Être un sportif écologique, c’est possible
Ecolo tous les jours
Réduire son empreinte carbone sans grelotter, concilier respect de la nature et vie urbaine... Dans ce blog, nous allons tester si l'écologie peut survivre au quotidien.
blogs  Ecolo tous les jours 

Être un sportif écologique, c’est possible

Réconcilier sport et écologie, c'est possible (photo Ozetik / cc)

Réconcilier sport et écologie, c’est possible (photo LH / Ozetik / cc)

Le plaisir du sport nous fait souvent oublier l’impact écologique et humain des baskets qu’on chausse et du survêtement qu’on porte, sans parler du déodorant dont on s’asperge volontiers. Pourtant, il existe des solutions simples pour faire du sport en toute écologie, en voici quelques unes.

Blog« Cette année, je fais plus de sport », voici la résolution par excellence de début d’année ! Pourtant, derrière les bienfaits avérés du sport pour la santé se cache une industrie peu regardante sur les conditions de travail ni sur les ressources utilisées. Heureusement, certaines marques, comme Veja, Sebola ou Engel, commencent à proposer des alternatives tout aussi confortables pour se faire plaisir sans nuire à la planète.

Trouver la bonne tenue sportive

L’industrie textile, très polluante, est responsable de 17 à 20% de la pollution de l’eau dans le monde, elle emploie des ouvrières à très bas coût dans des conditions de travail désastreuses en Asie (notamment au Bengladesh comme l’avait révélé l’effondrement du Rana Plaza en 2013), et propose des vêtements neufs contenant des substances toxiques, potentiellement allergènes, cancérogènes et perturbatrices endocriniens (ethoxylates de nonylphénol et phtalates mis en lumière par l’association Greenpeace dans une étude réalisée sur le sujet).

Ligne Nature commercialise les vêtements de sport de la marque engagée et écologique Engel à Strasbourg

Ligne Nature commercialise les vêtements de sport de la marque engagée et écologique Engel à Strasbourg (Engel / Ligne Nature)

La solution la plus simple et la plus économique est d’acheter d’occasion. Sur le Bon Coin, on trouve des annonces en Alsace pour des survêtements à 15€, des shorts de sport, des t-shirts de tennis à 10€, des tenues de yoga, et même des chaussettes de sport. Beaucoup ayant finalement décidé d’arrêter le sport, les reventes sont suffisamment nombreuses avec des vêtements et du matériel peu utilisés et en bon état.

Deux boutiques de vêtements éthiques à Strasbourg

Mais si on veut absolument une tenue neuve, la boutique strasbourgeoise Ligne Nature (18 rue Traversière à Strasbourg) propose des vêtements de sport biologiques fabriqués dans des conditions éthiques (coton issu du commerce équitable, et traçabilité de toutes les étapes de production) des marques Engel et Living Craft (t-shirt à partir de 65 €). La boutique Concept fibres et formes (17, rue Sainte Madeleine à Strasbourg) propose un modèle mixte de survêtement (à 34,30€) et des hauts de sport pour femmes, en matière biologique et certifiés commerce équitable.

Enfin, sur Internet, la marque Sebola vend des vêtements de sport en France à partir de coton biologique et de polyester recyclé (short à 36€) et la marque Switcher des vêtements de sport en PET recyclé (t-shirt de sport à 37€).

Le plus compliqué : trouver chaussure à son pied

Pour les baskets, Veja vient de sortir une basket de running écologique et éthique à 109€. On peut les trouver à Strasbourg dans le magasin Wanamana, 13 Rue du Dôme ou sur leur boutique online.

Pour le football, la marque Milemil propose des chaussures sur son site internet à crampons moulés et vissés fabriquées entièrement en France, à Romans sur Isère, à partir de 250€.

milemil

Les chaussures de football Milemil sont conçues et fabriquées en France (photo Milemil)

Dire adieu aux bouteilles en plastique et au déodorant

Pour éviter les bouteilles d’eau en plastique, investissez dans une gourde 100% inox. Elles sont un peu plus chères (32,90€) mais durent toute une vie.

La dernière étape consiste à faire son déodorant soi-même. En effet, les flacons du commerce contiennent des sels d’aluminium cancérigènes, du pétrole, des conservateurs potentiellement perturbateurs endocriniens (parabens, triclosan), et des ingrédients irritants et allergènes (parfums de synthèse, methylisothiazolinone). Sans parler du tube en plastique non recyclable.

Une solution très simple, naturelle, pas chère et hyper efficace pour un super déodorant écologique est le bicarbonate de soude. Déposez un peu de bicarbonate de soude sur votre index humide. Puis étalez-le sur vos aisselles humides. Le bicarbonate de soude va absorber la transpiration et son action antibactérienne prévient des mauvaises odeurs.

Le bicarbonate de soude est une alternative efficace au déodorant industriel (photo LH / Ozetik / cc)

Le bicarbonate de soude est une alternative efficace au déodorant industriel (photo LH / Ozetik / cc)

Pour un déodorant encore plus efficace, optez pour l’huile essentielle de palmarosa, qu’on trouve en pharmacie à 5,50€. Elle tue les bactéries responsables des mauvaises odeurs et complète l’action du bicarbonate de soude. Déposez une goutte sur votre doigt puis passez votre doigt sur votre aisselle après le bicarbonate. Vous serez surpris de l’efficacité de ce produit !

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Laure Haag
Laure Haag
Mompreneur écolo convaincue, j'ai fondé Ozetik dans le but de favoriser les pratiques écologiques et éthiques dans la vie quotidienne en proposant des alternatives aux produits de grande consommation qui peuvent être toxiques, polluants et fabriqués dans des conditions peu éthiques.

En BREF

Tomi Ungerer a rejoint Jean de la Lune

par Pierre France. 2 713 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Compensations au GCO : un appel à la transparence d’Alsace Nature

par Jean-François Gérard. 1 202 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

GCO : nouvel échec pour suspendre des travaux de l’échangeur nord

par Jean-François Gérard. 1 853 visites. 12 commentaires.