Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Après le financement participatif réussi, la Maison Mimir rouvrira au début de l’automne
L'actu 

Après le financement participatif réussi, la Maison Mimir rouvrira au début de l’automne

par Tom Umbdenstock.
Publié le 13 août 2016.
Imprimé le 24 octobre 2021 à 19:59
2 759 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Fermée depuis l’été 2015, la Maison Mimir, lieu alternatif et solidaire de la Krutenau, pourra rouvrir au début de l’automne, après d’important travaux de mise aux normes et un financement participatif réussi.

Deux mois après la réussite de son financement participatif, les travaux se terminent du côté de la Maison Mimir, rue Prechter. En août 2015, une fermeture avait été décidée par ses gestionnaires suite à des contrôles, notamment pour des questions de mise aux normes. En juin 2016, 7 833 euros sont réunis sur la plateforme Ulule, pour aider aux travaux d’un budget de 70 000 euros. Après un été chargé, l’objectif fixé est une réouverture à la fin septembre.

Eugénie, nouvelle présidente de l’association « pour les six prochains mois », explique :

« On s’est fixés comme objectif de rouvrir d’ici à l’automne. On est en train de tout faire pour que ça arrive. »

Mimir 1

Les travaux sont bientôt terminés (photo TU / Rue89 Strasbourg)

Lieu atypique, cet ancien squat légalisé en 2013 est un mini-centre social auto-géré. Jusqu’à sa fermeture pour mise aux normes, il proposait des événements conviviaux, culturels, un bar à prix libre sans alcool, le Barakawa ou un service de bagagerie notamment pour les plus démunis. Quelques personnes habitaient dans les étages.

Une ré-ouverture simple : seulement le bar pour commencer

Lors de l’appel aux dons au printemps, les Mimiriens avaient prévu 8 paliers, jusqu’à 100 00 euros. Comme souvent lors des financements participatifs (dont celui de Rue89 Strasbourg en juin 2015), le premier objectif a été atteint – celui qui permet d’activer les dons alors que dans le cas contraire tout le monde est remboursé – mais pas les suivants. C’est donc pour le moment une ré-ouverture du rez-de-chaussé, le Barakawa et sa nouvelle cuisine qui sont prévus.

Comme promis, mise aux normes de l’électricité, assainissement des structures et optimisation des canalisations seront opérés d’ici là. Une rampe et des WC pour les personnes en situation de handicap pourront également être installés.

(photo TU / Rue89 Strasbourg)

Les Mimiriens ont fait appel aux ateliers NA, une association d’élèves de l’école d’ingénieur et d’architecte de l’INSA (photo TU / Rue89 Strasbourg)

À terme, l’association souhaite poursuivre l’ensemble des activités qu’elle entreprenait avant sa fermeture. Pour l’instant, elle manque des financements nécessaires à cet objectif. Ses membres envisagent de relancer un appel aux dons pour rouvrir la « poutch », salle dans laquelle se déroulaient habituellement les concerts.


Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : Lieu hors-normes, la Maison Mimir veut se mettre aux normes

Article actualisé le 16/08/2016 à 18h36
L'AUTEUR
Tom Umbdenstock
Stagiaire à la rédaction pendant l'été.

En BREF

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 521 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 113 visites. 3 commentaires.

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 605 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×