Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Toujours écorché, The Wooden Wolf présente son 7e opus au Marché off
Culture 

Toujours écorché, The Wooden Wolf présente son 7e opus au Marché off

par Pierre France.
Publié le 5 décembre 2021.
Imprimé le 22 janvier 2022 à 13:12
707 visites. 1 commentaire.

The Wooden Wolf présente son septième album mardi 14 décembre au Marché off de Strasbourg. Ce sera l’occasion de retrouver ce chanteur folk écorché, à la poésie intime et mélancolique, de retour après un confinement productif.

Depuis neuf ans, The Wooden Wolf soigne sa mélancolie grâce à sa guitare. Avec sa voix éraillée, son toucher délicat et la poésie de ses mots, The Wooden Wolf emmène son public dans son univers, fait de balades, d’échappées à la brutalité du monde, d’introspections aussi… Ce septième album est dans la droite ligne des précédents, une dizaine de chansons soignées, précises, économes. Intitulé « Songs of the night », il s’écoute dans le noir, dans le silence.

Installé sur les hauteurs de Ribeauvillé, Alex Keiling n’est pourtant pas malheureux. À 35 ans, père d’un enfant de 3 ans, il se remet doucement de son premier chagrin d’amour qu’il a subi quand il avait 14 ans. Comme pour nombre d’artistes intimistes, le premier confinement l’a pas mal remué :

« Je ne contrôle pas vraiment mon processus créatif. Les paroles, les musiques, sortent de moi comme ça… Pour cet album, j’ai réalisé l’enregistrement sur un Tascam Portastudio, en synchronisant manuellement les instruments sur les 4 pistes de la cassette. Après neuf ans, je fais toujours tout moi-même. »

Même les clips vidéos qui accompagnent certains des morceaux de ce septième album ont été créés par Alex Keiling.

The Wooden Worlf en concert au Romandie en mars 2014 (doc remis)

Le résultat est un album qui sonne comme s’il avait été oublié dans les années 80 puis subitement retrouvé à l’heure du numérique étincelant. Les sonorités sont parfois brutes, parfois rongées toujours chaudes. The Wooden Wolf a pourtant connu la perfection des grands studios mais Alex Keiling garde un souvenir mitigé de la production de son précédent album, pour lequel des moyens conséquents avaient été engagés.

Intimiste mais intense, The Wooden Wolf emmène son public à chaque représentation (doc remis)

« Songs of the night » est donc une sorte de retour à la solitude de la production pour Alex Keiling, qui s’est fait une raison :

« Je voulais un album “low-fi” parce que la folk, c’est raconter des histoires en musique. C’est aussi simple que ça, c’est vieux comme le monde. Je ne suis plus sûr qu’il faille développer The Wooden Wolf au-delà de moi. Tout ce que je demande à un label aujourd’hui, ce sont des belles dates, de belles premières parties… »

Des propos que ne renieraient pas un Neil Young par exemple. En parallèle, Alex Keiling travaille sur un autre projet, pour lequel il prévoit de chanter en français.

Y aller

Release Party The Wooden Wolf, mardi 14 décembre à 18h30, au Marché off, place Grimmeisen à Strasbourg – Petite-France.

Aller plus loin

Article actualisé le 05/12/2021 à 18h06
L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Des Décrocheurs mazoutent des portraits d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction climatique

par Anne Mellier. 624 visites. 9 commentaires.

Un immeuble insalubre de Joseph Benamran devant la justice administrative

par David Weichert. 3 801 visites. 3 commentaires.

Crises d’angoisses, malaises, tremblements : les témoignages du personnel éducatif à bout

par Thibault Vetter. 2 431 visites. 4 commentaires.
×