Comment Roland Ries et le ministre turc Bekir Bozdag se sont évités dimanche
Édition abonnés  Politique 

Comment Roland Ries et le ministre turc Bekir Bozdag se sont évités dimanche

À la pose de la première pierre de la mosquée Eyyûb Sultan dimanche, le maire de Strasbourg et le préfet ne voulaient pas croiser le ministre turc. Le déroulé de la cérémonie a été modifié pour qu’ils ne se trouvent pas sur la même photo.
Dimanche 16 octobre, la Confédération islamique du Mîlli Görüs tenait à Strasbourg dans le quartier de la Meinau la cérémonie de pose de la première pierre de sa . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Claire Gandanger
Claire Gandanger
Journaliste indépendante Intérêts : société, économie de la culture, vie pratique

En BREF

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 213 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 393 visites. 5 commentaires.

À Kolbsheim, 10 jours pour envisager l’après-GCO

par Rue89 Strasbourg. 1 313 visites. Aucun commentaire pour l'instant.