge de la rive droite du fossé du rempart

Berge de la rive droite du fossé du rempart, au niveau du quai de Paris, en phase de travaux (Photo David Rodrigues)

Pas de banc sur les berges

D’autre part, prévoit-on, il ne sera pas rare que le chemin dallé soit encombré de branches ou de plantes. Ceux qui emprunteront ce chemin devront faire attention où ils mettront les pieds. Ils ne pourront, de surcroît, pas faire de halte au bord de l’eau. La Ville n’a pas souhaité installer de banc le long de la berge. Il n’y aura donc aucune possibilité de s’asseoir sur les 1,8 kilomètres que représente la rive droite du fossé. Objectif : empêcher toute installation sur les berges, et notamment celle des SDF, migrants ou demandeurs d’asile qui plantaient régulièrement leurs tentes à cet endroit…

Concernant les dalles, elles ont la particularité d’être rugueuses et irrégulières. Il s’agit là encore d’un choix de la municipalité : cette berge sera une promenade entourée par la nature. Les coureurs sont invités à effectuer leur jogging sur l’autre berge ou… ailleurs. Certains habitués apprécieront. Pour une fois, les citadins n’auront d’autre choix que de s’adapter à la nature et se plier à ses obstacles et non l’inverse.

Plan du projet de réfection de la rive droite du Fossé des faux remparts (DR)

Les deux premières phases des travaux ont été réalisées. Il s’agit du dallage des quais Turckheim, Desaix, Paris, Kellerman, du début du quai Schoepflin et la réalisation des semis. La suite du dallage et la plantation des 70 arbres ainsi que des 1 800 arbustes et autres végétaux constituent les deux autres phases du chantier. La réfection de la berge sera achevée au printemps 2013.

Article actualisé le 01/08/2012 à 07h12
L'AUTEUR
Jules Rigobert
Jeune journaliste, je suis en stage à Rue89 Strasbourg. Je suis issu de la licence professionnelle de journalisme et médias numériques de l'Université de Lorraine. Passionné d'histoire et de photographie, je m'intéresse à tout et n'importe quoi !

En BREF

Des Décrocheurs mazoutent des portraits d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction climatique

par Anne Mellier. 703 visites. 9 commentaires.

À la Meinau, une centaine de sans-abris squattent un bâtiment en instance de démolition

par Thibault Vetter. 5 923 visites. 10 commentaires.

Un immeuble insalubre de Joseph Benamran devant la justice administrative

par David Weichert. 4 024 visites. 3 commentaires.
×