Pétition pour que la Friche reste au Hall des Chars
L'actu 

Pétition pour que la Friche reste au Hall des Chars

L'entrée du Hall des Chars dans le quartier de la Laiterie (Doc remis)

L’entrée du Hall des Chars dans le quartier de la Laiterie (Doc remis)

L’association La Friche – Laiterie dépend d’une convention d’occupation pour utiliser les locaux du Hall des Chars. Cette convention arrive à échéance en septembre et la Ville ne semble guère pressée de la renouveler. En juin, la municipalité mettait en cause une direction trop fluctuante et une programmation pas assez ouverte aux artistes strasbourgeois. Pour les gestionnaires, c’est plutôt un manque de moyens récurrent qui empêche le lieu de proposer une programmation plus riche et qui mine les bonnes volontés, le bénévolat ayant ses limites.

Sans réponse de la Ville jusqu’à présent, les gestionnaires de la Friche-Laiterie ont décidé de mobiliser leurs adhérents et leur public à l’aide d’une pétition en ligne pour montrer l’étendue du soutien dont ils disposent à Strasbourg. Le 17 juillet en fin d’après-midi, 500 personnes avaient signé cet appel « pour que la Friche de Strasbourg ne ferme pas » :

« Le Hall Des Chars commence à être identifié comme le lieu d’expérimentation à Strasbourg tout en gardant une très bonne qualité des événements culturels présentés. (…) Cette diversité de points de vue permet l’émergence de projets hors cadre qui ne peuvent prendre forme ailleurs, ainsi que le rapprochement de différentes disciplines, créant des événements inédits. »

Aller plus loin

Sur Change.org : Signer la pétition en ligne pour que « La Friche de Strasbourg ne ferme pas ».

Sur Rue89 Strasbourg : La Ville accentue sa pression sur le Hall des Chars

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Chutes à République !

par piet. 3 966 visites. 3 commentaires.

Lahti supplante Strasbourg pour la « capitale verte européenne 2021 »

par Rue89 Strasbourg. 1 201 visites. 11 commentaires.

Ce week-end, la rue du Jeu-des-Enfants devient la rue Alain Bashung

par Hélène Janovec. 1 744 visites. 4 commentaires.