Terrorisme : le « commando de Strasbourg », opérationnel et piloté depuis la Syrie
L'actu 

Terrorisme : le « commando de Strasbourg », opérationnel et piloté depuis la Syrie

Après six jours de garde à vue, les 5 personnes interpellées à Strasbourg et Marseille, dont un animateur d’une école de la Meinau, ont été mis en examen vendredi pour association de malfaiteurs terroristes. Selon le procureur de la République de Paris, ils étaient en lien avec un donneur d’ordre établi en Syrie et un passage à l’acte était imminent.

Vendredi matin, le procureur de la République de Paris, François Molins, a confirmé les informations qui ont émaillé la semaine sur les 7 personnes interpellées samedi soir dernier à Strasbourg et Marseille.

À Marseille, deux des trois personnes interpellées ont été relâchées mercredi. Les gardes à vue des cinq autres ont été prolongées jusqu’à leur durée maximum (144 heures) avant d’être mis en examen vendredi matin pour « association de malfaiteurs terroristes en vue de la préparation de crimes d’atteintes aux personnes », en relation avec une organisation terroriste.

Les quatre suspects de Strasbourg sont : Yacine B., de nationalité française, né en 1979, sans casier judiciaire, agent périscolaire à l’école de la Meinau ; Hicham M., de nationalité française, né lui aussi en 1979, manutentionnaire, dont le casier comporte 6 condamnations ; Sami B., franco-tunisien, né en 1980, travaillant dans une épicerie, en concubinage, ayant trois enfants ; Zakaria M., franco-marocain, né en 1981, sans casier.

Procureur de Paris, François Molin a en charge le Parquet anti-terroriste (capture d'écran)

Procureur de Paris, François Molin a en charge le Parquet anti-terroriste (capture d’écran)

« Le commando de Strasbourg » piloté depuis la Syrie

Selon le procureur, ces quatre personnes sont des amis de longue date qui se voyaient régulièrement et communiquaient en réseau fermé, via une application de messagerie sécurisée.

Hicham E. a quant à lui été interpellé à Marseille. Il est marocain, né en 1970 et SDF. Il avait été signalé pour radicalisation, par les autorités portugaises, pays où il résidait, après plusieurs voyages suspects en Europe. Le lien entre ce dernier individu et le « commando de Strasbourg » comme l’appelle François Molins n’a pas encore été établi même s’ils étaient tous en contact avec un donneur d’ordre établi au Moyen-Orient.

Chez l’animateur périscolaire Yassine B., les enquêteurs ont saisi une arme de poing Sig Sauer, un pistolet automatique Glock ainsi que des munitions. Ils ont aussi retrouvé un cahier avec des inscriptions manuscrites sur 12 pages sur le djihad armé, la mort en martyr et se référant au chef de Daesh, Abou-Bakr al-Baghdadi.

Chez Zakaria M. ont été découverts un pistolet automatique, un pistolet-mitrailleur et des munitions. Une clé USB contenant deux fichiers a également été trouvée : un fichier sur la livraison de sommes d’argent, et un second comportant des coordonnées GPS relatives à des armes. Chez Hicham M. ont également été découverts des écrits d’allégeance à l’Etat islamique.

De son côté, Hicham E., arrêté à Marseille, était en possession de 4 280 euros, une somme « destinée à l’acquisition d’armes » selon François Molins.

Deux des Strasbourgeois, Hicham M. et Yassine B., se sont rendus à Chypre en mars 2015 avec l’intention de rejoindre la Syrie. Selon François Molins, ces éléments témoignent « a minima » de vélléités de rejoindre un groupe terroriste ou de perpétrer un attentat sur le sol français. La cible reste encore inconnue mais des recherches via Google Maps avaient été menées par les suspects. Ils avaient aussi téléchargé l’application Périscope, qui permet de se mettre en scène en direct, ce qui a fait supposer aux policiers un passage à l’acte imminent.

Aller plus loin

Sur France Info : revoir la conférence de presse du procureur de Paris

Sur Rue89 Strasbourg : nos précédents articles

 

 

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Enseignants et parents du collège Twinger déçus par la réponse de l’académie

par Pierre France. 1 750 visites. 3 commentaires.

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 1 068 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 761 visites. 7 commentaires.