Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
October Tone Parties : 3 jours avec toutes les stars du label le plus alternatif de Strasbourg
Culture 

October Tone Parties : 3 jours avec toutes les stars du label le plus alternatif de Strasbourg

par Morgane Milesi.
Publié le 21 octobre 2018.
Imprimé le 30 janvier 2023 à 19:33
2 531 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le festival October Tone Parties fête ses cinq ans et pour l’occasion, toutes les stars du label se retrouvent pour célébrer cet anniversaire halluciné. Toujours au Molodoï dans une configuration maxi-craquage, voici une revue de la programmation du jeudi 25 au samedi 27 octobre.

Il y a d’abord eu le label October Tone. Depuis 2012, issu d’un collectif d’amis passionnés, le label s’est formé en Alsace sur des goûts communs pour l’alternatif et la noise jouée très fort. Dès le début et jusqu’à aujourd’hui, les groupes du label se sont montrés fidèles à cette image, sans jamais changer de ligne directrice, en commençant par Hermetic Delight dont A. Diamond, aka Atef Aouadhi, le guitariste, est aussi le représentant n°1 du label. Étape par étapes, après avoir conquis l’Alsace et s’être engagés dans des tournées internationales dans tous les milieux underground européens, October Tone s’est fait un nom en France. Plus encore : une très solide réputation.

Avec des groupes comme T/O, remarqué par Les Inrocks dans la liste des 10 groupes français à suivre (et par Rue89 Strasbourg avant ça) ou Partout Partout, duo batterie guitare aux sets mythiques qu’on ne présente plus, le label a déjà de quoi offrir une bonne base au line-up du festival. Mais cela n’est qu’une base, puisque le festival sera l’occasion de découvrir la nouvelle signature du label : VICTIME, originaires de Québec et eux aussi adeptes de musique bruitiste. Sans compter 15 autres groupes venus de France et d’ailleurs.

Pass 3 jours fortement recommandé

Qui sélectionner dans la longue liste d’artistes présents ? Citons Camera le jeudi, trio allemand de « guérilla krautrock », à la batterie hypnotique et aux guitares distordues. Vendredi, on retiendra la venue de Marietta, signature du fameux label Born Bad et prince d’un indie rock nonchalant en français. Et samedi, la venue de Hey Colossus, groupe londonien dont les passages français restent bien trop rares et qui, comme trop peu d’autres, a su faire muter sa musique originellement brutale et hurlante vers plus de sophistication sans jamais se perdre. Bref, c’est bien un pass trois jours qu’il est conseillé de prendre pour ne rien manquer du bal de l’underground.

Et comme tout festival qui se respecte, ces October Tone Parties investiront un lieu idéal, le toujours parfaitement underground Molodoï, qui sera pour l’occasion agrémenté d’un espace extérieur avec bar et foodtruck vegan. Des warms-up seront aussi organisés pour préparer l’ambiance et ceux qui auront prévu le coup pourront repartir très certainement avec de nombreux nouveaux disques du stand merch. Préparez-vous, le week-end sera bruyant.

Article actualisé le 21/10/2018 à 21h18
L'AUTEUR
Morgane Milesi
Morgane Milesi
Pigiste concerts ici. Rédactrice musique ailleurs. Gig trotter & music addict.

En BREF

Consultation citoyenne sur la sobriété énergétique : forte participation, peu de solutions radicales

par Maud de Carpentier. 801 visites. 3 commentaires.

Face à la protestation, le directeur marketing de TotalEnergies annule sa venue à Sciences Po Strasbourg

par Loris Rinaldi. 2 095 visites. 9 commentaires.

Europa-Park renonce à son projet de téléphérique entre la France et l’Allemagne

par Thibault Vetter. 7 442 visites. 7 commentaires.
×