Comment survivre à Strasbourg le dimanche
Vie pratique 

Comment survivre à Strasbourg le dimanche

actualisé le 28/03/2016 à 20h44

Strasbourg, ses arbres, ses plans d'eau, ses arc-en-ciels... (Photo Flickr / cc)

Strasbourg, ses arbres, ses plans d’eau, ses arc-en-ciels… (Photo Flickr / cc)

Si, pour vous, passer le dimanche à Strasbourg est synonyme d’ennui mortel, vous avez frappé à la bonne porte. Rue89 Strasbourg vous donne quelques idées de sorties culturelles et amusantes à découvrir seul ou à plusieurs. Fini les dimanches passés sur le canapé, on se bouge !

(Re)découvrir Strasbourg

Et si vous commenciez par arpenter la ville ? Ces pavés que vous foulez tous les jours regorgent peut-être de secrets dont vous n’avez pas idée. Deux organismes vous proposent des jeux de pistes pour découvrir la ville autrement. Avec Strasbourg Insolite, vous pouvez arpenter le centre-ville et le quartier de la Petite France seul ou accompagné de quatre personnes. Pendant trois heures, les explorateurs déchiffrent des énigmes et remplissent des missions. Ce parcours est proposé à 10€ par adulte et est gratuit pour les moins de 14 ans accompagné d’un adulte.
Strasbourg Insolite, 1a rue de Minversheim à Huttendorf. Tel : 06 08 81 74 89.

Il était une fois la ville propose trois types de parcours adaptés : aux professionnels, aux enfants ainsi qu’a toute la famille. Impossible cette fois de jouer à l’explorateur tout seul, les participants doivent être répartis en équipes. Munis d’un carnet de route, d’un plan et d’un itinéraire à suivre, les aventuriers doivent répondre à des questions qui, selon le choix de départ, peuvent sensibiliser les cinq sens ou la culture générale. Pour récompenser leurs efforts, pains d’épices traditionnels et bouteilles de vin d’Alsace sont distribués à l’issue du circuit. Les tarifs sont fixés à 80€ pour un groupe de dix adultes ou adolescents de 12 à 18 ans et à 60€ pour un groupe de dix enfants de 6 à 12 ans.
Il était une fois la ville, 6 place des Chèvres à Strasbourg. Tel : 03 88 31 05 25.

A deux pas de la gare, vous trouverez également Stimultania, pôle de photographie présent sur Strasbourg depuis 1987. Administré par des professionnels, le pôle s’est fixé l’objectif de montrer la photographie de manière à susciter des réactions chez le spectateur. Il accueille chaque année quatre expositions. Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h30, l’entrée aux expositions est gratuite. Le pôle organise des concerts de jazz, de folk, de rock et de musique électronique dont l’entrée s’élève à 3€.
• Stimultania, 33 rue Kageneck à Strasbourg. Tel : 03 88 23 63 11. Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h30.

Il y a aussi le Molodoï, un lieu ouvert à toute expression et création, qui héberge régulièrement des événements les dimanches : pièces de théâtre, expositions, rencontres et aussi concerts. Fondée sur le principe de la culture accessible à tous, le prix des manifestations ne dépasse jamais 8€.
• Le Molodoï, 19 rue du Ban de la Roche à Strasbourg. Tel : 03 88 22 10 07.

Culture, culture…

Le musée Tomi Ungerer présente les dessins et collections de son artiste éponyme. Ici, son album pour la jeunesse « Le Nuage Bleu » (Photo DZ/Rue89 Strasbourg)

Et si vous alliez au musée ? A Strasbourg, on compte pas moins de dix établissements, ouverts de 10h à 18h. C’est une occasion de découvrir l’Alsace et sa capitale à travers son histoire au musée archéologique et au musée historique, sa culture au musée alsacien, ses collections artistiques au musée de l’Œuvre Notre-Dame et l’univers fantaisiste de son artiste Tomi Ungerer au musée éponyme.

Mais ce n’est pas tout. Des estampes et dessins des cinq derniers siècles sont réunis au cabinet des estampes et dessins alors que le MAMCS s’est spécialisé, comme son nom l’indique, dans l’art contemporain. Enfin, le Palais Rohan présente deux collections différentes : une sur la peinture en Europe au musée des Beaux-Arts et l’autre, au rez-de-chaussée, sur les arts décoratifs. Et cerise sur le gâteau, l’entrée est gratuite tous les premiers dimanches du mois. Sinon, elle est fixée à 6€ pour les adultes, 3€ pour les tarifs réduits et est gratuite pour les moins de 18 ans.
Musées de Strasbourg. Tel : 03 88 52 50 00.

Plusieurs associations et structures indépendantes organisent également des expositions. Parmi elles, la Chambre à la Krutenau. Association pour la photographie, elle présente aussi bien le travail des jeunes à qui elle donne un coup de pouce pour leurs premières expositions, que des photographes confirmés. Régulièrement en partenariat avec le Maillon, la Chambre a récemment affiché les photos de Vincent Debanne ou encore d’Arnold Odermatt. En dehors des expositions, l’association propose des stages photo permettant de découvrir l’univers d’un photographe professionnel. La formation dure le temps d’un week-end et coûte en moyenne 265€ .
La Chambre, 4 place d’Austerlitz à Strasbourg. Tel : 03 88 36 65 38. Ouverte de 14h à 19h du mercredi au dimanche.

Plutôt amateur de musique ou de spectacle ? Le Théâtre National de Strasbourg propose occasionnellement des représentations le dimanche. Les horaires et tarifs sont à consulter sur leur calendrier en ligne.
• TNS, 1 avenue de la Marseillaise à Strasbourg. Tel : 03 88 24 88 00.

Fitness ou Laser Quest ?

Le parc Zimmer de Lingolsheim abrite des sentiers à parcourir à pied ou en VTT, des aires de jeux, des terrains de sport, un skate parc et un parcours de santé. Nouveau concept adopté par la commune en 2010, les Body Boomers sont des appareils de fitness de plein air. Le parc est doté de sept équipements différents : un marcheur double, un vélo elliptique, un gouvernail, un poney, un masseur, un disque taïchi et un tripode. Ces équipements sont accessibles gratuitement et mettent le sport à la portée de tous. Mme Jeanine Dequaire, présidente de la société, insiste sur le caractère intergénérationnel de l’opération qui mobilise aussi bien les grand-parents que leurs petits-enfants.
Body Boomers, appareils de fitness en plein air au parc Zimmer de Lingolsheim.

Le dimanche, le Laser Quest de Vendenheim ouvre ses portes de 14h à 18h. Dans le labyrinthe plongé dans la pénombre, les joueurs se cherchent, se traquent et s’affrontent armés de pistolets laser. Ici, pas de violence puisque le but du jeu consiste à « désactiver » ses adversaires pour marquer des points. La partie dure vingt minutes, coûte 7€ et peut rassembler de 5 à 24 participants. Une fois « désarmés », les joueurs peuvent encore partager un moment dans la salle d’arcades autour du billard, du baby-foot et de nombreux autres jeux.
Laser Quest, 6 rue Transversale B à Vendenheim. Tel : 03 88 18 91 89. Page Facebook.

Les grands classiques

Quand les températures sont agréables, le parc de l’Orangerie est un endroit idéal pour passer son temps à l’air libre (Photo Sébastien Hanssens)

Enfin, parce qu’un papier ne serait pas complet sans les sorties classiques, voici quelques adresses auxquelles vous avez sans doute déjà pensé. L’idée qui vient souvent directement à l’esprit : le cinéma. Si vous êtes plutôt du genre blockbuster, rendez-vous à l’UGC ou au cinéma Vox où le prix des séances oscille entre 5,10€ et 10,70€ alors que pour les amateurs de cinéma d’art et d’essai, il faudra plutôt se tourner vers l’Odyssée, le Star ou le Star Saint-Exupéry où là les prix sont compris entre 5,90€ et 8,90€.

Promenades au vert

Situé en face du Conseil de l’Europe, le parc de l’Orangerie offre plusieurs possibilités. Outre la promenade, la course à pied ou le VTT, vous pouvez également monter dans une barque pour faire un tour sur le lac. C’est un endroit idéal pour les sorties en famille puisque les enfants auront l’occasion de s’amuser sur le manège et les nombreuses aires de jeux réparties dans le parc mais aussi de découvrir les animaux à la mini-ferme. Si le temps se dégrade, vous pouvez vous réfugier au Jardin de l’Orangerie qui accueille les amateurs de bowling à partir de 9h le dimanche. Entre 14h et 19h, la partie vous sera facturée 4,60€ alors que durant le reste de la journée, la partie sera à 3,10€. Pour les plus sportifs, de nombreux terrains de sport sont dispersés dans le parc. Mais pourquoi ne pas se poser tranquillement, profiter du soleil (quand il y en a parce qu’il est rare) et organiser un pique-nique ?

La patinoire de Strasbourg est peut-être une adresse plus adaptée aux temps de pluie et de grand froid. Ouverte le dimanche de 10h à 13h et de 15h à 18h30, l’entrée est fixée à 5,20€ par adulte, à 4,20€ pour les 3-16 ans et étudiants et est gratuite pour les moins de trois ans. Il faudra également compter 2,50€ pour la location des patins. Outre le patin à glace, il est également possible de pratiquer le karting électrique sur glace (12,40€ les huit minutes) ou, pour les plus petits, la luge au jardin de glace. Régulièrement, des animations spéciales sont organisées et peuvent être consultées sur leur calendrier des activités. Une alternative idéale pour ceux qui n’ont pas le temps ou les moyens pour se rendre aux sports d’hiver !
L’Iceberg, rue Pierre-Nuss à Strasbourg. Tel : 03 90 20 14 14.

Vous avez d’autre suggestions ? Ajoutez les en commentaires et nous les intégrerons lors de la prochaine mise à jour de cet article.

(Article actualisé le 26 avril 2014)

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : Où bruncher le dimanche à Strasbourg ?

Tags
L'AUTEUR
Déborah Zitt
Déborah Zitt
Etudiante en communication et publicité à l'ISCOM de Strasbourg, je suis stagiaire à la rédaction de Rue89 Strasbourg pour trois mois.

En BREF

Ouverture d’une enquête judiciaire sur la mort de Naomi Musenga

par Jean-François Gérard. 1 668 visites. 2 commentaires.

Strasbourg en liesse après la qualification des Bleus en finale de la Coupe du monde

par Jean-François Gérard. 1 434 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’éducation aux outils numériques, thème central des Rencontres mondiales du logiciel libre

par Simon Adolf. 448 visites. Aucun commentaire pour l'instant.