Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
The Walk dévoile son nouvel album sur scène le 17 mars
Culture 

The Walk dévoile son nouvel album sur scène le 17 mars

par Charly Ouate.
Publié le 13 mars 2016.
Imprimé le 17 juin 2021 à 07:16
5 394 visites. 1 commentaire.
The Walk

The Walk (photo Eléonore Guillon)

Voici enfin le premier album de The Walk ! Le quartette strasbourgeois a su se faire désirer après deux EPs prometteurs et savoureux publiés en 2013 et 2014. Wrong Enemy, tout en magnétisme sauvage, sera présenté sur la scène de l’espace Django Reinhardt jeudi 17 mars.

The Walk nous avait déjà régalés de son rock métissé et habité avec ses deux premiers mini-albums, 1STEP et Frozen Hands, respectivement sortis en juillet 2013 et mai 2014. À Rue89 Strasbourg, le coup de cœur pour ces quatre Strasbourgeois avait été immédiat et c’est bien pour cela que nous vous en avions parlé à plusieurs reprises (lors de la sortie du premier EP et à l’occasion de la présentation de titres inédits au Mudd Club fin 2014 dans la perspective de ce premier album).

Un rock à entrées multiples

Wrong Enemy

Wrong Enemy (Doc. remis)

Aujourd’hui, donc, place aux douze titres qui composent Wrong Enemy, premier format long des Strasbourgeois désormais disponible en numérique et sur support physique. On y retrouve une sincérité profonde, une urgence musicale doublée d’une radicalité verbale qui font de cette musique un rock à entrées multiples, à l’image de la puissance du morceau d’ouverture, Sit by the Fire, dont la fougue va crescendo cinq minutes durant jusqu’à un finale aux accents hard et progressif.

Rien à voir, en revanche, avec Stand The Truth, dont le tempo plus doux et contemplatif se teinte magnifiquement d’un accordéon « tangoïsant ». Words of Wisdom s’inscrit dans cette ligne plus atmosphérique et planante, esquissant un tableau au flou travaillé ouvrant sur de grands espaces à explorer.

Même sentiment de tous les possibles avec l’envoûtant Far from my Dreams. Attention toutefois à ne pas se laisser endormir par la beauté bucolique de ces paysages : l’orage gronde, les premières rafales de vents se lèvent, l’ouragan approche, le volcan va entrer en éruption.

Frozen Hands figurait déjà sur l’EP éponyme, tout en puissance rentrée et contenue avant l’explosion finale. Car The Walk, c’est un peu cela. Partir en balade sous des cieux cléments avant que l’horizon ne s’assombrisse. Pris dans la tempête, nous voici dans l’adversité, condamnés à faire face, ruser, lutter. Toujours sur la corde raide, entre inévitable chute et possible rédemption salvatrice. Peut-être le reflet de l’intériorité, de l’intime, de ces émotions enfouies qui finiront bien par affleurer.

Wrong Enemy exhale en tout cas un parfum de mélancolie auquel viennent se greffer de petites touches d’espoir. Car le monde n’est pas binaire et fragmenté. Il est en mouvement permanent, en construction.

Toute cette complexité, The Walk l’exprime à merveille, portée par la voix inclassable et vagabonde de Hervé Andrione, qui officie aussi aux guitares. Cette magie globale passe également par le vibrant tarhu de Nicolas Beck ainsi que la basse ardente de Claudio Dos Santos et la batterie toujours accrocheuse de Victor Binot.

La formule enchanteresse séduit pleinement sur album mais prend encore une autre dimension en live, bien plus percutante et organique. Car au-delà de la technique et de l’évidente maîtrise des Strasbourgeois, c’est désormais le ressenti qui prime. Physique et mental. Et ces émotions profondes, poignantes, palpitantes, sont fort heureusement incontrôlables !

Y aller

The Walk en concert le 17 mars à 20h à l’Espace Django Reinhardt, à Strasbourg (co-production Pelpass et The Walk). Egalement à l’affiche : Gamesdoglär et The Summer Rebellion. Entrée : 8 euros en pré-vente et 10 euros en caisse du soir.

Article actualisé le 28/03/2016 à 20h24
L'AUTEUR
Charly Ouate
Charly Ouate
Une mission : vous souffler des plans de concerts électrisants qui pulsent, à la mesure de mon pseudonyme.

En BREF

Interpellés pour terrorisme puis relâchés, quatre nouveaux Tchétchènes stigmatisés

par Stéphanie Wenger. 1 899 visites. 8 commentaires.

La Maison des associations condamnée pour le licenciement d’une salariée victime de harcèlement sexuel

par Pierre France. 891 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Zoo de l’Orangerie : la Ville veut obtenir de l’association gestionnaire la libération des animaux sauvages

par Manuel Magrez. 3 335 visites. 12 commentaires.
×