Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Relocalisation chez Auchan, 76 emplois supprimés à Strasbourg
Economie 

Relocalisation chez Auchan, 76 emplois supprimés à Strasbourg

par Roxane Grolleau.
Publié le 8 juin 2017.
Imprimé le 26 septembre 2021 à 09:30
4 682 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Jeudi 8 juin, une vingtaine de salariés des services administratifs (comptabilité, finance et marketing) de Auchan et Simply Market ont manifesté devant l’entrepôt du magasin au Marché Gare à Strasbourg. En cause, la relocalisation des services à Villeneuve d’Ascq, 76 postes seront déplacés.

En janvier 2017, la direction d’Auchan et de Simply Market a annoncé la relocalisation des services d’appui, c’est à dire la comptabilité, les ressources humaines et le marketing des magasins en régions, à Villeneuve d’Ascq dans le Nord. À Strasbourg, cette concentration concerne 76 postes selon les syndicats, 45 selon la direction. Sur l’ensemble de la France, plus de 900 salariés sont concernés, mais seulement 475 postes seront créés à Villeneuve d’Ascq.

À Strasbourg, si du côté des employés d’Auchan, la mobilisation est peu importante, les employés concernés de Simply Market étaient en grève et manifestaient devant leur entrepôt à Marché Gare jeudi matin, à l’appel de l’intersyndicale formée par la CGT, FO, CFDT, CFTC et CFE-CGC.

De comptable à vendeur en magasin, une proposition qui ne passe pas

Selon ces syndicats, la direction propose aux personnes dont les postes sont relocalisés plusieurs alternatives : le licenciement, deux ans de formation de remise à niveau et 65% du salaire, ou un replacement en magasin. François Cathalifaud, chargé de la communication chez Auchan, précise :

« Les conditions du plan de sauvegarde de l’emploi sont encore en cours de négociation, mais nous comptons proposer aux salariés un accompagnement personnalisé, et au moins une offre d’emploi. Nous privilégierons les offres internes, qui sont en effet dans le secteur commercial. Cette relocalisation est une partie d’une restructuration complète de l’entreprise, qui devrait créer 780 emplois en France au final, dont plusieurs dizaines à Strasbourg. »

Fatiha Chakik, déléguée syndicale FO, trouve honteuses les propositions de reclassements internes :

« Beaucoup d’employés de ce service ont commencé au magasin. Y retourner, ce serait faire marche arrière dans leur carrière. »

Francis Kuhn, représentant CFDT confirme :

« Ils ont fait des études et des formations pour devenir comptables. C’est leur métier. Ça n’a aucun sens d’avoir fait tout ça si c’est pour aller vendre du poisson en magasin. »

Ce matin, une vingtaine de salariés de Simply manifestaient devant leur entrepôt, à Maché Gare (doc remis / Photo Fatiha Chakik)

Jeudi matin, une vingtaine de salariés de Simply manifestaient devant leur entrepôt, au Marché Gare (doc remis / Photo Fatiha Chakik)


Des négociations toujours en cours

La proposition de la direction quant à l’accompagnement des salariés est toujours en discussion avec les syndicats. Fatiha Chakik se dit dégoûtée par le choix proposé pour le moment aux salariés :

« Seulement 65% du salaire brut pendant deux ans avec la formation, et dans le cas d’un licenciement, ce ne sera que les indemnités légales. Pour des gens qui ont travaillé dans cette entreprise pendant 30 ans, c’est une honte. »

Francis Kuhn est du même avis et « demande 100% du salaire. » Sur les 47 salariés du service comptabilité de Simply Market à Strasbourg, seulement une personne a postulé pour travailler à Villeneuve d’Ascq. Francis Kuhn reste sceptique sur son embauche :

« On va voir ce que ça va donner, si la personne est vraiment réintégrée aux services… Beaucoup ne veulent pas déménager, ils ont 30 ou 40 ans d’ancienneté… Certains cherchent un autre poste mais pour le moment, personne n’a trouvé encore. C’est pour ça qu’on doute de l’efficacité de la proposition de formation. »

Le service comptable est le premier concerné par la relocalisation (doc remis / Photo Fatiha Chakik)

Le service comptable est le premier concerné par la relocalisation (doc remis / Photo Fatiha Chakik)

Un déménagement perçu comme injustifié

Les syndicats regrettent que la direction n’ait pas détaillé les raisons qui ont conduit à cette relocalisation. Francis Kuhn explique :

« La direction nous a simplement prévenu en janvier qu’il y aurait une relocalisation et que c’était la seule solution, que les comptables allaient dorénavant travailler sur un logiciel commun, qu’ils allaient former tout le monde à Villeneuve d’Ascq. Leur réponse ne nous convainc pas. Beaucoup de grosses entreprises ont des services décentralisés sans que cela ne pose de problème. »

François Cathalifaud contextualise cette décision :

« L’entreprise Auchan propose plusieurs services : hypermarchés, supermarchés et magasins de proximité. Le groupe devait rassembler ces différentes activités. C’est ce qu’il fait et cela entraîne la restructuration des services d’appuis et leur centralisation. Les services seront aussi renommés, pour plus d’unité. »

Le bâtiment qui doit recevoir le nouveau service comptabilité à Villeneuve d’Ascq est en construction. Le déménagement devrait s’échelonner sur deux ans.

Article actualisé le 09/06/2017 à 09h27
L'AUTEUR
Roxane Grolleau
Roxane Grolleau
Journaliste intéressée par les sujets de société

En BREF

Faible opposition contre MackNext à Plobsheim, commune rurale rattrapée par l’urbanisation

par Martin Lelievre. 1 471 visites. 17 commentaires.

Visites de quartier, ateliers et spectacles : Hautepierre fête ses 50 ans

par Martin Lelievre. 646 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après l’évacuation du camp de la Montagne Verte, des personnes logées et des tentes subtilisées aux associations

par Thibaut Vetter. 4 364 visites. 8 commentaires.
×