Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Pas de restauration dans les écoles mardi 6 juin à Strasbourg
L'actu 

Pas de restauration dans les écoles mardi 6 juin à Strasbourg

par Roxane Grolleau.
Publié le 2 juin 2017.
Imprimé le 26 octobre 2021 à 13:59
1 162 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

En raison de deux préavis de grève, la restauration scolaire ne sera assurée dans aucune école de Strasbourg mardi 6 juin. L’accueil périscolaire sera également affecté. Les syndicats des agents de la Ville de Strasbourg, à l’origine de la grève, protestent contre la dégradation des conditions de travail.

Mardi 6 juin, aucune école de Strasbourg ne proposera de restauration scolaire aux enfants. Deux intersyndicales (CGT, CFDT, CFTC, CGC d’un côté et FO, SUD, Unsa de l’autre) des agents de la Ville de Strasbourg ont déposé chacune un préavis de grève ce jour là pour protester contre « la dégradation des conditions de travail » au sein de la collectivité.

Contrairement aux habitudes, la Ville de Strasbourg précise qu’aucun repas froid ne sera distribué aux enfants mardi midi. Cependant, l’accueil périscolaire du matin et du soir devrait être assuré. D’autres services de la collectivité pourraient être fermés ou réduits mais la Ville n’est pas encore en mesure de détailler lesquels.

cantine scolaire (Photo Bread for the World / FlickR / CC)

Mardi 6 juin, tous les restaurants scolaires de Strasbourg seront fermés (Photo Bread for the World / FlickR / CC)


« Dialogue inexistant entre les élus et les agents »

Les syndicats appellent les 7 000 agents de la Ville de Strasbourg et de l’Eurométropole à ne pas venir travailler mardi pour protester contre un « dialogue social inexistant. » Depuis 2014, les négociations entre les salariés des collectivités et les élus patinent selon les syndicats.

En 2014, l’exécutif avait annoncé la suppression de 800 postes, progressivement jusqu’à 2020, au profit d’externalisations. Pour les syndicats, cette politique se répercute sur le quotidien des agents et sur la qualité du service rendu au public. Ils demandent l’arrêt de ces externalisations.

Les syndicats s’insurgent aussi contre la non-revalorisation des chèques vacances des employés, qui avait pourtant été promise, et du régime indemnitaire des fonctionnaires.

Article actualisé le 02/06/2017 à 21h47
L'AUTEUR
Roxane Grolleau
Roxane Grolleau
Journaliste intéressée par les sujets de société

En BREF

Fin de l’hébergement à l’hôtel F1 de Geispolsheim, une vingtaine de personnes à la rue

par Maël Baudé. 5 186 visites. 2 commentaires.

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 549 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 131 visites. 3 commentaires.
×