Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Au Star St-Ex, tout ce que vous avez voulu savoir sur Wes Anderson
Rives et Toiles
L'actualité du cinéma à Strasbourg, laissez vous guider et n'ayez pas peur, j'ai l'habitude.
blogs Rives et Toiles 

Au Star St-Ex, tout ce que vous avez voulu savoir sur Wes Anderson

par Greg Lauert.
Publié le 15 juillet 2016.
Imprimé le 29 juin 2022 à 17:17
1 658 visites. 1 commentaire.

Les cinémas Star proposent jusqu’au 2 août aux cinéphiles strasbourgeois de se pencher sur Wes Anderson, l’un des cinéastes américains les plus singuliers de son époque. On aurait tort de bouder ce plaisir.

L’idée de rétrospective renvoie souvent à des maitres disparus, obscurs, méconnus. En l’occurrence, pendant cette période estivale, le Star Saint-Exupéry nous la possibilité d’explorer la filmographie d’un auteur qui, depuis quinze ans, s’inscrit dans la culture pop contemporaine, le réalisateur américain Wes Anderson.

L’autre Anderson, comme on l’a souvent qualifié en référence au brillant Paul Thomas, fait partie de ces artistes à l’univers immédiatement reconnaissable. Deux plans, trois mots, une poignée de notes signées Alexandre Desplat et le spectateur se voit transporter dans un monde désuet, structuré, nourris d’objets rétro et saturé de mélancolie.

Un succès précoce

Quelque peu snobé par la critique française jusqu’à la sortie de La famille Tenenbaum, le réalisateur, singulier prophète en son pays, bénéficie dès son premier film d’un adoubement conséquent. Martin Scorsese a classé Bottle Rocket parmi ses dix films favoris des années 90.

Le cinéaste et Jude Law (CR Twentieth Century Fox France)

Le cinéaste et Jude Law (CR Twentieth Century Fox France)

Et Bill Murray, parrain malgré-lui du cinéma indépendant, rejoint la galaxie Anderson dès son second opus, Rushmore.

Il n’en faut pas plus pour consacrer le cinéaste comme chouchou des comédiens, pour le placer sous la loupe des analystes. À la manière d’un Woody Allen, l’auteur du Darjeeling Limited cumule les grands noms au générique de ses œuvres.

Et quand ses tics de mise en scène pourraient lui valoir des accusations de redondance et d’enfermement, il opte pour le geste le plus audacieux de sa carrière, un sublime film d’animation adapté d’un petit roman de Roald Dahl.

Au choix, Clooney ou Amalric prêtent leur voix à l'animal (CR Twentieth Century Fox France)

Au choix, Clooney ou Amalric prêtent leur voix à l’animal (CR Twentieth Century Fox France)


La validation animée

Fantastic Mr Fox marque une forme de renouveau, tout autant qu’une consécration. Oui, Wes Anderson conçoit le monde comme une maison de poupées dont les personnages seraient aussi rigides que ses objets.

Mais le procédé d’animation libère quelque part une folie supplémentaire. Les tergiversations du renard ont quelque chose d’universel. Le jeune cinéaste séduits les gosses en parlant un langage mature. Il fait rimer sophistication et évidence, se fait accessible, familier. Et ensuite ?

Ce cycle, cette rétrospective, cette intégrale, devrait raviver dans la cinéphilie strasbourgeoise de multiples débats. Moonrise Kingdom est-il anecdotique ? Grand Budapest Hotel est-il un caprice de cinéaste, gavé jusqu’à la gueule de ses propres élans stylistiques ?

Pour soutenir les divers arguments, chaque film projeté est précédé d’un court-métrage du réalisateur.


Bande-annonce de The Grand Budapest Hôtel.

Et jusqu’au 2 août, il sera donc possible de voir, de revoir, pour aimer ou trancher, l’œuvre de l’unique, du merveilleux, de l’irritant Wes Anderson. On en parle dans les commentaires ?

 

Voir tous les articles de ce blog
Article actualisé le 30/08/2016 à 17h27
L'AUTEUR
Greg Lauert
Auteur, journaliste, accessoirement enseignant en cinéma à l'Unistra et, last but not least, programmateur du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg.

En BREF

Un livreur agressé à Strasbourg, Uber Eats lui suspend son compte, Axa refuse de l’indemniser

par Achraf El Barhrassi. 3 475 visites. 3 commentaires.

Après avoir saisi le parquet financier, le directeur général de l’IHU de Strasbourg démis de ses fonctions

par Pierre France. 5 301 visites. 2 commentaires.

Par « sollicitude », le Pape ordonne une enquête au sein du diocèse de Strasbourg

par Nicolas Dumont. 2 304 visites. 2 commentaires.
×