Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Port aux pétroles : le tribunal administratif valide le PPRT
L'actu 

Port aux pétroles : le tribunal administratif valide le PPRT

par Jean-François Gérard.
Publié le 23 mars 2016.
Imprimé le 29 novembre 2021 à 01:29
2 703 visites. 3 commentaires.

Fait rare, le tribunal administratif de Strasbourg n’a pas suivi les recommandations du rapporteur public du 23 mars d’annuler le plan de protection des risques technologiques (PPRT) au Port aux pétroles de Strasbourg, près du quartier de la Robertsau.

Mise à jour mercredi 13 avril : Dans sa décision ce mercredi 13 avril, le juge administratif de Strasbourg n’a pas suivi la recommandation du rapporteur public, d’annuler le plan de protection des risques technologiques (PPRT) au Port aux pétroles. L’autorité indépendante avait estimé que les risques sont sous-évalués dans l’actuel document. Cette décision peut s’apparenter à une surprise, car en général le tribunal suit l’avis du rapporteur public, bien qu’il n’en soit pas obligé. Les trois associations (ADIR, CMR67 et ANSAB) ont la possibilité de faire appel de la décision.

Le rapporteur public a demandé mercredi 23 mars au tribunal administratif de Strasbourg d’annuler l’actuel plan de protection des risques technologiques (PPRT) au Port aux pétroles de Strasbourg, près du quartier de la Robertsau. Il a notamment estimé une “mauvaise estimation des risques” rapportent les Dernières Nouvelles d’Alsace. Le blog de la Robertsau précise qu’il demande une annulation “tant [que le PPRT] exclu le risque de rupture guillotine du bras de chargement pour erreur d’appréciation”.

Le PPRT est établi par l’État à travers la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement). La Ville de Strasbourg doit notamment veiller à son application, notamment au niveau du déclenchement des secours en cas d’incident, comme lors du début d’incendie en décembre 2015. La zone est classée Séveso, c’est-à-dire qu’elle présente des risques technologiques majeurs en cas d’incident. Plus de 2 600 habitants résident dans la zone qui serait bouclée en cas d’explosion dans l’actuel document.

Le zonage du PPRT (doc remis)

Le zonage du PPRT (doc remis)

Vers un nouveau plan ?

Trois associations de la Robertsau, les riverains (ADIR), les pêcheurs (CMR67) et les naturistes (ANSAB), avaient déposé un recours en 2014. L’ADIR, qui souhaite un déménagement des activités industrielles, estime que le périmètre actuel PPRT est trop restreint et que son “vrai coût” inciterait les collectivités et entreprises à voir ailleurs. De leur côté, les pêcheurs et naturistes pensent que des zones qu’ils utilisent, les étangs du Rohrkopf et du Blauesland, n’ont pas à y figurer car éloignées et non-dangereuses.

Seul l’argument de l’ADIR a retenu l’attention du rapporteur public, partie indépendante lors d’un recours de ce type. Si le juge administratif suit sa recommandation, il faudra établir un nouveau plan de protection, plus ferme. La décision est attendue le 13 avril.

Aller plus loin

Sur DNA.fr : Robertsau : vers une annulation du PPRT ?
Sur Rue89 Strasbourg : [Explicateur] Les risques technologiques et chimiques à Strasbourg
Sur Robertsau.eu : Plan de prévention des risques technologiques : l’ADIR met en difficulté le Goliath PPRT ?
Sur natura-sciences.com : Qu’est-ce qu’un site classé Seveso ?
Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur le PPRT et le port-aux-pétroles

Article actualisé le 13/04/2016 à 16h23 : Pour indiquer la décision du tribunal administratif de Strasbourg
L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

À Reichshoffen, l’usine Alstom reprise par l’Espagnol CAF, préféré par les salariés

par Jean-François Gérard. 691 visites. 2 commentaires.

À Kilstett, des hooligans néonazis se battent en plein centre-ville

par Guillaume Krempp. 13 474 visites. 1 commentaire.

Jeudi, une marche contre les violences sexistes et sexuelles

par Maud de Carpentier. 1 014 visites. 2 commentaires.
×