Une statue de « Gens singuliers » brisée
L'actu 

Une statue de « Gens singuliers » brisée

L'enfant est la plus petite pièce de l'exposition "Des gens singuliers"

L’enfant est la plus petite pièce de l’exposition « Des gens singuliers » (Photo Patrick Lambin)

Sale temps pour la Culture sur en plein air. Après la cabane d’échanges de livres brûlée au parc de l’Orangerie, l’une des statues de l’exposition « Des gens singuliers » a été détruite dans la nuit du samedi 1er août au dimanche 2 août, c’est-à-dire dès le premier jour de l’exposition.

C’est la représentation d’un enfant place du Château, la plus petite pièce de la collection, qui s’est brisée. La statue a été retrouvée dans cet état dimanche au matin. L’événement est officiellement déclaré comme un accident survenu lors de la projection des illuminations sur le côté de la cathédrale.

Le commissaire de l’exposition Christophe Fleurov regrette l’incident, mais minimise :

« C’est l’un des risques d’exposer en pleine rue (Christophe Fleurov s’est aussi occupé du plan en relief appelé point de convergence place d’Austerlitz ndlr). Il y avait pourtant des contraintes énormes de stabilité et de prise au vent. Les pièces sont en en béton et en fibre de verre à l’intérieur. Elles sont lourdes, stables et sur un socle en acier. Nous allons réfléchir à mieux protéger encore les œuvres, mais cela ne modifie pas leur déploiement. »

Coup de projecteur non-prévu

Voilà une drôle de manière de parler de cette exposition. Et pour cause, les personnages sont encoure ajoutés au fur et à mesure dans les rues de Strasbourg : à la gare, près de la maison Kamerzell ou devant les Galeries Lafayette (l’un des mécènes de l’exposition), mais surtout aux alentours de la cathédrale. Les statues sont l’œuvre de la plasticienne allemande Christel Lechner.

Après la découverte progressive par les touristes au mois d’août, l’inauguration officielle se fera en septembre. Les écoles seront aussi conviées à découvrir ces Gens singuliers, qui restent exposés jusqu’au 15 octobre. À cette période, une maquette de la cathédrale sera disposée place du Château.

Avant/Après

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Stade de la Meinau : 100 millions et 4 000 places de plus pour le grand public

par Jean-François Gérard. 1 493 visites. 7 commentaires.

Dimanche, rassemblement « pour une autre politique migratoire » pendant les portes ouvertes du Parlement européen

par Cassandre Leray. 390 visites. 1 commentaire.

Un numérique éco-responsable est-il possible ?

par Pierre France. Aucun commentaire pour l'instant.