Pelpass illumine la face indé du hip hop
Culture 

Pelpass illumine la face indé du hip hop

Jonwayne

Jonwayne, à l’affiche du festival Ind’Hiphop, le 14 avril au Molodoï (photo Theo Jemison)

C’est un événement à ne rater sous aucun prétexte ! Depuis 2012, au mois d’avril, l’association Pelpass investit quelques lieux strasbourgeois pour poser le flow d’un hip hop musclé et attachant qui chemine hors des sentiers battus. Le festival Ind’Hiphop, 3è du nom, se déroule du lundi 14 au samedi 19 avril à Strasbourg.

Les deux rendez-vous incontournables de la semaine auront pour cadre le Molodoï. La salle associative du quartier gare accueille la soirée d’ouverture du festival. Et ce lundi 14 avril, Pelpass propose du très lourd avec Chad Bromley alias Apathy que les initiés connaissent pour son activisme au sein de Demigodz et Army of the Pharaohs. Vic Mercer alias Celph-Titled sera lui aussi sur scène avec son vieux pote de vingt ans puisque les deux larrons vivent ensemble les aventures des collectifs Demigodz et Army of the Pharaohs.

Et quand ils rappent de concert, voilà ce que ça donne :

Outre ces deux trentenaires bien expérimentés et estampillés East Coast, la soirée de lundi mettra aussi à l’honneur le rap underground West Coast. À commencer par l’imposant Jonwayne, Californien du sud qui n’a rien à voir avec son glorieux homonyme si ce n’est peut-être un charisme commun de cow-boy du flow à la gâchette facile.

Proche des déjà réputés Homeboy Sandman et Flying Lotus, Jonwayne n’apparaît certes que comme un bébé rappeur mais avec trois albums et de nombreuses mixtapes à son actif depuis seulement 2011, le potentiel est là. Et bien là. D’autant qu’il rappelle sous certains aspects les grands Jay Dilla et Madlib et a aussi su attirer sur son dernier disque en date, Rap Album One (publié l’an dernier), Scoop DeVille, producteur, entre autres, de Snoop Dogg et Kendrick Lamar.

Toujours ancré dans les beats californiens, Pelpass programme un autre line up imposant lundi soir dans le cadre du Dirty Science Tour. A l’affiche, entre autres : Blu & Exile, duo de feu entre Johnson Barnes (aka Blu) et Aleksander Manfredi (aka Exile) dont l’alchimie restera à jamais dans les esprits grâce à leur chef d’œuvre commun, l’album Below The Heavens, publié en 2007.

Hip hop tout-terrain et sans frontière

Cette aventure transverse débute avec Oddateee, à l’affiche du Molodoï le jeudi 17 avril. Une formule tendance hip hop hispano post apocalyptique, née dans le Bronx à la fin des années 70 puis exportée à Union City dans le New Jersey. C’est là qu’éclot Ricardo Galindez, alias Oddateee, entre MC, MPC, platines et machines, au fil de rencontres toujours fructueuses et quelquefois chanceuses avec Rahzel, KRS-One, Dälek, High Tone, Liars, Action Beat. Oddateee, aujourd’hui, ce sont deux LP excellentissimes (Halfway Homeless sorti en 2009 et 1973 publié l’an dernier) dont le dernier en date est notamment porté par ce titre, éponyme :

Le même soir, le Molodoï verra aussi se produire un talent de plus en plus incontestable de la scène hip hop internationale. Avec son rap acéré aux accents globalisés (d’origine zambienne, il est né aux Etats-Unis, a grandi en Suisse puis est allé étudier en Angleterre et en Australie), Rootwords est aujourd’hui un MC accompli qui abolit les frontières en mariant tous les styles qui le font vibrer : hip hop bien sûr, soul, reggae, funk, électro, dub.

Ce cosmos musical multiculturel porte un nom, celui du tout premier album du jeune rappeur : The Rush, marqué du sceau d’un hip hop engagé et urbain, éloigné des clichés bling bling et gangsta du genre.

Place à présent à un hip hop d’ambiance, sorte de trip hop planant et léger. C’est à découvrir le samedi 19 avril au Mudd Club avec le side-project du jeune anglais Archy Marshall alias Zoo Kid et King Krule. A seulement 19 ans, il fait déjà figure de référence dans le milieu de l’électro darkwave et new wave et c’est désormais en fan de hip hop qu’il se présente. Sub Luna City – son nouvel alias – offre une mixtape de onze titres, City Rivims Mk1, à découvrir via ce très surprenant Weed and Warfare :

Le cru 2014 du festival Ind’Hiphop ne s’arrête pas à ces quelques affiches. Le mardi 15 avril, les festivités auront lieu à la Kfète de chimie sur le campus de l’université de Strasbourg avec les Allemands de Blindspot ainsi que les Américains Mad Dukez & Fresh Kils et Premrock.

L'AUTEUR
Charly Ouate
Charly Ouate
Une mission : vous souffler des plans de concerts électrisants qui pulsent, à la mesure de mon pseudonyme.

En BREF

Invité de l’apéro : Gabriel Cardoen du collectif « D’ailleurs nous sommes d’ici »

par Pierre France. Aucun commentaire pour l'instant.

Une sixième Marche pour le Climat samedi 25 mai, à connotation européenne

par Jean-François Gérard. 1 783 visites. 1 commentaire.

Les locataires de Hautepierre dans la rue samedi

par Claire Gandanger. 3 474 visites. 2 commentaires.