Le plan d’un collectif de parents pour pallier le manque d’Atsem en maternelle
L'actu 

Le plan d’un collectif de parents pour pallier le manque d’Atsem en maternelle

actualisé le 16/06/2019 à 00h05

Les personnels éducatifs et les parents déplorent le manque d’aides (Atsem) dans les écoles maternelles de Strasbourg. Le Collectif Parents Strasbourg exige la mise en place d’un ou d’une ATSEM par classe toute la journée. Pour cela, des solutions et un financement ont été pensés : ils seront discutés au conseil municipal, lundi 24 juin.

D’après la municipalité, 317 Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) qui travaillent à temps plein pour les 391 classes de maternelles de Strasbourg. Le « Collectif Parents Strasbourg » n’en a recensé que 273. En effet, certains critères n’ont pas été pris en compte de la même façon (notamment en ce qui concerne les agents en arrêt longue maladie ou en formation). À cela s’ajoutent une vingtaine d’Atsem « volantes » qui assurent les remplacements dans les 60 écoles de la ville. Quoiqu’il en soit, il y a moins d’une Atsem par classe dans les écoles de Strasbourg. La capitale alsacienne connaît « l’un des plus faibles taux d’encadrement de France », selon une enquête qu’a mené le collectif auprès de 25 grandes villes.

Aux côtés des enseignants, les Atsem se chargent notamment de l’accompagnement des activités, des soins quotidiens et veillent à l’hygiène et à la sécurité des enfants.

Pour arriver à l’objectif d’un agent par classe, le Collectif Parents Strasbourg a élaboré (avec l’aide du Labo Citoyen et du syndicat CGT-Eurométropole) diverses options. Pour Marie-Jane Auraghi, membre du collectif, « la municipalité doit effectuer un choix politique et faire du bien-être de ses citoyens une priorité ». Selon elle, « la Ville est en mesure de le faire et doit simplement s’en donner les moyens ».

Le Collectif Parents Strasbourg se mobilise avec le Labo Citoyen et la CGT Eurométropole. (Photo : HJ/Rue89 Strasbourg)

Un plan d’embauche de 60 personnes

Dans un premier temps, le Collectif Parents Strasbourg propose que « pour pallier à l’urgence », la municipalité recrute 60 Atsem d’ici la rentrée 2019 (45 à temps plein et 15 Atsem « volantes » supplémentaires). Le projet coûterait à la municipalité environ 500 000 € pour le reste de 2019.

Ensuite un plan pluriannuel d’embauche permettrait d’améliorer les conditions d’encadrement des enfants. A partir de janvier 2020, le collectif propose d’ajouter 15 à 20 nouvelles Atsem chaque année.

En ce qui concerne l’année 2020, la proposition nécessiterait un engagement de l’ordre de 1,5 million d’euros : un choix qui ne métrait en péril ni la situation financière de la ville, ni le pacte financier (ne pas augmenter les dépenses de plus de 1,2% chaque année). En effet, avec l’externalisation à venir de l’orchestre philharmonique, plusieurs millions d’euros vont être libérés du budget de la collectivité.

Plusieurs modèles de financement sont envisageables

Pour financer cet objectif à plus long terme, le collectif propose de « négocier avec l’Etat un accompagnement financier partiel ». D’autre part, la reconversion de certains agents municipaux (faisant déjà partie des effectifs) est une autre piste. Par exemple, plusieurs agents d’entretien des écoles ont déjà suivi une formation et ont été embauchés en tant qu’Atsem.

Enfin, la Ville peut aussi choisir de financer l’embauche des Atsem à l’aide des impôts locaux. En effet, partout en France, la taxe d’habitation et la taxe foncière est revalorisée en fonction des indices de consommation. En 2019, cela représente 2,2% de recettes en plus, soit assez pour financer ces embauches.

Rendez-vous le 24 juin

En plus du plan d’embauche, le collectif réclame à ce que le devoir de réserve des ATSEM ne s’applique plus au sein des conseils d’écoles. En effet, celles-ci risquent des sanctions lorsqu’elles s’expriment sur leurs conditions de travail ou sur le bien-être des élèves.

Prochaine étape pour le Collectif Parents Strasbourg : le conseil municipal du 24 juin, où il présentera sa proposition suite au recueil de plus de 2900 signatures à une pétition reconnue par la municipalité. Plusieurs syndicats ont déposé un préavis de grève pour le personnel Atsem le même jour.

L'AUTEUR
Hélène Janovec
Hélène Janovec
Journaliste stagiaire

En BREF

L’A35 sera fermée une partie de l’été entre la Vigie et l’Elsau

par Hélène Janovec. 4 559 visites. 6 commentaires.

La Grenze ouvre enfin, victime de la difficulté d’installer des lieux éphémères en France

par Maxime Nauche. 1 630 visites. 8 commentaires.

François Bouchard quitte la direction générale de la CCI Grand Est

par Pierre France. 1 394 visites. Aucun commentaire pour l'instant.