Après l’incendie à Mundolsheim, Emmaüs se dirige vers Bischheim
L'actu 

Après l’incendie à Mundolsheim, Emmaüs se dirige vers Bischheim

Quatre mois après l’incendie qui avait ravagé une partie des locaux de l’association Emmaüs à Mundolsheim, son directeur Thierry Kuhn, a présenté ce jeudi 14 juin les nouvelles ambitions de l’association autour de cinq axes : l’innovation, l’insertion, l’économie circulaire, la solidarité et la sensibilisation.

Quatre mois après le gigantesque incendie de son centre, les ambitions de l’association Emmaüs de Mundolsheim sont intactes. Le plus important changement sera le déménagement de l’association, rue de l’atome à Bischheim, en zone industrielle, prévu au 4ème trimestre 2019. Pour l’instant l’association attend la validation ultime du propriétaire.

Un nouveau local de 3700 m²

« Aujourd’hui, on fait plutôt du camping », précise Thierry Kuhn, le directeur de l’association Emmaüs de Mundolsheim (et président d’Emmaüs France de 2014 à 2018). Cette nouvelle surface de 3 700 mètres-carrés permettra l’ouverture d’un magasin achat et de vente en ligne sur une surface de 2 400 m2. Le reste de l’espace sera consacré à la création d’un espace recyclerie-donnerie et d’un lieu de formation de 1 300 m2.

Pour Thierry Kuhn, le futur espace de formation est essentiel :

« Nous avons aujourd’hui 53 salariés en insertion, dont 70% sont sans qualification. Un lieu de formation comme celui-ci permettrait de former nos salariés autour de l’économie circulaire et des transports comme l’éco-conduite. Cet espace offrirait une éducation à l’environnement en accueillant aussi le grand public. »

D’autres mètres carrés seraient consacrés à la restauration avec une cantine solidaire, où salariés de l’association et public extérieur pourraient y déjeuner, prendre un café et se rencontrer.

Même sans l’incendie, l’association de lutte contre la pauvreté, envisageait de voir ailleurs pour voir plus grand. Son entrepôt ravagé faisait 400 mètre-carré. L’incendie a poussé à agir au plus vite.

2,5 millions d’euros

Mais ce projet coûte environ 2,5 à 2,8 millions d’euros. L’association peut autofinancer le projet à hauteur de 1 million. L’assurance, qui a retenu le motif accidentel de l’incendie, versera 500 000€. La différence reste à trouver au travers de cette opération de séduction, en sollicitant les communes, la Région, l’Eurométropole et l’ensemble des acteurs partenaires en région.

Thierry Kuhn a présenté le futur projet d’Emmaüs Mundolsheim à des élus représentants de collectivités. Ici avec Marie-Dominique Dreyssé, adjointe au maire à Strasbourg (Salem Slimani – cc Rue89 Strasbourg)

Vers un révolution écologique et solidaire

Thierry Kuhn souhaite aller encore plus loin en réfléchissant déjà à une université populaire de la transition écologique et solidaire, pour aller vers « une révolution écologique et solidaire » de l’association.

L'AUTEUR
Salem Slimani
Salem Slimani
Journaliste passionné par les rencontres, la mise en image et le direct.

En BREF

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 384 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 440 visites. 5 commentaires.

À Kolbsheim, 10 jours pour envisager l’après-GCO

par Rue89 Strasbourg. 1 343 visites. Aucun commentaire pour l'instant.