L’effectif du Racing sur les rotules pour le déplacement à Marseille
Sports 

L’effectif du Racing sur les rotules pour le déplacement à Marseille

Le Racing club de Strasbourg doit composer avec un effectif réduit et convalescent à l’heure d’aller se déplacer à Marseille. La faute à pas de chance ou à un groupe en surrégime ?

Le Racing Club de Strasbourg se déplace ce mardi à Marseille pour la 21ème journée de Ligue 1 de football. Après avoir tenu en échec les olympiens lors d’un match aller épique en octobre (3-3), les Alsaciens présentent cette fois-ci un effectif diminué.

Trois cadres, le gardien titulaire Bingourou Kamara, le milieu Dimitri Liénard, ainsi que le défenseur et capitaine Kader Mangane ne font pas le déplacement au Vélodrome pour cause de blessure. À cela, s’ajoutent les blessures de longue date du milieu offensif Benjamin Corgnet (7 titularisations jusqu’à octobre) et des jeunes joueurs absents depuis le début de l’année, Abdallah Ndour et Duplexe Tchamba.

Des retours de blessure attendus

Dans le groupe de 19 joueurs, l’attaquant Martin Terrier, le milieu récupérateur Jean-Eudes Aholou reviennent tout juste de convalescence. Tout comme Dimitri Foulquier, défenseur entré en jeu face à Guingamp vendredi 12 janvier après de longs mois d’absence (1 match en août jusque-là). Il n’est pas sûr que ces trois joueurs soient titulaires.

Petit motif de soulagement pour le promu, les Marseillais comptent aussi plusieurs absents : Jordan Amavi (déchirure musculaire), Maxime Lopez et Rolando (suspendus). Hiroki Sakai et l’international français Dimitri Payet sont incertains.

Il faut dire que les organismes des Strasbourgeois ont été soumis à rude épreuve. Le Racing Club de Strasbourg a passé un tour de Coupe de la Ligue en octobre, avant d’être éliminé par le Paris Saint-Germain (2-4) en décembre. Les Bleus et Blancs ont fait durer le plaisir 30 minutes de plus pour leur match de reprise le 7 janvier en Coupe de France, la faute à des prolongations pour se qualifier face à Dijon (3-2).

« Dès qu’il manque quelques cadres l’équilibre est rompu »

Pour le supporter et blogueur JP Darky, la séquence montre la fragilité de l’effectif bâti pour la Ligue 1 :

« Lors du recrutement, tous les postes étaient doublés, malgré des moyens limités. Mais certains remplaçants sont loin du niveau des titulaires. Parmi les supporters, certains remettent en cause la préparation physique. D’autres s’interrogent sur la coupure hivernale en Espagne et cette alternance chaud-froid pour les organismes. On a vu qu’au complet, l’effectif fonctionne bien. On a fini l’année en trombe, peut-être à 110% ou 120% de nos capacités, sauf le dernier match à Metz (perdu 3-0) où inexplicablement il y avait peu d’envie. Mais dès qu’il manque quelques cadres l’équilibre est rompu. Vendredi face à Guingamp (défaite 0-2), les joueurs semblaient se chercher sur le terrain. Depuis que je vais au Racing, les mois de janvier-février ont toujours été compliqués, avec beaucoup de blessés. »

Par le passé, l’entraîneur Thierry Laurey a rappelé que le retour de joueur blessés (Dimitri Foulquier, Pablo Martinez, Abdallah Ndour, Benjamin Corgnet) pouvait s’apparenter à des renforts nécessaires, à l’heure où le club a des moyens limités pour un recrutement. Même si le président Marc Keller ne ferme pas complètement la porte, notamment en cas de départ.

Lundi en conférence de presse, le coach minimise l’hécatombe :

« On a perdu beaucoup de force dans le match contre Dijon. Dans le meilleur des cas, certains joueurs ont accumulé de la fatigue. Dans le pire des cas, ils se sont blessés. Mais pour le match de demain, on retrouve Jean-Eudes Aholu et Martin Terrier. On est plus que le nombre de joueurs nécessaires. »

Le stage hivernal pendant la coupure en Espagne devait permettre de jouer sur des terrains moins froids. Plusieurs clubs français ont fait ce choix car les pelouses sont ainsi sensées être moins traumatisantes pour les organismes.

Incertitudes en attaque

À l’heure d’entamer les matches retours, l’état de l’attaque demeure fragile. La recrue estivale en pointe Idriss Saadi n’est plus titulaire depuis des mois. Joueur musclé, technique et peu mobile, il ne correspond guère au profil de l’équipe, plutôt axé sur les courses et les relances. Un autre joueur offensif, Ihsan Sacko (20 ans) a été sorti avant la mi-temps face à Guingamp, fait rarissime, en raison de sa contre-performance.

Quant à Martin Terrier (20 ans, 4 buts) il fait l’objet de rumeurs insistantes de transfert de la part de Lille, le club qui l’a prêté pour une saison. Encore quelques blessures ou des suspensions et la situation à l’avant pourrait se compliquer, après un début d’année en fanfare (24 buts lors des 19 matches aller).

La 11ème place à l’entame Strasbourg de la 21ème journée reste un temps de passage meilleur que ce que beaucoup de supporter espéraient pour ce retour dans l’élite. À cela s’ajoute s’ajoute une victoire de prestige face au Paris Saint-Germain (2-1) à la Meinau le 2 décembre. Mais le Racing avait le même bilan à la 21ème journée en 2007-2008. À la fin de la saison, Strasbourg descendait en Ligue 2.

L'AUTEUR
Guillaume Krempp et Jean-François Gérard

En BREF

Manifestation en soutien des Kurdes de Syrie samedi

par Pierre France. 1 578 visites. 19 commentaires.

Exclue en 2018, l’association Alis-Unli remporte sa première victoire à une élection de représentants de locataires

par Jean-François Gérard. 1 570 visites. 2 commentaires.

Municipales : Mathieu Cahn chargé de conduire la liste socialiste à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 1 647 visites. 3 commentaires.