Philippe Richert soutient Nicolas Sarkozy
L'actu 

Philippe Richert soutient Nicolas Sarkozy

Dans un communiqué diffusé mardi matin, Philippe Richert, président (Les Républicains) du Conseil régional du Grand Est annonce son soutien à la candidature de Nicolas Sarkozy pour la primaire de la droite :

« J’ai confiance en Nicolas Sarkozy pour redresser la France. Depuis son élection à la tête du parti Les Républicains, Nicolas Sarkozy a pleinement joué son rôle de chef de l’opposition. Il a ressoudé notre famille politique en apaisant les guerres d’égo, redressé et assaini les finances du parti, redonné du sens à l’action de notre mouvement politique. Il a mis en place les conditions nécessaires à l’alternance tout en laissant s’installer un vrai débat politique. C’est en véritable leader qu’il nous a rassemblés. C’est en construisant un solide projet politique pour la France qu’il m’a convaincu. »

Philippe Richert (Photo Stadler / Région Alsace)

Philippe Richert (Photo Stadler / Région Alsace)

« L’homme de la situation »

Des propos étonnants de la part de Philippe Richert, qui pense devoir préciser en conclusion qu’il est toujours « un centriste convaincu » et non un « tenant de la droite forte », dont se réclame pourtant Nicolas Sarkozy.

Le communiqué du président du Grand Est fait suite à la candidature de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle, annoncée hier. Selon Philippe Richert, il est « l’homme de la situation » :

« La France souffre. Elle souffre d’un fort chômage et d’une faible croissance, d’une économie qui ne décolle pas, et elle souffre surtout de l’amateurisme d’un gouvernement qui n’a pas eu la force d’assumer des réformes nécessaires pour le pays aussi bien structurelles que politiques. Plus encore, notre pays doute de sa sécurité dans un monde en plein changement. De nouvelles menaces modifient profondément notre perception de notre communauté nationale. Nicolas Sarkozy est indiscutablement un homme qui a la capacité et la volonté de construire un projet économique ambitieux, de restaurer l’autorité de l’Etat et de réorganiser la France en réformant son fonctionnement. C’est l’homme de la situation. »

Mais « l’homme de la situation » est mis en examen pour « corruption », « trafic d’influence » et « recel de violation du secret professionnel », quand même, soupçonné d’avoir corrompu un magistrat pour que celui-ci intervienne dans l’affaire Bettencourt. Dans l’affaire Bygmalion, sur le financement de sa campagne de 2017, Nicolas Sarkozy est mis en examen pour « financement illégal de campagne électorale », il a échappé à « escroquerie » car l’enquête n’ayant pas réussi à démontrer que l’ancien chef de l’État était au courant du système des fausses factures qui sévissait dans son parti…

Philippe Richert ne fait nulle mention de ces affaires dans son communiqué.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Vigivélo, lancement du dispositif pour retrouver les vélos volés à Strasbourg

par Pierre France. 2 383 visites. 14 commentaires.

Manifestation contre la loi de « sécurité globale » samedi

par Pierre France. 4 210 visites. 5 commentaires.

Le policier qui avait tabassé un jeune à Koenigshoffen condamné et incarcéré

par Pierre France. 5 133 visites. 10 commentaires.