Pour grossir leurs rangs, des militants « patriotes » ont berné les médias avec leur concours de cathédrales
L'actu 

Pour grossir leurs rangs, des militants « patriotes » ont berné les médias avec leur concours de cathédrales

Mercredi 30 septembre, Strasbourg a remporté un « concours de la plus belle cathédrale de France ». La page Facebook qui a organisé ce jeu anodin sert de tremplin à Ecopatriote, un think tank libéral lancé en début d’année par quelques jeunes proches de la droite nationaliste.

Mercredi 30 septembre, Strasbourg a remporté un « concours de la plus belle cathédrale de France, » en fait une simple course aux likes sur une publication Facebook. Score final : 23 000 pour Strasbourg, contre 22 000 pour Metz. Le jeu a suscité plus de 5 000 partages sur Facebook et des articles sur la victoire de Strasbourg dans la plupart des médias locaux.

L’engagement politique des organisateurs

Ce concours sans aucune vérification ni authentification des résultats a eu lieu sur la page Facebook de « Patriotvisor ». Cette page est gérée par des membres d’Ecopatriote, qui se présente comme un « laboratoire d’idées (think tank) du patriotisme économique. » Son président Pierre-Louis Delauney fait partie des Jeunes Les Républicains (LR), selon sa bio Twitter et il est secrétaire-général de Racines d’Avenir, un « mouvement politique de la jeunesse conservatrice. »

Le secrétaire-général d’Ecopatriote, Philippe Siffert, affiche lui dans sa bio Twitter « #Zemmour » et également Racines d’Avenir. Le jeune engagé figure parmi les signataires d’une tribune prônant une ouverture du dialogue de la droite vis-à-vis de personnalités comme Éric Zemmour ou Marion Maréchal Le Pen. Contacté, il a confirmé être l’un des administrateurs de la page.

Des liens peu visibles

Ces liens entre Ecopatriote et Patriotvisor ne sont pas clairement indiqués . Rien n’est indiqué dans la section « à propos ». Aucun post explicatif n’a été publié. Seule une publication sommaire du 9 avril partage le lien de la page Facebook d’Ecopatriote sans donner aucun contexte. Mais sur le site du think tank, Patriotvisor figure bien parmi les « actions » de cette formation fondée en avril 2020.

Ce concours a eu un important écho médiatique. Lu plus de 15 000 fois, l’article des Dernières Nouvelles d’Alsace renvoie vers la page Facebook « Patriotvisor » en la décrivant comme une « plateforme qui recense, avec humour, le patrimoine culturel et gastronomique français. » France Bleu Alsace est aussi aux anges : la cathédrale de Strasbourg « a ENCORE (sic) été élue « Plus belle cathédrale de France ». Son article a été partagé plus de 550 fois sur Facebook. France 3 Alsace profite de l’événement pour rappeler l’histoire des édifices religieux. Tous ont inséré un lien renvoyant vers la page Facebook « Patriotvisor »…

Succès complet pour le think tank nationaliste, qui récupère de nombreux « fans » grâce à ces précieux relais médiatiques. La page des militants LR comptait à peine 1 000 abonnés au 13 avril 2020, contre plus de 5 500 début octobre. « En quelques jours, le nombre d’abonnés de Patriotvisor a doublé », annonce fièrement Philippe Sieffert. En comparaison, l’audience Facebook de la page d’Ecopatriote dépasse à peine les 150 personnes.

« Faire grossir notre communauté »

Rue89 Strasbourg a contacté un utilisateur Facebook ayant contribué à l’audience du concours sur le réseau social. Ce dernier estime être tombé dans le piège d’une présentation « extrêmement neutre » de Patriotvisor, qu’il associait plutôt au terme « patrimoine ». Informé des liens avec le think tank « Ecopatriote », cet expert des réseaux sociaux y reconnaît une stratégie marketing habituelle dans cet univers, qui consiste à « accumuler de l’audience avec un concours qui suscite l’émotion de l’usager. » À ce petit jeu, les cathédrales, c’est formidable, tout le monde les adore. « Ce qui peut se passer ensuite, c’est que Patriotvisor relaie des posts d’Ecopatriote. »

Et même si Ecopatriote ne fait rien de cette nouvelle audience inespérée, Facebook, lui, fera les liens automatiquement, en recommandant des pages, des groupes et des contenus, proches de ceux partagés par Ecopatriote et consorts…

Satisfait du déroulé de son opération, Philippe Siffert prévoit d’autres opérations après les concours d’architecture sur Facebook :

« Pour l’instant, on essaie de faire grossir notre communauté. L’idée, c’est qu’ensuite la page Patriotvisor vienne en soutien à Ecopatriote. Cela permettrait de lever des fonds par exemple dans le cadre du tournois des châteaux qui commence la semaine prochaine avec Stéphane Bern. Patriotadvisor n’a pas pour vocation de récolter d’argent mais on communiquera sur l’opération à travers la page. »

Philippe Siffert, secrétaire-général d’Ecopatriote

Des cathédrales à la diminution de la dépense publique…

Des interviews donnés à des médias conservateurs comme Boulevard voltaire ou L’Étudiant libre permettent de mieux saisir les objectifs d’Ecopatriote. Le président du think tank y parle de « diminuer la TVA sur les fruits et légumes d’origines françaises pour aider nos producteurs », « relancer le débat sur la durée du travail en entreprise : 35 heures n’est pas suffisant », « sortir de l’espace Schengen » ou encore « diminuer la dépense publique de l’État et des collectivités locales. » Un programme classique de la droite dure, bien éloigné de la légèreté des concours de cathédrales.

L'AUTEUR
Marie Bonnassie & Guillaume Krempp

En BREF

L’évacuation du squat Bugatti a débuté

par Pierre France. 2 877 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Régionales : Les écologistes trouvent leur tête de liste, Éliane Romani

par Jean-François Gérard. 1 332 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Géopolitique du PQ

par piet. 1 397 visites. Aucun commentaire pour l'instant.