Rentrée à l’Unistra : amphis bondés et gym dans la rue
Vigies 

Rentrée à l’Unistra : amphis bondés et gym dans la rue

À lire et à écouter sur France Info

Pour la rentrée universitaire, Franceinfo a choisi l’Université de Strasbourg et ses amphis surbookés. Son président, Michel Deneken, avait fait savoir en juillet qu’il refusait les tirages au sort, qu’il a qualifié de « bêtise intellectuelle » par la suite, malgré l’afflux de demandes et que « tous les bacheliers ayant demandé Staps ou Psycho en premier vœu pourraient faire leur rentrée à l’Université de Strasbourg (Unistra) ».

Mercredi 5 septembre, il a donc fallu composer avec une « très forte affluence » et « pousser les murs ». Du côté de la filière des sciences du sport 650 étudiants ont fait leur rentrée, un record quand la capacité d’accueil maximale est de 450 élèves.

Pour les emplois du temps, l’administration a trouvé des créneaux supplémentaires : les étudiants devront venir en cours le soir et le samedi matin, ce qui est parfois compliqué pour les élèves licenciés dans des clubs de haut niveau.

Les étudiants de première année doivent se serrer dans les amphis de l’université de Strasbourg (Quentin Verwaerde / Visualhunt / cc)

Assis par terre et gym dans la rue

Plus surprenant encore, l’ouverture à de nouvelles pratiques sportives pour contourner le manque d’infrastructures. Les étudiants suivront par exemple le parcours « une pratique gymnique et acrobatique en milieu urbain », a expliqué le doyen de la faculté. De la gym dans la rue, résument des étudiants.

Quant aux étudiants de première année en psychologie, certains ont dû passer leurs premiers cours magistraux assis sur les marches de l’amphi, par manque de place. Ils auront aussi un nombre réduit d’heures de travaux pratiques et travaux dirigés, surbookés eux-aussi « dans l’attente des désistements. »

L'AUTEUR
Quentin Tenaud
Obsédé politique, culture et société. Élevé au bon air des Alpes, citadin Strasbourgeois depuis 2013.

En BREF

Des traces de sang retrouvées dans l’appartement du suspect de l’enlèvement de Sophie Le Tan

par Jean-François Gérard. 3 467 visites. 6 commentaires.

Disparition d’une étudiante de 20 ans à Schiltigheim, un homme de 58 ans en garde à vue

par Pierre France. 5 844 visites. 1 commentaire.

La deuxième version du futur Parc des expositions sera en bois

par Jean-François Gérard. 1 884 visites. 8 commentaires.