Strasbourg cherche à mieux connaître ses associations
L'actu 

Strasbourg cherche à mieux connaître ses associations

La Maison des associations de Strasbourg lance une enquête afin de mieux connaître les quelque 12 000 structures enregistrées au tribunal. Celles-ci sont encouragées à remplir un questionnaire en ligne, pour se faire connaître et constituer un « observatoire de la vie associative ».

Il y aurait plus de 12 000 associations recensées à Strasbourg, mais combien sont encore en activité ? Mystère. C’est pour répondre à cette question que la Maison des associations s’est associée à la Ville pour débuter une grande enquête auprès de toutes les associations. Celles-ci ont jusqu’au 31 mars pour remplir un questionnaire en ligne.

Les données recueillies alimenteront un observatoire de la vie associative (Crédit photo : Photo Claude Truong-Ngoc / VisualHunt / cc)

Les données du tribunal inaccessibles

La MDAS cherche à actualiser les chiffres du tribunal d’instance, où chaque association est tenue de s’enregistrer et de publier ses comptes rendus d’assemblées générales. Afin d’établir une « réalité concrète » de la vie associative à Strasbourg, les associations sont donc encouragées à déclarer leur nombre de membres, leur secteur d’activité, leur budget, le nombre et le type d’employés, etc.

L’enquête permettra à la MDAS de débuter un « observatoire de la vie associative », qui regroupera toutes les données recueillies. La MDAS ne sait pas, à ce jour, si ces données seront publiées en open-data par la Ville de Strasbourg.

Les participants doivent répondre à quarante questions… avant le 31 mars. Après avoir répondu, chaque association se verra invitée à une soirée de présentation des résultats de l’enquête, à la Maison des associations de Strasbourg.

L'AUTEUR
Louis Pillot
Stagiaire à la rédaction de Rue89 Strasbourg. Éditeur pour le projet CrossCheck.

En BREF

Le tout premier urinoir féminin testé au festival Summer Vibration

par Hélène Janovec. 3 470 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sécheresse dans le Bas-Rhin, l’usage de l’eau restreint

par Hélène Janovec. 5 052 visites. 3 commentaires.

À Gambsheim, un restaurateur sert un menu Affaires à la sauce Zemmour

par Jean-François Gérard. 14 173 visites. 24 commentaires.