Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Contre les ratés du Réseau express métropolitain, des usagers mécontents s’organisent
L'actu 

Contre les ratés du Réseau express métropolitain, des usagers mécontents s’organisent

par Loris Rinaldi.
Publié le 10 janvier 2023.
Imprimé le 08 février 2023 à 08:58
1 874 visites. 1 commentaire.

Entre trains bondés, retards et petites gares délaissées, le Réseau express métropolitain européen (Reme) s’attire les foudres des usagers. Vanessa Mikuczanis a lancé une pétition pour faire changer les choses le lundi 2 janvier.

Après les ratés du Réseau express métropolitain européen (Reme) (voir nos articles), un nouveau collectif d’usagers des trains régionaux du Grand Est s’est créé. Vanessa Mikuczanis, usagère de la ligne Strasbourg-Haguenau-Wissembourg, a lancé une pétition le 2 janvier sur internet pour dénoncer « la dégradation constante du service » et a créé un groupe d’usagers sur Facebook.

Vanessa Mikuczanis dénonce des horaires devenus incompatibles avec des emplois du temps scolaires ou de travail. « Les enfants arrivent bien avant l’ouverture de leur établissement et doivent attendre longtemps le soir sur les quais. Pour ma part, j’ai dû changer mes horaires de travail », détaille-t-elle. Ces problèmes avaient déjà été dénoncés par l’Astus (Association des usagers des transports urbains de Strasbourg) avant le lancement du Reme, après une analyse de la nouvelle grille horaire de la SNCF Grand Est.

Les retards passent encore mais les suppressions sont très mal vécues par les usagers (Photo Thomas Gueudet / doc remis)

Les suppressions de trains insupportables

Mais cette problématique a été accentuée depuis le lancement du Reme mi-décembre. L’objectif d’ajouter 800 trains par jour s’est concrétisée par la suppression intempestive de trop nombreux trains existants… Si ces suppressions préexistaient au Reme, elles sont perçues comme plus fréquentes par les usagers. Entre trains bondés et retards réguliers, Vanessa Mikuczanis s’agace dans le texte invitant à signer sa pétition :

« Cela suffit ! La SNCF se moque de ses usagers ! Elle nous offre un service de transport de plus en plus lamentable, par manque de personnel et de matériel. Mais nous, usagers, payons notre abonnement tous les mois, sans aucune compensation financière, ni même de réponses aux nombreux courriers envoyés individuellement. Où est le respect ? »

Vanessa Mikuczanis
Depuis son lancement, le Reme attire les critiques des usagers. (photo Photo Amélie Schaeffer / Rue89 Strasbourg / cc)

Vers une coopération avec d’autres collectifs

À la pétition qui cumule près de 1 400 signatures s’ajoute une lettre transmise à la commission générale des transports de la Région Grand Est, collectivité opératrice des transports régionaux. Objectif de ces démarches : retrouver une offre de transports ferroviaires convenable et le plus tôt possible, selon Vanessa Mikuczanis. La démarche vise aussi à obtenir des remboursements, à minima partiels, des abonnements payés pour les derniers mois.

Pour porter plus loin leurs revendications, ce nouveau groupe envisage désormais de se rapprocher d’autres collectifs d’usagers comme Astus. Une démarche bienvenue par l’association, comme le confirme son président François Giordani : « Il n’y a aucun problème pour travailler avec eux, car sur ce qui est dit dans la pétition, il n’y a aucune divergence avec nos positions. »

Sur France Bleu lundi, la directrice de la SNCF pour les TER Grand Est assure que les perturbations seront moins nombreuses « dans les prochaines semaines » mais elle a reconnu que seulement « 410 trains » ont été ajoutés chaque semaine avec le Reme, loin des 800 qui était l’objectif fixé par la Région et l’Eurométropole.

Article actualisé le 11/01/2023 à 16h18
L'AUTEUR
Loris Rinaldi
Stagiaire à Rue89. Étudiant au CUEJ de Strasbourg.

En BREF

Troisième journée de grèves et de manifestation mardi contre la réforme des retraites

par Thibault Vetter. 8 537 visites. 6 commentaires.

La Foire Saint Jean 2024 aura lieu à Hautepierre

par Thibault Vetter. 3 230 visites. 1 commentaire.

Après un accident mortel, une marche organisée vendredi pour des routes moins dangereuses à Cronenbourg

par Pierre France. 1 146 visites. 6 commentaires.
×