Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Un rassemblement pour « Aller chercher Macron » à la préfecture cet après-midi
L'actu 

Un rassemblement pour « Aller chercher Macron » à la préfecture cet après-midi

par Guillaume Krempp.
Publié le 26 juillet 2018.
Imprimé le 24 janvier 2022 à 21:51
4 308 visites. 5 commentaires.

Des Strasbourgeois iront « chercher Macron » devant la préfecture du Bas-Rhin à Strasbourg. Vendredi 27 juillet, des manifestants veulent exprimer leur mécontentement sur l’affaire Benalla et plus généralement la politique du président. Rendez-vous place de la République, à partir de 15h.

« Allons chercher Macron » Gustave Fuchs (pseudo Facebook) a appelé les Strasbourgeois à se rassembler devant la Préfecture du Grand Est et du Bas-Rhin ce vendredi 27 juillet à 15h. L’étudiant en classe préparatoire à Strasbourg a pris le président de la République au mot. Sur l’affaire Alexandre Benalla, Emmanuel Macron a déclaré devant les députés de sa majorité lors de sa première expression publique être le « seul responsable ». Le chef d’État a notamment lancé « qu’ils viennent me chercher » à ses opposants, dans son discours un brin provocateur

« Peut-être qu’il se cache là-bas »

L’idée d’une manifestation « spontanée » est née sur le groupe Facebook « Contre la sélection et son monde ». La page était très active en mai dernier lors de la mobilisation contre la plateforme Parcoursup et la sélection universitaire qu’elle induit. Peu importe si le président n’est pas en déplacement en Alsace dans la journée du 27 juillet. Gustave veut répondre aux propos d’Emmanuel Macron. Sur l’utilité du rassemblement, il répond, sans rire :

« On ne trouvera jamais Macron, parce qu’il se cache. Peut-être qu’il se cache là-bas (dans la préfecture de strasbourg, ndlr) »

Emmanuel Macron en 2014 (Photo Le Web 14 / FlickR / cc)

Emmanuel Macron en 2014 (Photo Le Web 14 / FlickR / cc)

Un rassemblement festif

Pour rappel, l’affaire Benalla a commencé par les révélations du journal Le Monde : Alexandre Benalla s’est présenté comme un policier lors de la manifestation du 1er mai à Paris et à d’autres reprises. Pendant la fête du travail, ce « chargé de mission » à l’Élysée, licencié depuis la publication des articles, a usé de la force contre des manifestants. Seul hic : le mis en cause n’est ni policier, ni gendarme. Sur place, il n’était qu’un « observateur ». L’opposition dénonce un « scandale d’Etat ».

Pour Gustave, le rassemblement doit être festif : « Ça pourrait ressembler à la kermesse qui a eu lieu pendant la mobilisation des cheminots en mai dernier, devant la gare. » L’étudiant a aussi été contacté par des opposants à la construction du Grand Contournement Ouest (GCO) de Strasbourg. Il espère aussi la venue des cheminots pour grossir les rangs de la manifestation : « Si on est une centaine, c’est déjà bien. »


Y aller

Rassemblement « Allons chercher Macron », vendredi 27 juillet à 15h devant la Préfecture du Bas-Rhin, place de la République à Strasbourg

Sur Facebook : L’événement

L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste, en recherche d'enquêtes et d'impacts

En BREF

Des Décrocheurs mazoutent des portraits d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction climatique

par Anne Mellier. 707 visites. 9 commentaires.

À la Meinau, une centaine de sans-abris squattent un bâtiment en instance de démolition

par Thibault Vetter. 5 935 visites. 10 commentaires.

Un immeuble insalubre de Joseph Benamran devant la justice administrative

par David Weichert. 4 030 visites. 3 commentaires.
×