Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Le régime local protège les Alsaciens contre une baisse de la prise en charge des soins dentaires
L'actu 

Le régime local protège les Alsaciens contre une baisse de la prise en charge des soins dentaires

par Emma Viola.
Publié le 15 septembre 2023.
Imprimé le 03 octobre 2023 à 01:51
1 477 visites. 1 commentaire.

À partir du 1er octobre 2023, les soins dentaires seront moins remboursés par l’assurance maladie en France. Sauf en Alsace et en Moselle, ou le régime local a pris la décision de protéger ses bénéficiaires contre cette mesure.

À partir du 1er octobre 2023, le remboursement des soins dentaires par l’assurance maladie obligatoire diminuera de 70% à 60%, augmentant ainsi la part restant à la charge de l’assuré (le « ticket modérateur ») de 30% à 40%. Ce changement ne s’appliquera pas aux bénéficiaires du régime local, soit tous les salariés et retraités du secteur privé travaillant en Alsace-Moselle ainsi que les personnes à leur charge.

Le 29 août, le conseil d’administration du Régime local d’assurance maladie d’Alsace-Moselle a décidé de prendre totalement à sa charge la part qui ne sera plus remboursée par l’assurance maladie obligatoire, élevant son remboursement de 20 à 30% selon un communiqué du 14 septembre. Par exemple, le régime local indique que pour un détartrage facturé 43,38€, le régime local prendra à sa charge 13,01€ au lieu de 8,68€. Cela lui permettra de maintenir pour ses bénéficiaires un taux de remboursement à hauteur de 90%.

D’autres désengagements de la part de l’assurance maladie obligatoire

Toujours d’après le Régime local d’assurance maladie, l’assurance maladie obligatoire ne devrait plus prendre en charge à 100% les dépenses concernant l’examen bucco-dentaire des 3-24 ans à partir de 2025. Cependant, le conseil d’administration du régime local a pris la décision d’assumer ces actes de prévention bucco-dentaire à hauteur de 30% dès la date d’entrée en vigueur de cette mesure. Comme pour les autres soins dentaires, ses bénéficiaires continueront à avoir 10% des frais à leur charge.

Le régime local analyse que ces mesures éviteront une prise en charge supplémentaire aux complémentaire santé et devraient permettre d’éviter des augmentations de leurs cotisations en 2023.

L'AUTEUR
Emma Viola

En BREF

La municipalité annonce 50% de produits bio dans les cantines scolaires dès la rentrée 2024

par Thibault Vetter. 417 visites. 4 commentaires.

Une cinquantaine d’étudiants mobilisés contre la hausse des frais pour les étrangers en master

par Emma Viola. 734 visites. 2 commentaires.

Contre « les rétentions de réfugiés », un Cercle de silence samedi et un débat

par Roni Gocer. 518 visites. 1 commentaire.
×