Régionales : Les écologistes trouvent leur tête de liste, Éliane Romani
L'actu 

Régionales : Les écologistes trouvent leur tête de liste, Éliane Romani

Absents de l’hémicycle régional pendant cinq ans, les écologistes misent sur une ancienne élue de Thionville pour prendre les commandes du Grand Est.

Europe Écologie Les Verts (EELV) tient sa tête de liste pour les élections régionales de mars dans le Grand Est. Il s’agit d’Éliane Romani, une ancienne adjointe au maire de Thionville entre 2008 et 2014, après un mandat dans l’opposition. Agée de 63 ans, cette orthophoniste libérale s’est engagée dans le parti vert en 2001. Alors qu’en 2015 la liste écolo n’avait pas fusionné pour contrer le Front national au deuxième tour, EELV n’a pas d’élus et élues sortants à présenter à ce scrutin.

Pas de grands accords à gauche

Europe Écologie Les Verts a débuté sa pré-campagne en réunissant les petites formations de la galaxie écologistes. D’autres micro-partis pourraient s’ajouter à l’équipe, comme les régionalistes d’Alternative Alsacienne. Mais sauf surprise, il ne devrait pas y avoir de grand accord d’appareils avec le Parti socialiste ou la France insoumise au premier tour. Sinon les écologistes n’auraient pas déjà annoncé leur tête de liste.

« Les écologistes alsaciens se félicitent par ailleurs de ce choix car la Moselle présente certains enjeux comparables à ceux de l’Alsace (transfrontalier, poids démographique, identité régionale, état de la forêt…) et des problématiques parfois accentuées (désindustrialisation) », ont fait savoir les porte-paroles du parti en Alsace, le mulhousien Loïc Minery et la strasbourgeoise Aurélie Kosman dans un communiqué. Le parti devra aussi désigner dix têtes de listes départementales. Le programme est prévu pour la fin de l’année.

Eliane Romani
Éliane Romani, tête de liste des écologistes aux élections régionales (doc remis)

Incertitude sur la date du scrutin

Le scrutin est prévu pendant les 14 et 21 mars 2021, en même temps que les élections départementales, mais le décret n’est pas paru. En raison de la crise sanitaire, certains élus et partis se demandent s’il ne faudrait pas reporter et dissocier les deux scrutins. Ils estiment que c’est le moyen, pour pouvoir mener une campagne démocratique dans de meilleures conditions. C’est notamment la position du président du Bas-Rhin, Frédéric Bierry (LR), dont le département va devenir la Collectivité européenne d’Alsace

Europe Écologie Les Verts est le premier parti à annoncer officiellement sa tête de liste pour les régionales dans le Grand Est. Les écologistes ont néanmoins déjà désigné le président sortant Jean Rottner (LR) comme leur principal adversaire et son « projet de « start-up région » ».

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Après trois séismes au nord de Strasbourg, Fonroche annonce un arrêt complet temporaire du puits de géothermie

par Rue89 Strasbourg. 4 931 visites. 7 commentaires.

Contre la loi de Sécurité globale, une marche nocturne mercredi

par Pierre France. 1 152 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Nouvelle grève dans les cantines de Strasbourg jeudi

par Pierre France. 728 visites. Aucun commentaire pour l'instant.