Japon planant, Inde chantée ou technologie débridée ? Six idées de sorties à Strasbourg en mars
Culture 

Japon planant, Inde chantée ou technologie débridée ? Six idées de sorties à Strasbourg en mars

Entre journées venteuses et giboulées neigeuses, mars sera un mois parfait pour courir se réfugier dans les salles d’art et de loisirs à Strasbourg. Pour oublier le froid, pourquoi ne pas voyager un peu ? Plongez dans l’animation japonaise, la musique arabe et les saveurs indiennes.

Les films de Myazaki ─ au cinéma Vox

Les films de Hayao Miyazaki ont contribué à populariser l’animation japonaise auprès du grand public occidental. Le cinéma Vox propose d’en redécouvrir quatre durant le mois de mars : Princesse Mononoké, Le Château ambulant, Ponyo sur la falaise et Le vent se lève. Ces long-métrages peignent des univers uniques et riches en détails. Ce sont des films qui se regardent en famille et dont les multiples niveaux de lecture permettent une profusion d’interprétations, et incitent à la rêverie. Les films sont présentés en version originale sous-titrée en français.

Le Château ambulant, sorti en 2005, sera projeté au Cinéma Vox le 13 mars 2020.

Arsmondo Inde ─ à l’Opéra National du Rhin

Pour la troisième édition de son festival ouvert aux pays du monde, l’Opéra National du Rhin (ONR) accueille l’Inde. L’occasion de découvrir une copieuse sélection d’événements : films, expositions, concerts, débats, et bien sûr opéra. À l’occasion de ce festival, l’ONR présente une création mondiale : Until the lions – échos du Mahabharata. Cet opéra est une commande de l’ONR au compositeur français Thierry Pécou. Le Mahabharata est le grand livre de la mythologie hindoue, et il a inspiré un livre au poète Karthika Naïr qui est ici adapté sur scène.

Le festival Arsmondo sera aussi l’occasion de découvrir l’Inde à travers les écrits d’André Malraux, d’apprendre une danse de ce pays, et de découvrir de nombreux films indiens, entre autres festivités.

Les aventures du Prince Ahmed ─ au Maillon

Du cinéma au théâtre, ce n’est plus si surprenant. Au Maillon, il sera possible de découvrir ce dessin animé de 1962, tout en silhouettes de papier et histoires fantastiques. Le Prince Ahmed entreprend un dangereux voyage dans un monde inconnu suite à sa rencontre avec un sorcier. Le film est accompagné en direct par deux musiciens qui composent une bande sonore inédite. Plein de poésie et accessible aux enfants, le spectacle (sous-titré en français et en allemand) se tiendra six fois et à des horaires très variés.

Le film, réalisé en 1926, n’a rien perdu de sa magie. (Photo de Peter Brune)

OUM ─ à Pôle Sud

Avec ce spectacle, le chorégraphe Fouad Boussouf puise dans le mélange entre ses deux cultures : marocaine et française. Les deux influences se nourrissent et s’enrichissent l’une l’autre. La musique et les corps sont à la recherche du plaisir, du mouvement, de la surprise. C’est à Pôle Sud que les 6 danseurs présenteront le spectacle, véritable cri d’amour pour une culture de paix.

Oum à Pôle Sud

Les Giboulées ─ au Théâtre Jeune Public

Comme tous les deux ans le Théâtre Jeune Public (TJP) présente de très nombreux spectacles et expérimentations autour de sa thématique phare : corps-objet-image. Au festival des Giboulées, les spectacles prennent de nombreuses formes. Il y aura de la marionnette, de la danse, des expérimentations plastiques… Les plateaux deviendront des laboratoires de rêves et des domaines de légende. La Radio Pratique émettra en public et en direct pour commenter le festival.

La bande annonce déroutante du spectacle Ersatz qui se tiendra le 21 mars, et qui promet de plonger dans un futur où la technologie a perdu les pédales.

Les spectacles se joueront dans plusieurs salles de l’Eurométropole, en plus des deux salles du TJP.

Strasbourg art photography ─ dans toute la ville

Un festival de photographie qui invite à la promenade. Les lieux d’exposition du Strasbourg art photography sont nombreux : plus d’une cinquantaine ! Le festival mélange des artistes professionnels et des profils plus amateurs, tous sélectionnés pour la qualité de leur travail.

Le festival s’accompagne de plusieurs événements marquants, comme un concours de la jeune photographie, le dernier reportage photo sur Tomi Ungerer et bien entendu de nombreux vernissages.

Ryo Tomo pour le Strasbourg Art Photography (doc remis)
L'AUTEUR
Tristan Kopp
Rédacteur transmédia. Je milite pour un théâtre accessible et une culture au service du social.

En BREF

Nouvel incendie de déchets à l’incinérateur Sénerval : « On les avait prévenus »

par Lola Collombat. 2 531 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Les villes doivent reprendre le pouvoir sur le numérique »

par Pierre France. 1 479 visites. 9 commentaires.

Présidente du Haut-Rhin, Brigitte Klinkert entre au gouvernement

par Pierre France. 10 749 visites. Aucun commentaire pour l'instant.