Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Pop à la strasbourgeoise avec Joy & Glory et Ballerine à la PopArtiserie
Culture 

Pop à la strasbourgeoise avec Joy & Glory et Ballerine à la PopArtiserie

par Charly Ouate.
Publié le 17 avril 2016.
Imprimé le 28 octobre 2021 à 01:05
1 975 visites. 2 commentaires.

Double occasion de passer la soirée à la PopArtiserie le samedi 23 avril. Le collectif KIM concocte un plateau intimiste mais non moins énergique et séduisant avec Ballerine et Joy & Glory qui, l’une comme l’autre, proposeront au public leurs nouvelles compositions.

Ballerine n’est pas une inconnue des scènes strasbourgeoises mais avec ce tout nouveau projet au nom sautillant (présenté pour la première fois le 29 mars dernier en ouverture de la Jam du Cam au Camionneur), Mélody Meyer Di Rosa choisit de dévoiler l’une de ses nombreuses facettes musicales. Trois titres pour commencer : l’EP vient de sortir le 15 avril, il est désormais disponible à l’écoute.

Ballerine

Ballerine (Photo Julie Roth)

First Date, c’est le premier rencard, le premier contact pour choisir d’aller peut-être plus loin. Test réussi en tout cas avec ces trois compositions à l’ADN profondément pop et teintées d’un blues-rock savoureux sur le sombre One night stand ainsi que sur le plus frivole Baby won’t you hear me aux lignes de guitare très éloquentes. Disappear, enfin, se fait plus cristallin en apparence mais c’est le clair-obscur qui domine ces quelque trois minutes à la tension mélodique croissante.

Ce qui retient toutefois l’attention, c’est la faculté qu’a Ballerine de jongler avec les identités sonores tant son timbre varie en trois chansons. Grave et dark, classiquement pop ou bien portée vers de sublimes aigus, elle envoûte son auditeur par une grâce naturelle. Nul doute qu’il en sera de même en live !

Le nouvel album de Joy and Glory

My old beloved Memories

Joy and Glory – My old beloved Memories

La formation strasbourgeoise, articulée autour d’Audrey Braun, publie son premier format long, deux ans après un premier EP éponyme de six titres. Le nouvel opus du groupe s’intitule My old beloved Memories et comporte huit compositions dont cinq inédits puisque Escape, Back et Fields étaient déjà présents sur le premier mini-album et connaissent donc là une seconde jeunesse :

A l’écoute, on retrouve cette pop lumineuse et enchanteresse à laquelle Joy and Glory nous avait habitués. Comme une formule magique qui opère quasi-instantanément pour nous transporter dans une autre dimension. Les harmonies s’avèrent toujours aussi belles, portées par un vrai sens de la mélodie envoûtante. Mais ce qui fait assurément la différence entre les compositions issues du premier EP en 2014 et les inédits présents sur My old beloved Memories, c’est l’urgence et la tension qui se dégagent de ces nouveautés. Le rythme apparaît plus soutenu, les cordes semblent plus présentes et le parti-pris mélodique plus électrique sans pour autant jamais perdre le fil de ces nappes factrices d’ambiances particulières.

Il y a deux ans, Audrey Braun nous affirmait qu’elle préférait « offrir autre chose en live que sur album. Le concert doit être plus fourni, plus riche, plus surprenant tandis que je préfère faire des disques simples et dépouillés dans leur structure, où la musique reste suffisante à elle-même » (article complet à lire ici).

Habituellement, Joy and Glory se passe des cordes en live. Mais samedi, à la PopArtiserie, le groupe proposera un line-up exceptionnel pour marquer la sortie de son album My old beloved Memories. Autour d’Audrey Braun, on retrouvera donc une seconde voix féminine, les cordes, la batterie, la basse/contrebasse et les guitares.

Article actualisé le 06/03/2017 à 23h11
L'AUTEUR
Charly Ouate
Charly Ouate
Une mission : vous souffler des plans de concerts électrisants qui pulsent, à la mesure de mon pseudonyme.

En BREF

Fin de l’hébergement à l’hôtel F1 de Geispolsheim, une vingtaine de personnes à la rue

par Maël Baudé. 5 266 visites. 2 commentaires.

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 565 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 154 visites. 3 commentaires.
×