Le projet d’Arena de la SIG retoqué
L'actu 

Le projet d’Arena de la SIG retoqué

Après plusieurs reports et modifications, le projet « d’Arena » de la SIG (voir nos articles) connait un revers. France Bleu Alsace annonce que la délibération votée par l’Eurométropole a été annulée par le contrôle de légalité de la préfecture du Bas-Rhin, fait rarissime.

D’après nos informations, il s’agit d’un problème de compétences, celle de « l’immobilier d’entreprises », n’ayant pas été déléguée au Département du Bas-Rhin, qui participe financièrement au projet (3,4 millions d’euros). Cette modification des pouvoirs est intervenue avec la réforme territoriale en 2015. «l’Eurométropole et le département, après une nouvelle délibération, doivent signer une convention», ajoute la Préfecture du Bas-Rhin, qui note le côté « novateur sur le plan juridique » du montage.

Dans un court communiqué, le club assure que « le projet n’est pas remis en cause », malgré la « survenance de problèmes administratifs ». Son calendrier prévoit un début des travaux à l’automne 2020.

Le texte adopté fin novembre prévoyait une mise à disposition du Rhénus Sport. Le club de basket doit lever certaines réserves formulées par la Caisse des Dépôts dans un délai d’un an. Il aurait ensuite la charge des travaux, environ 40 millions d’euros, dont 17 de fonds publics. En plus de l’agrandissement de 6 000 à 8 000 places, des loges, des commerces et espaces événementiel doivent compléter le complexe, pour accroître les recettes du club.

De précieuses avances

La délibération prévoyait en outre une avance de 700 000 euros pour le remboursement d’études déjà engagées. Or, le club avait pioché une somme comparable dans la trésorerie de sa société sportive pour les financer. Pour certains observateurs, « ce trou » sur le compte en banque en début de saison a débouché sur un recrutement moins complet qu’à l’accoutumée, même si la SIG est la 3e masse salariale de la ligue. La Région Grand Est et le Département du Bas-Rhin avaient aussi abondé à ces avances, pour 400 000 euros.

Le club devait en outre annoncer en janvier l’identité des quatre investisseurs alsaciens qui ont pris des parts de 5% dans la société SIG Arena, ce qu’il n’a pas fait.

Sig Arena
Arena de la Sig verra-t-elle le jour ? (Crédit Chabanne + Partenaires / Architecte)

Coup dur dans une saison chaotique

Le président de la SIG Martial Bellon ne souhaite pas s’exprimera avant les élections municipales. La majorité élue en mars devra reprendre le projet si elle compte mener cette transformation au bout.

Ce coup d’arrêt tombe alors que la SIG connait de mauvais résultats sportifs. Début février, Martial Bellon a annoncé un ou deux joueurs en renfort avant la fin de saison, dont le seul objectif est désormais de rester en première division.

Le sujet n’a pas été un enjeu de la campagne des élections municipales jusque-là. Même les écologistes, qui ont souvent fait part de leurs doutes sur la pertinence de ce type d’investissement, ne l’ont pas mentionné expressément dans leur programme. Mais les candidats risquent d’être questionnés sur l’Arena dans les prochaines semaines.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Fêter le 14 juillet à Strasbourg sans bal populaire ni feu d’artifice

par Alice Ferber. 16 002 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Disparition du poste d’assistant social dans les lycées : « Le gouvernement démolit l’école publique »

par Alice Ferber. 4 125 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La municipalité abandonne les poursuites contre l’Hôtel de la Rue

par Jean-François Gérard. 2 255 visites. 5 commentaires.