Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Pour rester magique, le Marché de Noël de Strasbourg se démultiplie
Vie pratique 

Pour rester magique, le Marché de Noël de Strasbourg se démultiplie

par Pierre France.
Publié le 16 novembre 2016.
Imprimé le 30 janvier 2023 à 19:15
13 137 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Concentré dans le centre-ville de Strasbourg, le Marché de Noël 2016 se réinvente en « parcours féerique ». La municipalité espère ainsi compenser la baisse de la fréquentation observée l’an dernier, suite à l’instauration en urgence des mesures de sécurité.

Les extensions du Marché de Noël chaque année dans de nouveaux quartiers de Strasbourg, c’est bien fini. Époque terroriste oblige, l’édition 2016 du plus important rendez-vous touristique de Strasbourg sera confinée au centre-ville. Mais selon le premier adjoint au maire, Alain Fontanel (PS), « ce sera un atout » :

« L’an dernier, nous étions en réaction aux attentats, nous avions dû annuler des parties du Marché de Noël en urgence. Cette année, nous avons conçu dès le départ l’ensemble du Marché de Noël comme une déambulation en toute sérénité dans un centre-ville débarrassé de ses voitures. Il y aura 11 sites consacrés à Noël, dont de nouveaux comme la place Grimmeissen à la Petite-France et des rues seront utilisées, comme celle de la Nuée Bleue et du 22 Novembre. »

Le Marché de Noël débutera le 25 novembre et durera jusqu’au 24 décembre à 18h. Les 300 chalets seront ouverts de 11h à 20h tous les jours, jusqu’à 21h les vendredis et samedis, seulement jusqu’à 18h le samedi 24 décembre. Le pays invité cette année est le Portugal. Onze places de la Grande Île seront utilisées pour accueillir des chalets :

  • place Kléber avec le Grand Sapin, le Village du Partage et l’Atelier du Père Noël pour les enfants à l’Aubette,
  • place Broglie avec le Christkindelsmärik et les artisans du Bas-Rhin,
  • place du Marché-aux-poissons et terrasse du Palais Rohan, marché des délices de Noël d’Alsace (bredele, foie gras, bières…)
  • place du Temple-Neuf, marché de Noël du Carré d’or,
  • place de la Cathédrale, marché de Noël de la Cathédrale,
  • place Gutenberg, village du Portugal, pays invité,
  • place Benjamin Zix, marché de Noël des Rois mages,
  • place des Meuniers, marché des irréductibles petits producteurs d’Alsace,
  • place Grimmeissen, marché Off de Noël (marché des nouveaux modèles),
  • place Saint-Thomas, marché de Noël.

Plan du Marché de Noël 3016 (doc Ville de Strasbourg)

Plan du Marché de Noël 3016 (doc Ville de Strasbourg)


Le grand sapin, point central

La place Kléber sera le point central du dispositif, autour du grand sapin de Noël, haut de 30 mètres et issu d’une forêt près de Dabo, en Moselle. L’ensemble des arbres de la place seront décorés, ainsi que la façade de l’Aubette et de la Maison Rouge. Plus de 300 motifs lumineux sont disséminés sur l’ensemble de la place et pourront scintiller à l’unisson. Il y aura plusieurs teintes en fonction de l’avancement de la journée et de la soirée.

Le grand sapin affichera lui quatre tableaux, préparés par l’entreprise Sigmatech. Sous ses branches, il y aura une programmation avec des chants, du gospel, etc. les mercredis et samedis à partir de 17h.

Le village du partage reste place Kléber. Pour laisser de la place à un poste médical avancé, la crèche de la Nativité a été déplacée place des Tripiers. Il y aura également des compagnies itinérantes dans les rues. Adjoint au maire en charge de l’animation, Mathieu Cahn (PS) promet « des surprises ». Des concerts de l’Avent sont programmés les 27 novembre, 4, 11 et 18 décembre dans des églises du centre-ville.

Les mômes à l’Aubette

L’Atelier du Père Noël se tiendra à l’Aubette du 17 au 31 décembre, de 14h à 19h. Les enfants y trouveront des ateliers créatifs avec Arachnima, Art Puissance Arts, la Maison des Jeux, etc. Du 17 au 24 décembre, les enfants « prépareront » Noël tandis qu’à partir du 26, les ateliers seront centrés sur les jeux et les voeux. Trois temps forts : la Saint-Nicolas (le 6 décembre), la Sainte-Lucie (le 13) avec des animations centrées sur les lumières et la nuit la plus longue le 21 décembre avec des projections.

Des contes et spectacles pour les enfants sont aussi au programme, dans les églises autour des crèches, chez Graine de Cirque au Port-du-Rhin, et à l’Observatoire. Le musée alsacien propose également des visites thématiques et des contes destinés aux enfants.

Le Christkindelsmarik aura la même dimension, légèrement réduite, qu'en 2015 (Photo NotFrançois / FlickR / cc)

Le Christkindelsmarik aura la même dimension, légèrement réduite, qu’en 2015 (Photo NotFrançois / FlickR / cc)

Une déambulation « magique » de Natacha St-Pier

L’inauguration vendredi 25 novembre n’aura pas lieu sur une grande scène place Kléber comme les années précédente. Marraine de cette édition, la chanteuse canadienne Natacha St-Pier interprétera quelques chansons près d’une « porte de lumière » blanche et or rénovée, ornée de deux ours reliés par un cerceau d’étoiles, au début de la rue du Vieux-Marché-Aux-Poissons.

La chanteuse se dirigera ensuite vers le grand sapin et grâce à une baguette, elle illuminera les rues sur son passage… Directeur des Vitrines de Strasbourg et en charge des Illuminations, Pierre Bardet promet une « soirée magique ». L’arbre bleu de 10 mètres sera toujours présent place Gutenberg, avec son ours, tandis qu’un arbre de cristal de 12 mètres sera installé sur le parvis des Halles. Le lustre géant sera installé à l’angle de la Grand’Rue et de la rue du Fossé-des-Tanneurs.

La municipalité espère que les touristes et les Strasbourgeois se promèneront de marché en marchés. Plusieurs parcours seront proposés avec une signalétique spécifique tandis que l’Office de tourisme et diverses associations proposeront des circuits thématiques (marchés des délices, marchés de l’artisanat…) et des balades nocturnes.

Objectif : garder l'authenticité malgré l'époque (Photo Curiositarte / FlickR / cc)

Objectif : garder l’authenticité malgré l’époque (Photo Curiositarte / FlickR / cc)

Le Off tient sa première édition, « joyeux Leön »

Annulé l’an dernier en raison des attentats, le marché Off se tiendra place Grimmeisen à la Petite-France et sera centré sur l’économie sociale et solidaire, le commerce équitable et les « nouvelles économies » (collaborative, de partage…). Il est organisé par la Cress (Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire d’Alsace) et rassemble 22 entreprises de l’artisanat, joaillerie, produits bio, vêtements, mobilier, épicerie, objectifs de décoration, vins et bières Bio, box cadeaux touristiques…

Ce marché n’aura pas de chalets, mais des dômes et des containers. Un dôme plus grand accueillera des débats, des créations street art, des ateliers et des contes. Pour Paul Meyer, adjoint au maire (PS) du quartier gare, ce marché Off devrait être un « havre pour les Strasbourgeois ».

Le Portugal, pays invité

Le pays invité en 2016 est le Portugal. Ses traditions de Noël seront mises à l’honneur place Gutenberg : saucisson, jambon, chausson au canard, pain au beurre et aux herbes, vin, bière mais également le Bolo rei (couronne briochée de Noël) ou les gâteaux et friandises de fête d’Idanha-a-Nova… Il y aura aussi de l’artisanat avec des adufes (tambours sur cadre à double membrane), des broderies de Castelo, de la vannerie, de la céramique, des vêtements…

Les passants pourront entendre également des concerts de fado par l’ensemble Coro misto da Beira interior, ainsi que des interprétations d’oeuvres de compositeurs portugais ou présents au Portugal au XVIIIe siècle par l’ensemble Concerto Ibérico – Orquestra Barroca. Il y aura des déambualtions de groupes musicaux portugais dans la ville ou encore concert d’adufes et de chants de Noël portugais.

Comme chaque année, la municipalité assure qu’un soin particulier a été apporté à la sélection des commerçants. Tous les produits, y compris la nourriture et les boissons, devront avoir un lien avec Noël : décorations, cadeaux, épices et thés, produits salés, produits sucrés… Président de l’office de tourisme de Strasbourg et conseiller municipal, Jean-Jacques Gsell a fustigé le Marché de Noël de Paris, autour de l’Arc de Triomphe, qu’il qualifie « d’imposture » et qui selon lui, « n’a plus rien d’authentique » (voir dans cette vidéo, à partir de 36 minutes).

Le Marché de Noël de Strasbourg accueille chaque année environ 2 millions de visiteurs. En 2015, les indicateurs de la fréquentation étaient en baisse pour la première fois, suite à la suppression de la dernière semaine après Noël et aux mesures de sécurité qui se sont ajoutées suite aux attentats.

L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Consultation citoyenne sur la sobriété énergétique : forte participation, peu de solutions radicales

par Maud de Carpentier. 801 visites. 3 commentaires.

Face à la protestation, le directeur marketing de TotalEnergies annule sa venue à Sciences Po Strasbourg

par Loris Rinaldi. 2 095 visites. 9 commentaires.

Europa-Park renonce à son projet de téléphérique entre la France et l’Allemagne

par Thibault Vetter. 7 442 visites. 7 commentaires.
×