Pic de pollution à l’ozone en Alsace vendredi 26 et samedi 27 août
L'actu 

Pic de pollution à l’ozone en Alsace vendredi 26 et samedi 27 août

actualisé le 21/02/2017 à 18h01 : La reconduction du niveau de pollution à la journée du samedi 27 août

Ensoleillement et fortes chaleurs sont attendus en Alsace vendredi. En raison d’une concentration d’ozone supérieure aux recommandations, les automobilistes sont invités à trouver une alternative pour leur transport et les personnes sensibles à la qualité de l’air à prendre des précautions. Ce niveau d’information est reconduit pour le samedi 27 août.

La combinaison des activités humaines, de la chaleur et du fort ensoleillement feront grimper les niveaux d’ozone (O3) en Alsace et dans l’agglomération de Strasbourg vendredi 26 août, selon des prévisions de l’Aspa (Association de surveillance de la pollution en Alsace). Les personnes sensibles aux fortes chaleurs et à la pollution atmosphérique sont encouragées à réduire leurs activités et à rester chez elles. L’utilisation de la voiture doit être restreinte pour lutter contre l’aggravation de la qualité de l’air.

Les dispositions adossées à ce « seuil de recommandation » (180 µg/m³ d’O3 dans l’air relevés en une heure) sont reconduites pour samedi 27 août. Une amélioration est néanmoins attendue pour dimanche.

Transports : forfait « pic de pollution » à 1,70€

L’utilisation des transports en commun est recommandée par les autorités. Elle permet de réduire le taux d’ozone dans l’atmosphère en comparaison à l’utilisation de la voiture. Conformément au plan ozone de l’Eurométropole, une tarification spéciale est mise en place pour la journée. Le forfait journalier « pic de pollution » coûte 1,70€ pour se déplacer dans les tramways et les bus de la CTS. Les trajets des transports interurbains du Réseau 67 seront à 2€ l’aller-retour. Les Vel’hop à la journée seront au prix de 3€ au lieu de 5€.

Il est aussi recommandé aux conducteurs d’adopter une conduite plus souple, d’abaisser leur vitesse de 20km/h sur des portions limitées à plus de 70km/h (sans descendre en dessous de 70km/h).

La pollution à l'ozone est issue d'une combinaison de facteurs météorologiques et humains (Photo Ulf Bodin / FlickR / cc)

La pollution à l’ozone est issue d’une combinaison de facteurs météorologiques et humains (Photo Ulf Bodin / FlickR / cc)

Se la couler douce : éviter les activités trop intenses

Il est conseillé aux personnes sensibles à ce type de phénomène de prendre des précautions pour ménager leur santé. C’est à dire éviter les activités sportives ou les sorties en plein air. L’usage du vélo ou la marche à pied leur est également déconseillé. Toute activité physique intense est à prohiber pour les plus fragiles.

Pour éviter les déplacements ou la surchauffe, les administrations et les entreprises peuvent envisager d’adapter leurs horaires de travail. Pour ceux qui le peuvent, travailler à la maison est une solution à envisager.

Enfin, les autorités demandent à tous ceux qui participent aux activités de production de vérifier les installations de combustion ainsi que le fonctionnement des dispositifs anti-pollution.

Ces mesures sont susceptibles d’être reconduites, si la situation ne s’améliore pas.

L'AUTEUR
Tom Umbdenstock
Stagiaire à la rédaction pendant l'été.

En BREF

Épuisées, des mères d’enfants handicapés devant le rectorat pour obtenir de l’aide

par Guillaume Krempp. 9 385 visites. 12 commentaires.

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 5 376 visites. 15 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 583 visites. Aucun commentaire pour l'instant.