Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
À Strasbourg, la 4G+ se déploie en avance
Vie pratique 

À Strasbourg, la 4G+ se déploie en avance

par Nicolas Mezil.
Publié le 4 septembre 2014.
Imprimé le 01 décembre 2021 à 01:17
3 530 visites. 2 commentaires.
L'installation de la 4G+ a coûté entre 20 et 30 000€ par relais à Orange (Photo Wikimedia Commons)

L’installation de la 4G+ a coûté entre 20 et 30 000€ par relais à Orange (Photo Wikimedia Commons)

Ça bouge dans les ondes à Strasbourg. Orange et Bouygues ont déployé la 4G+, une nouvelle norme pour que les téléphones portables se connectent à Internet, censée apporter plus de débit à ses utilisateurs. Censée, parce que pour l’instant, personne ne peut s’en servir.

La 4G+ est une amélioration technique de la 4G, une norme de diffusion des données sans fil sur les téléphones portables. Au lieu d’utiliser une seule fréquence, elle en combine deux attribuées à la 4G pour offrir un débit deux à trois fois plus important : 220 mégabits/s au lieu de 75 à 100 avec un réseau 4G au meilleur de sa forme.

Orange et Bouygues Télécom ont débuté le déploiement de leur réseau 4G+ sur l’agglomération strasbourgeoise en juin 2013. Le processus a duré six mois entre les premières études et le démarrage. Ce sont les changements techniques qui ont été les plus importants et les plus longs, comme l’explique Bruno Koehl, directeur régional réseau Nord-Est à Bouygues Télécom :

« Il a fallu rendre les antennes-relais compatibles. Pour cela, nous avons dû les mettre à niveau via une mise à jour et y ajouter des cartes électroniques. Ces interventions ont coûté, au total, entre 20 000 et 30 000 euros par relais. »

Trente relais ont ainsi été modifiés pour l’agglomération strasbourgeoise, une quarantaine de sites pour Orange. Un chiffre qui sera amené à augmenter dans les mois qui viennent.
Le coût de ces changements ne devrait pas être répercuté sur le prix des abonnements selon Orange et Bouygues, qui ont déjà augmenté leurs prix à l’occasion de la 4G.

Un réseau « prêt à servir » mais inutilisable

S’il est maintenant possible de capter la 4G+ à Strasbourg, il est encore impossible d’en profiter. Aucun lancement commercial n’a été effectué puisqu’aucun téléphone compatible 4G+ n’est encore commercialisé. Il n’existe que des modems pour connecter des ordinateurs portables. Le Samsung Galaxy S5 devrait le premier smartphone compatible disponible.

Combien de temps faudra-t-il attendre pour profiter de ce réseau 4G+ ? Tout dépend de l’opérateur. Bouygues Télécom commercialisera les premiers appareils vers la mi-septembre. Les clients d’Orange devront patienter quelques semaines supplémentaires, l’opérateur promettant des smartphones 4G+ « avant la fin de l’année ».

Pour l’instant, Orange n’a déployé la 4G+ que dans deux villes, Toulouse et Strasbourg, en raison de son réseau existant comme le détaille Christian Landomiel, directeur de la communication à Orange Est :

« Strasbourg était pour nous l’une des villes les mieux équipées techniquement avec des fréquences et des relais disponibles. »

Quant à Bouygues Télécom, l’opérateur essaie de se positionner comme premier opérateur en nombre de villes couvertes, et a choisi de développer la 4G+ dans les 16 plus grandes villes de France.

De la friture dans la télévision

Mais la 4G+ n’occultera pas les problèmes déjà existants avec la 4G, les fréquences utilisées étant les mêmes. Un brouillage avec la TNT, norme de diffusion de la télévision numérique, a déjà été observé à Strasbourg, notamment à la Robertsau. Cela peut aller d’une perturbation du son et de l’image de certaines chaînes de télévision à la perte totale du signal. Et leur intensité varie selon les antennes râteaux, leur orientation ou bien la distance avec le relais 4G.

Néanmoins, ces cas restent relativement marginaux. Depuis juin 2013, 211 interventions ont été recensées par l’ANFR (l’Agence nationale des fréquences) qui a mis en place une procédure pour diagnostiquer et régler ces problèmes. Les personnes concernées sont invitées à appeler l’Agence qui dépêchera un antenniste pour installer un filtre sur leur antenne. Il n’y a rien à payer, l’intervention est entièrement prise en charge par les opérateurs de téléphonie mobile.

Et les autres opérateurs

Du côté de SFR, on promet le lancement de la 4G+ à la fin de l’année « dans une grande ville en France ». Si cela n’a pas été explicitement affirmé, il pourrait s’agir de Marseille où l’opérateur a lancé des expérimentations en octobre 2013. Quant au quatrième opérateur, Free Mobile, il ne communique pas sur la question. Mais il ne dispose, pour l’instant, que d’une seule bande de fréquences. Or, la 4G+ repose sur l’addition de plusieurs de ces bandes. Free n’en a donc pas les possibilités techniques à court terme.

Aller plus loin

Sur Frandroid : 4G+ quels smartphones seront compatibles ?

Article actualisé le 28/03/2016 à 19h59
L'AUTEUR
Nicolas Mezil
Nicolas Mezil
Journaliste indépendant presse écrite, radio et télévision. Spécialités : médias, high-tech, société.

En BREF

Un collectif de profs s’organise pour sortir leurs élèves et leurs familles de la rue

par Camille Balzinger. 3 140 visites. 13 commentaires.

À Reichshoffen, l’usine Alstom reprise par l’Espagnol CAF, préféré par les salariés

par Jean-François Gérard. 748 visites. 2 commentaires.

À Kilstett, des hooligans néonazis se battent en plein centre-ville

par Guillaume Krempp. 13 638 visites. 1 commentaire.
×