De 40 à 60 000 euros pour un lobby pro-Strasbourg à Bruxelles
Vigies 

De 40 à 60 000 euros pour un lobby pro-Strasbourg à Bruxelles

À LIRE SUR

EUROPOLITICS

Europolitics révèle que Strasbourg se bouge pour garder son siège (capture d'écran)

Europolitics révèle que Strasbourg se bouge pour garder son siège (capture d’écran)

Attention, Strasbourg montre les crocs pour garder le siège du Parlement européen. Cette fois, terminé les tracts, flyers et réunions plus ou moins formelles de la Task Force. Olivier Mirguet révèle sur Europolitics que Strasbourg a décidé d’entrer de plein pieds dans le jeu européen des lobbys puisque la Ville prévoit de dépenser 40 à 60 000€ en faveur d’un cabinet bruxellois pour une « assistance technique pour la campagne pro-Strasbourg » dont le lancement aura lieu en avril.

Selon le site d’informations européennes, la Ville a décidé de « passer d’une logique défensive à une logique offensive ». Jusqu’à présent, la position de la Ville était surtout arcboutée sur l’inaltérabilité des traités européens, qui garantissent tant qu’ils ne sont pas modifiés le siège à Strasbourg.

Mais cette position ne défend pas la ville contre les attaques incessantes qui visent à réduire le rôle du siège officiel au profit de Bruxelles. Comme le souligne Europolitics, 511 eurodéputés se sont à nouveau prononcés contre le siège strasbourgeois en octobre 2014, demandant une une feuille de route pour un siège unique lors du vote sur le budget de l’UE.

Lire l’article complet sur Europolitics. (accès abonnés)

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Municipales : Robert Herrmann ne se présentera pas

par Jean-François Gérard. 1 714 visites. 10 commentaires.

Aux urgences de Strasbourg, la grève suspendue à 50 lits

par Lola Scandella. 754 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Tous les moyens de transport « doux » se valent-ils ?

par piet. 910 visites. 2 commentaires.