Robert Herrmann veut le GCO et pas plus de fonctionnaires
Vigies 

Robert Herrmann veut le GCO et pas plus de fonctionnaires

À LIRE SUR

DNA.FR

Robert Herrmann espère réaliser des économies pour préserver le budget d'investissement de la CUS (capture d'écran dna.fr)

Robert Herrmann espère réaliser des économies pour préserver le budget d’investissement de la CUS (capture d’écran dna.fr)

Dans une interview accordée aux Dernières Nouvelles d’Alsace, Robert Herrmann, président PS de la CUS, détaille ses objectifs après son élection à la tête d’un exécutif de cohabitation avec la droite en mars. Après avoir déclaré son amour pour les entreprises, Robert Herrmann rappelle que la collectivité devra faire des économies pour compenser une baisse prévisible des recettes de 34 millions d’euros. Roland Ries, maire (PS) de Strasbourg, avait déjà dit la même chose la semaine dernière, toujours aux DNA.

Et pour ça, le président de la CUS espère que des missions de service public puissent être déléguées à des régies extérieures. Il n’a pas précisé lesquelles mais il cite l’entretien de la piscine du Wacken, suggérant que ces missions puissent être les plus facilement externalisées. Objectif : garder un nombre d’agents de la CUS stable à la fin du mandat, autour de 8 000 personnes, dont 7 000 fonctionnaires.

Le parc des expositions attendra

Quant aux investissements, Robert Herrmann liste dans son interview les projets qui souffriront de délais supplémentaires :

« Il y aura des reports dans les projets de tram à Schiltigheim et Bischheim. Le PMC est un instrument de rayonnement, il faut qu’on le termine. Quant au Parc des expositions (PEX), j’ai demandé aux services d’envisager le report. (…) Le quartier d’affaires fait partie du même lot. L’ancienne patinoire sera démolie en novembre. Et le nouveau Maillon sera construit, c’est une nécessité absolue. Les Deux-Rives fait partie des priorités des investissements. Tout comme les chantiers Anru, comme à Lingolsheim. »

Pour compenser la baisse d’activité prévisible des industries du BTP, Robert Herrmann et Roland Ries ont écrit une lettre début août au ministre des transports, indiquent en outre les DNA, pour lui demander d’accélérer le calendrier d’attribution de la concession du Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO). Roland Ries, un temps opposé à cette autoroute devant passer par le Kochersberg, a fini par déposer les armes en novembre 2013 sur ce dossier porté par la droite alsacienne. Mais au sein du conseil municipal de Strasbourg et du conseil communauté, les écologistes, membres de la majorité, y sont toujours fermement opposés.

Lire l’interview complète sur DNA.fr. (accès abonnés)

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Un ras-le-bol de tous bords, rencontres avec des « gilets jaunes »

par Guillaume Krempp. 2 558 visites. 26 commentaires.

Le camp de la rue des Canonniers évacué, le trottoir bloqué

par Pierre France. 1 796 visites. 9 commentaires.

GCO : Le tribunal administratif pourrait annuler l’arrêté sur les travaux préparatoires

par Jean-François Gérard. 4 160 visites. 33 commentaires.