Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Prostitution : l’échec de la nouvelle loi, dénoncée par des associations
L'actu 

Prostitution : l’échec de la nouvelle loi, dénoncée par des associations

par Roxane Grolleau.
Publié le 10 avril 2017.
Imprimé le 19 mai 2022 à 08:17
2 586 visites. 1 commentaire.
Un an après l’adoption de la loi sur l’ « abolition du système prostitutionnel », seulement trois clients de prostituées ont été poursuivis dans le Bas-Rhin. Pour les associations Osez le Féminisme et Le Nid, c’est un constat d’échec, d’autant que le loi prévoyait que les sommes issues des condamnations servent au financement des autres actions prévues par la loi, comme l’aide aux prostituées, la prévention auprès du jeune public, etc.

Pour Le Nid, qui recueille les prostituées et les aide au quotidien, 112 en 2015, la situation globale n’a pas évolué depuis l’adoption de cette loi.

Mais pour Isabelle Collot, présidente du Nid 67, les priorités sont ailleurs :

« La brigade des mœurs de la police est trop occupée avec les violences conjugales et n’a plus de temps pour gérer le problème de la prostitution. Les moyens financiers manquent et donc de nouveaux réseaux se créent et de nouvelles filles arrivent. »

Une femme à Phnom Penh (Photo Blemished Paradise / Flickr / cc)

Une femme à Phnom Penh (Photo Blemished Paradise / Flickr / cc)


Imbroglio judiciaire et policier

En fait, la lutte contre les réseaux dépend de la police judiciaire, la sûreté ne s’attachant qu’à éviter les débordements sur la voie publique, comme l’a montré notre enquête sur la prostitution à Strasbourg d’octobre 2015.

Une autre promesse faite par cette loi, mais qui n’est toujours pas appliquée aujourd’hui, concerne l’obtention de titres de séjour pour les anciennes prostituées étrangères. Auparavant, elles ne pouvaient l’obtenir qu’à la condition qu’elles dénoncent leur réseau. Cette condition aurait dû disparaître mais elle est toujours requise aujourd’hui.

Y aller

Jeudi 13 avril à partir de 14h, le mouvement Le Nid et Osez le Féminisme 67 donnent rendez-vous place Kléber à Strasbourg pour échanger sur la prostitution, avec le soutien de grapheurs pour illustrer les nouveaux slogans, ainsi que des musiciens. Un débat au Club de la Presse terminera la journée à 17h.

L'AUTEUR
Roxane Grolleau
Roxane Grolleau
Journaliste intéressée par les sujets de société

En BREF

Délai supplémentaire pour le squat Bourgogne, qui accueille une centaine de sans-abris

par Thibault Vetter. 1 130 visites. 4 commentaires.

Ateliers Ouverts : dans toute l’Alsace, des artistes dévoilent leur travail les week-ends du 14 et du 21 mai

par Alizée Chebboub-Courtin. 1 029 visites. 2 commentaires.

Le déontologue pointe un manque de transparence de la municipalité

par Pierre France. 1 322 visites. 2 commentaires.
×