Départementales : Robert Herrmann lâche le conseil général du Bas-Rhin
L'actu 

Départementales : Robert Herrmann lâche le conseil général du Bas-Rhin

Robert Herrmann et Nicole Dreyer lors du conseil municipal de décembre 2014 (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Robert Herrmann et Nicole Dreyer lors du conseil municipal de décembre 2014 (Photo PF / Rue89 Strasbourg / cc)

Dans un communiqué, Robert Herrmann, président de « Strasbourg Eurométropole », nouvelle dénomination de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS), a annoncé qu’il ne se représenterait pas aux élections départementales de mars. Élu conseiller général (PS) du Bas-Rhin en 2001, il explique vouloir se concentrer pleinement à « l’exercice de ses fonctions de président de l’Eurométropole » :

« Pendant toutes ces années, j’ai œuvré avec enthousiasme et détermination comme conseiller général du canton 1 de Strasbourg. L’Eurométropole que je préside est devant des défis majeurs : en particulier ceux du développement économique et de l’emploi, ceux de l’environnement et de l’aménagement durable du territoire, ceux du social et de la solidarité. Des actions importantes seront à conduire pour que ses missions soient plus efficientes, plus efficaces et plus lisibles. Elles demandent un engagement sans faille. Ce sont les raisons pour lesquelles j’ai décidé, en cohérence, de consacrer tout mon temps et toute mon énergie à l’exercice de mes fonctions de Président de l’Eurométropole comme à celles d’adjoint au Maire en charge de la prévention et de la sécurité et du quartier centre. »

Un décret du 23 décembre 2014 a officiellement donné naissance à l’Eurométropole en remplacement de la CUS pour l’établissement public intercommunal l’agglomération de Strasbourg. Ce décret place Strasbourg au rang des « métropoles », agglomérations dont les compétences doivent être étendues dans le cadre d’une nouvelle phase de la réforme territoriale.

Le dépôt des candidatures socialistes pour les élections départementales débute ce vendredi. Ce canton, même élargi, vote traditionnellement à gauche, aussi le retrait de Robert Herrmann devrait solliciter quelques candidatures au PS et chez les écologistes. Paul Meyer, adjoint au maire (PS) de Strasbourg pour le quartier gare, a annoncé à Rue89 Strasbourg qu’il présenterait sa candidature au parti socialiste.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

La crème de la scène strasbourgeoise dans 89dB, en direct du Molodoï vendredi à 18h

par Maxime Nauche. 367 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La loi sur l’Alsace devant l’Assemblée nationale fin juin

par Cassandre Leray. 724 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Marché des créateurs revient place de Zurich dans une version augmentée

par Tristan Kopp. 1 183 visites. 1 commentaire.