Le président du Bastion Social Strasbourg prend la tête du mouvement national
L'actu 

Le président du Bastion Social Strasbourg prend la tête du mouvement national

Mercredi 19 septembre, le président du Bastion Social Strasbourg a pris la tête du mouvement identitaire au niveau national.

Mercredi 19 septembre, Valentin Linder a été nommé à la tête du mouvement identitaire Bastion Social. Le président de la section strasbourgeoise, responsable de l’ouverture du bar associatif L’Arcadia à l’Esplanade, remplace Steven Bissuel. Le fondateur lyonnais du groupe d’extrême-droite quitte la présidence pour des « raisons personnelles et judiciaires, » indique le mouvement dans un communiqué. Il a été condamné à 20 000 euros d’amende pour incitation à la haine raciale en août 2018.

La présidence du bastion social au niveau national passe de Steven Bissuel (à gauche) à Valentin Linder (à droite), président de la section strasbourgeoise du mouvement identitaire. (Capture écran)

Valentin Linder et Strasbourg Offender

À 24 ans, Valentin Linder doit coordonner l’action des six antennes du Bastion Social (Lyon, Strasbourg, Marseille, Chambéry, Aix-en-Provence et Clermont-Ferrand). Sur son compte Instagram, cet ancien membre du GUD (ancienne organisation étudiante française d’extrême-droite) montre un certain intérêt pour le groupuscule de hooligans « Strasbourg Offender ». Le 8 septembre 2018, les Strasbourgeois remportaient un combat en pleine nature, à 13 contre 13, contre une équipe parisienne.

Sur son profil Instagram, Valentin Linder publie une photo de tout l’équipement nécessaire aux combats auxquels participe Strasbourg Offender (Capture d’écran)

Le retour de Thomas Beauffet

Peu après le lancement de la section strasbourgeoise du Bastion Social, Valentin Linder avait accordé un entretien à Rue89 Strasbourg. Sur l’agression xénophobe du 9 décembre 2017, le responsable s’était dédouané de toute responsabilité : « Les coupables ne sont pas membres du Bastion. » Notre enquête avait permis de démontrer le contraire : Thomas Beauffet, trésorier de l’association, avait été condamné à huit mois de prison ferme, avec maintien en détention pour violence aggravée.

Suite à sa libération, Thomas Beauffet a repris ses activités au sein du mouvement identitaire. L’ex-incarcéré a ainsi fondé l’association Cicéro. L’organisation a pour but le « soutien moral, financier et juridique que nous apporterons aux prisonniers et justiciables militants du Bastion Social et à leurs familles ». Elle sera présentée le 22 septembre dans le local du Bastion Social Strasbourg, au 29 rue Vauban.

Six membres du Bastion Social Strasbourg ont été contactés jeudi 20 septembre. Aucun n’a répondu à nos sollicitations.

L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste en alternance depuis la rentrée 2017.

En BREF

GCO : côtes apparentes et visages émaciés, les grévistes de la faim se déshabillent

par Jean-François Gérard et Guillaume Krempp. 3 768 visites. 10 commentaires.

Revoir la présentation des mesures de sécurité pour le Marché de Noël

par Pierre France. 557 visites. 4 commentaires.

Deux dirigeantes de France 3 Grand Est écartées

par Pierre France. 2 832 visites. Aucun commentaire pour l'instant.