Samedi, soupe solidaire pour alerter sur l’état de l’accueil d’urgence
L'actu 

Samedi, soupe solidaire pour alerter sur l’état de l’accueil d’urgence

Le collectif « sans dents mais pas sans droits », composé de bénévoles, salariés ou de citoyens engagés au sein d’associations luttant contre la précarité, organise une « soupe solidaire », samedi 3 décembre à la gare de Strasbourg, pour alerter sur l’augmentation des personnes restant sans hébergement. Le collectif avait déjà manifesté pendant l’inauguration du Marché de Noël, place Kléber, avec des pancartes rappelant que, selon eux, « 476 adultes et 63 enfants » allaient passer cette nuit dehors.

Le 25 novembre, le collectif "sans dents mais pas sans droits" avait tenu à rappeler que ce n'était pas Noël pour tout le monde (Photo collectif / Facebook)

Le 25 novembre, le collectif « sans dents mais pas sans droits » avait tenu à rappeler que ce n’était pas Noël pour tout le monde (Photo collectif / Facebook)

Dans un communiqué, le collectif dit « s’insurger contre la situation actuelle » :

« Le nombre des personnes à la rue ne fait qu’augmenter. Dans nos permanences, durant nos maraudes, les tensions sont de plus en plus vives. Ce constat relayé dans la presse ne trouve pas d’écho auprès des pouvoirs publics dont le service stagne ou régresse. Face à ce contexte dramatique, nous dénonçons : la non-écoute des institutions publiques, l’abandon par l’État et le Conseil départemental du Bas-Rhin des plus pauvres, la baisse significative des subventions qui met en péril plusieurs structures contraintes de licencier leurs salariés et de réduire leurs aides, l’absurdité du plan hivernal qui ne répond pas à ses ambitions et se limite à une vision à court terme et l’inefficience du 115 liée au manque de places d’hébergement d’urgence, le recours majeur aux hôtels pour ne pas inscrire dans les budgets un investissement pour des foyers pérennes ! »

Les membres du collectif poursuivent :

« Nous demandons la mise à l’abri rapide de chaque personne, une politique publique sur le long terme, une priorisation affichée des budgets (Etat, Conseil départemental du Bas-Rhin, Eurométropole de Strasbourg) vers les actions au service des plus démunis, un renforcement de la présence du Conseil communal de l’action sociale et un dialogue constructif avec les pouvoirs publics. »

Le communiqué termine en promettant « d’autres actions pour diffuser ces constats, dénoncer ces manquements et changer la situation des plus démunis à Strasbourg. »

Y aller

Soupe solidaire avec les plus démunis, samedi 3 décembre à partir de midi, place de la Gare à Strasbourg.

Aller plus loin

Sur Facebook : la page du collectif Sans Dents Mais Pas Sans Droits

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Manifestation en soutien des Kurdes de Syrie samedi

par Pierre France. 1 703 visites. 19 commentaires.

Exclue en 2018, l’association Alis-Unli remporte sa première victoire à une élection de représentants de locataires

par Jean-François Gérard. 1 698 visites. 3 commentaires.

Municipales : Mathieu Cahn chargé de conduire la liste socialiste à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg. 1 773 visites. 3 commentaires.