Sécheresse dans le Bas-Rhin, l’usage de l’eau restreint
L'actu 

Sécheresse dans le Bas-Rhin, l’usage de l’eau restreint

actualisé le 19/07/2019 à 12h08

Suite aux fortes chaleurs, les ressources en eau du Bas-Rhin ne compensent plus la consommation du département. En conséquence, le département a été placé en « vigilance sécheresse » et des mesures de restriction de l’usage de l’eau sont en vigueur.

Le « comité sécheresse » du Bas-Rhin, un groupe d’expert en hydrologie, s’est réuni mercredi 17 juillet à la préfecture pour analyser la situation de la ressource en eau dans le département suite à la récente canicule.

Le comité sécheresse

  • le préfet ,
  • le directeur départemental du territoire,
  • l’association des maires,
  • l’agence de l’eau,
  • l’agence française de la biodiversité,
  • Alsace nature,
  • l’Aprona,
  • l’agence régionale de santé,
  • le bureau de recherches géologiques et minières,
  • la chambre de commerce et d’industrie,
  • la chambre d’agriculture,
    la chambre des métiers d’Alsace,
  • la chambre de consommation d’Alsace,
  • la confédération paysanne,
  • la coordination rurale,
  • la direction régionale de l’environnement,
  • EDF,
  • la fédération départementale pour la pêche et la protection du milieu aquatique,
  • la fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles,
  • Météo-France,
  • la région Grand Est,
  • le Conseil départemental,
  • le schéma d’aménagement et de gestion des eaux Giessen-Liepvrette,
  • le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux Ill-Nappe-Rhin,
  • le syndicat des eaux et de l’assainissement,
  • les voies navigables de France,
  • le syndicat des irrigants,
  • le SDIS.

Les températures élevées ont engendré un stress hydrique important : la demande en eau est désormais supérieure à la ressource disponible. L’indicateur de l’humidité des sols se situe actuellement dans les 10% des sécheresses les plus sévères. Le niveau de la nappe phréatique d’Alsace est en baisse et est toujours inférieur à celui observé en 2018 à la même période.

Le seuil d’alerte est atteint pour tous les cours d’eau du département : la Lauter, la Sauer, la Moder, la Zorn, la Bruche, l’Ehn, l’Andlau, le Giessen, la Liepvrette, la Sarre et l’Ill. Plusieurs cours d’eau, dont des cours d’eau phréatiques du Ried-Centre Alsace, sont asséchés (10 stations sur 30).

Mesures de restriction

Le préfet du Bas-Rhin a mis en place des mesures de restriction de l’utilisation de l’eau. Celles-ci sont adressées à l’ensemble des usagers du département : collectivités, industriels, agriculteurs et particuliers.

  • La préfecture interdit désormais, et jusqu’à la sortie de la vigilance, le remplissage des piscines privées, le lavage des véhicules (sauf dans les stations professionnelles), le lavage des voiries et des trottoirs, l’arrosage des pelouses et des jardins (sauf arrosage manuel et goutte à goutte automatique) et l’alimentation des fontaines publiques en circuit ouvert.
  • Concernant les prélèvements en rivière, sur proposition de la profession agricole, une réduction, par tronçon, du nombre de pompes fonctionnant en même temps et des débits instantanés de ces pompes sera mise en place.
  • Concernant les prélèvements dans la nappe phréatique, des restrictions limitées aux prélèvements situés dans une bande de 200 mètres le long des cours d’eau prioritaires du schéma d’aménagement et de gestion des eaux du bassin Ill-Nappe-Rhin sont prescrites.
  • Les collectivités et les industriels doivent quant à eux surveiller la qualité de leurs rejets. Concernant les prélèvements en rivière, le nombre de pompes fonctionnant en même temps sera réduit.
  • Enfin, un avis sera transmis à la batellerie afin de regrouper les bateaux de tourisme qui empruntent les écluses et limiter le volume d’eau ainsi consommé.
En ce début de juillet, c'est déjà la pleine sécheresse, avec les prairies qui prennent déjà leur teinte "paillasson". Il est vrai que le Mistral sévit un jour sur trois. Les chats sont rois sur ce territoire, jardin, alentours du bassin, ou pleine garrigue ? C'est de l'espace laissé à leur seul usage. Pas moyen d'irriguer une aussi grande étendue de terrain.
En période de sécheresse, les animaux souffrent également (Photo Isabelle Blanchemain / FlickR / cc)

Vers des mesures renforcées ?

Des températures élevées sont prévues dans le Bas-Rhin pour les semaines à venir. Le prochain comité sécheresse se tiendra le 7 août pour examiner l’évolution de la situation. Si les indicateurs hydrologiques atteignent les « seuils d’alerte renforcés » avant cette date, le préfet pourrait prendre de plus amples mesures de restriction.

La préfecture précise que l’alimentation en eau potable du Bas-Rhin n’est pas menacée pour l’instant.

13 communes en état de catastrophe naturelle

13 communes du Bas-Rhin ont été classées en état de catastrophe naturelle, suite à la sécheresse de l’été 2018. Un arrêté ministériel publié mercredi 17 juillet permet aux habitants ayant subi des dommages d’être indemnisés par les assurances. Sont pris en compte les dommages causés par :

  • Les mouvements de terrain liés à la sécheresse et à la réhydratation des sols entre juillet et décembre 2018 dans les communes de Altwiller, Bouxwiller, Heiligenstein, Herbitzheim, Hinsingen, Marlenheim, Sarre-Union, Sarrewerden et Saverne.
  • Les mouvements de terrain liés à la sécheresse et à la réhydratation des sols entre octobre et décembre 2018 dans les communes de Hofhfelden, Kirrwiller, Waltenheim-sur-Zorn et Wœrth.

Les sinistrés concernés ont jusqu’au 27 juillet pour déclarer le sinistre et établir leurs pertes auprès de leur assureur.

L'AUTEUR
Hélène Janovec
Hélène Janovec
Journaliste stagiaire

En BREF

Un an du 11-Décembre, les commémorations prévues mercredi

par Rue89 Strasbourg. 2 136 visites. 1 commentaire.

Manifestation déclarée le jour, sauvage la nuit

par Guillaume Krempp. 3 240 visites. 4 commentaires.

Environ 10 000 personnes défilent contre la réforme des retraites

par Rue89 Strasbourg. 7 151 visites. 6 commentaires.