Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Paye ta fin du monde avant Noël !
Culture 

Paye ta fin du monde avant Noël !

par Charly Ouate.
Publié le 16 décembre 2012.
Imprimé le 25 janvier 2022 à 17:13
1 657 visites. 4 commentaires.
Tha Trickaz

Pho et DJ iRaize du combo parisien Tha Trickaz, vendredi au Molodoï (photo Raphaël Olivier / www.raphaelolivier.com)

Verra-t-on Noël cette année ? Si le calendrier maya – et les oiseaux de mauvais augure – disent vrai, l’ultime seconde de notre ère, ce sera vendredi prochain, le 21 décembre. C’est pourquoi la 6è édition de « Paye ton Noël » concoctée par l’association Pelpass s’étale, à partir de demain, sur une semaine entière avec un événement spécial dans cinq jours : la soirée « Paye ta fin du monde ».

Si vous appréciez l’aspect classique des fêtes de fin d’année, avec boules, sapins, marchés de Noël, vin chaud et chansonnettes kitsch louant le grand barbu récupéré par une illustre marque de soda, passez votre chemin.

« Paye ton Noël », c’est plutôt le sac de sable dans la mécanique bien huilée du marketing estampillé « Capitale de Noël », l’événement culturel qui met à mal la stratégie touristico-commerciale d’une capitale européenne qui ferait peut-être mieux, durant sept jours, de devenir la capitale eurockéenne. Et pour cause puisque l’association Pelpass, feu-follet de l’événementiel atypique, surprenant et toujours bien senti de la scène culturelle strasbourgeoise, propose une succession de sept soirées sans aucun répit. Enfin, au moins cinq en cas d’apocalypse…

Lundi soir, petite mise en jambes sympathique avec le Barathon au centre-ville : entre le Kitsch’n’bar et le Zanzibar en passant par la Lanterne et le Mudd Club, cinq ambiances différentes avec Dirty Deep, David X, Truus, le Freestyle Monday et Alek et les Japonaises.

Mardi, projection d’un film de Noël pour se mettre progressivement dans l’ambiance thrash et gore d’une comédie finlandaise grinçante baptisée Père Noël Origines. A 20h, à l’institut Lebel sur le campus de l’Esplanade.

Pour s’inscrire encore dans cette tonalité déjantée, la troupe italienne de théâtre de rue Tony Clifton Circus présentera Christmas Forever mercredi soir place de Zürich, à partir de 19h30.

Il sera alors temps d’entrer dans le vif du sujet avec trois soirées de concerts successives au Molodoï. Jeudi, ambiance hip hop tendance indé avec cinq noms à l’affiche : Chill Bump composé du beatmaker Bancal et du MC Miscellaneous dans un duo old school plutôt efficace :

Egalement au menu, Mister E, le MC d’Art District qui passe pour l’occasion au mix, Blake Worrell sans ses marionnettes gangsta du Puppetmastaz, l’obscur tandem américain de fusion Brzowski & Moshe amateur de basses digitales et torturées et le trio d’agitateurs niçois Maniacx, cousins français des Beastie Boys :

Vendredi, pour la soirée spéciale Paye ta fin du monde, l’affiche sera encore plus incandescente. Trois noms strasbourgeois au menu, NoData (rock sombre aux confins du stoner et du grunge), Toxic Lipid (versé dans les infrabasses sur fond de sonorités traditionnelles arabe, grecque, turque, etc) et GHB & The GHB Orchestra, orfèvre d’un shit hop tout personnel, recette maison d’un egotrip surréaliste à grands renforts de punchlines délirantes servies sur des instrus hip hop à tendance électro.

A minuit, c’est d’ailleurs avec GHB que l’on touchera ou non à l’apocalypse. Il faudra aussi composer avec d’autres participants pour baigner dans le bruit, la fureur, la sueur et la débauche. À l’image de Rage Against The Peppers ou le mariage de deux grands noms de la fusion grâce aux quatre prêtres que sont Andréas Uppercut, Jimmy Crochet, Manu K.O et Matt Savate.

Entre standards de Rage Against The Machine et classiques de Red Hot Chili Peppers, on plonge dans une battle qui se joue à l’applaudimètre. Esprit battle toujours avec les Stéphanois de 2Boules Vanille : deux batteries branchées sur un mur d’amplis crachant grindcore, techno et dub tandis que le tandem allemand Les Trucs bidouillera ses machines pour libérer les watts option musique pour danser et plus simplement bouger sans retenue. Mais sans conteste, le clou de la soirée, le voici :

Tha Trickaz, aka Pho et DJ iRaize, deux Français orfèvres de beats surpuissants mêlés à des samples de vieux vinyles, scratches, synthés, violoncelle et saxophone qui s’inscrivent dans une niche explosive faite de dubstep et de hip hop indé avec un univers visuel imprégné de la culture manga. Immanquable.

Samedi, on aura passé le cap de la destruction tous azimuts. La soirée sera consacrée aux survivants. Pelpass programme donc du festif et de la chanson : coup de pouce à des coups de coeur locaux (Justine Bahl, la fanfare JPP JP, Mouse DTC), escapade avec Les Pirates nancéiens ou encore délire intégral avec Mado et Les Frères Pinard. Vient ensuite le tour du grand Boris Viande, dont la filiation n’est plus à démontrer. Autre époque autre nom et surtout envie de mixer les sonorités de l’est dans un grand bol de folie de ska russe, fanfare balkanique, gypsy punk, électro tzigane et hip hop klezmer.

Les survivants du samedi, enfin, ne regretteront pas d’avoir résisté puisque le Molodoï n’accueillera pas moins que l’un des transfuges du grand Asian Dub Foundation, Rocky Singh, accompagné de David Husser de Y Front. Au programme, un voyage musical hypnotique et violent entre tablas et sitars indiens et lourdes guitares texanes à l’origine de riffs décoiffants. Voilà donc Mumbai Queen, et l’un de ses chocs imparables issu de l’unique album, éponyme, du projet :

Pour se remettre de toutes ces émotions et anticiper le réveillon du 24 décembre, autant entamer les ripailles dès le 23. Le Molodoï accueillera ainsi Paye ta raclette (géante, assurément) pour un immense banquet dont l’entrée se négociera uniquement avec les ingrédients pour le festin (à l’exception des patates!).

Y aller

La soirée d’ouverture jeudi 20 décembre, Paye ta fin du monde le vendredi 21 décembre et la soirée des survivants le samedi 22 décembre se déroulent au Molodoï, 19 rue du Ban-de-la-Roche à Strasbourg. Tarif : 6 euros l’entrée avec un cadeau, 8 euros sans cadeau (et si vous venez avec un cadeau, vous repartez avec un cadeau). Pour le Barathon de Noël lundi 17 décembre, la projection de Père Noël Origines le mardi 18 décembre et le spectacle de rue de Tony Clifton Circus (avec la chorale punk de Noël de Pelpass), c’est gratuit.

 

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : Pelpass, feu follet culturel strasbourgeois

Article actualisé le 22/12/2012 à 11h26
L'AUTEUR
Charly Ouate
Charly Ouate
Une mission : vous souffler des plans de concerts électrisants qui pulsent, à la mesure de mon pseudonyme.

En BREF

Des Décrocheurs mazoutent des portraits d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction climatique

par Anne Mellier. 730 visites. 9 commentaires.

À la Meinau, une centaine de sans-abris squattent un bâtiment en instance de démolition

par Thibault Vetter. 5 986 visites. 10 commentaires.

Un immeuble insalubre de Joseph Benamran devant la justice administrative

par David Weichert. 4 048 visites. 3 commentaires.
×