Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
L'actu 

Roland Ries s’explique (mal) sur son cumul de mandats

par Marie Marty.
Publié le 12 mai 2013.
Imprimé le 30 septembre 2022 à 01:01
2 703 visites. 7 commentaires.
Depuis quelques semaines, le profil Facebook du maire de Strasbourg s’anime. Outil de campagne en vue des municipales de l’année prochaine ? Peut-être. Canal pour faire passer des messages politiques à ses nombreux « amis » ? Plus sûrement, dans l’immédiat. Ce dimanche, Roland Ries répond aux attaques dont il fait l’objet concernant son cumul de mandats et de fonctions :

Capture profil Facebook Roland Ries (MM)

Capture profil Facebook Roland Ries (MM)

L’un des « dix rois du cumul » épinglés par Le Parisien il y a quelques mois (notre article à ce sujet), Roland Ries a été moqué la semaine dernière dans Le Canard Enchaîné pour le même motif et baptisé « roi de la choucroute cumularde ». Oups. Son opposant Pascal Mangin (UMP) n’a pas manqué de relever l’affront sur sa page Facebook et la capture de l’article du Palmipède a fait localement le tour des réseaux sociaux.

Alors, comment se défend le maire ? Et bien, pas très bien. Il argue que ses fonctions sont « obligatoires », or toutes ne le sont pas. Il est par exemple président de la CTS (Compagnie des transports strasbourgeois) au titre de sa vice-présidence de la CUS en charge des transports. Une responsabilité qui, si elle est liée à son mandat, n’a rien d’obligatoire. De même, évoquant sa rémunération, le maire ne donne qu’un seul chiffre – 1250€ – auquel s’ajoutent les quelque 7000€ d’indemnités de sénateur. Un montant que Roland Ries se garde bien de donner.

Et le maire de Strasbourg de terminer son intervention par le paragraphe que voici :

Capture profil Facebook Roland Ries (MM)

Capture profil Facebook Roland Ries (MM)

« Quand je me compare, je me console », dit-il en substance. Il aurait pu faire pire, comme d’autres « grands élus » ailleurs, mais Roland Ries a « considéré [qu’il] ne pouvait, ni ne devait cumuler les fonctions de maire, parlementaire et président de la communauté urbaine ». Les mauvaises langues feront valoir que le même Roland Ries a bel et bien cumulé ces fonctions entre 1997 et 2000, alors qu’il remplaçait Catherine Trautmann à la tête de Strasbourg. Mais qu’après 7 ans de Tandem (2001-2008) et sa répartition des rôles entre CUS (Robert Grossmann) et Ville (Fabienne Keller), il aurait été malhabile pour lui de se réapproprier ces deux fonctions…

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : Harlem Désir dit non au cumul, Roland Ries pourquoi pas

Sur Rue89 Strasbourg : l’irruption des réseaux sociaux en conseil agace Roland Ries

Sur Rue89 Strasbourg : le sénateur-maire de Strasbourg est l’un des 10 rois du cumul

L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Mobilisation et manifestation intersyndicale jeudi 29 septembre pour « l’urgence sociale et écologique »

par Maud de Carpentier. 3 089 visites. 5 commentaires.

Les cars du Kochersberg plus rapides grâce à une voie dédiée presque jusqu’à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 1 958 visites. 3 commentaires.

Oui, l’État a l’obligation légale de proposer aux étrangers un hébergement d’urgence, même sans titre de séjour

par Camille Balzinger. 34 266 visites. 2 commentaires.
×