Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Train de nuit : une ligne par Strasbourg dès décembre 2021
Economie 

Train de nuit : une ligne par Strasbourg dès décembre 2021

par Guillaume Krempp.
Publié le 10 décembre 2020.
Imprimé le 13 avril 2021 à 06:25
14 581 visites. 5 commentaires.

Le futur train de nuit Paris – Munich – Vienne intégrera Strasbourg sur son tracé. La Deutsche Bahn prévoit de lancer cette offre dès décembre 2021.

Mardi 8 décembre, la SNCF et ses homologues allemands, autrichiens et suisses ont annoncé l’ouverture de nouvelles lignes nocturnes : Zurich – Amsterdam dès décembre 2021, Berlin – Paris dès décembre 2023 ou encore Zurich – Barcelone dès décembre 2024. À l’issue de la conférence de presse conjointe, le ministre délégué aux transports Jean-Baptiste Djebbari publiait fièrement une carte des futures dessertes de nuit. Problème : Strasbourg, pourtant centrale par rapport à de nombreuses destinations, ne figure même pas sur le futur réseau ferroviaire.

« Ce réseau paraît aberrant »

De quoi surprendre de nombreux soutiens du train de nuit à Strasbourg. Dès le lendemain, l’eurodéputée (Agir) Fabienne Keller a rédigé un courrier destiné au ministre des Transports pour s’inquiéter de cette absence strasbourgeoise : « Ne pas associer Strasbourg au développement des trains de nuit en Europe me paraît être une erreur majeure. »

Le vice-président Grand Est de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut), François Giordani, estime que cette carte mériterait des explications du gouvernement :

« Ce réseau paraît aberrant par rapport aux axes traditionnels qu’on évoquait jusqu’à maintenant : Hambourg – Barcelone par la vallée du Rhin et puis Paris – Strasbourg – Karlsruhe – Munich – Bratislava. »

La Deutsche Bahn a mieux anticipé le retour des trains de nuit que la SNCF (Photo Jordan Lab / FlickR / cc)

« La SNCF se raccroche au wagon »

Face à l’unique desserte française sur le réseau Nightjet, le vice-président de la Fnaut explique que « la SNCF se joint à l’initiative de trois autres pays, elle n’est pas moteur de ce projet, elle se raccroche au wagon lancé par les Autrichiens. » Une autre source proche du dossier corrobore cette explication :

« La motivation française pour le train de nuit est toute fraîche par rapport à celle de l’Autriche et de l’Allemagne. Si vous regardez le schéma, c’est la Deutsche Bahn qui le signe. Ils ont pris le leadership. Ce n’est pas un problème mais ça peut expliquer une partie de l’absence de Strasbourg. »

La SNCF hésite, la Deutsche Bahn annonce

Ainsi, mercredi 9 décembre, la communication de SNCF Voyageurs était incapable de confirmer la présence de Strasbourg sur l’un des tracés présentés : « Les arrêtés intermédiaires ne sont pas encore arrêtés ». Elle n’a pas été en mesure de mettre en relation Rue89 Strasbourg avec « l’équipe travaillant sur le partenariat des trains de nuit européens depuis quelques mois. »

C’est donc la Deutsche Bahn qui a répondu à Rue89 Strasbourg sur cette question : « Strasbourg est prévu comme étape sur la liaison Vienne – Munich – Paris à partir de décembre 2021 ». L’information a été confirmée par la société ferroviaire autrichienne Österreichische Bundesbahnen.

Des délais liés à une pénurie de matériel roulant

Interrogée sur le délai nécessaire pour ouvrir de nouvelles lignes, l’entreprise ferroviaire autrichienne a indiqué être dépendante de livraison de nouveaux wagons-lits : « Nous avons commandé 33 trains de nuit, nous en recevrons 13 en 2022 et 20 autres en 2024. »

La problématique du matériel roulant explique aussi le retard français dans le développement du train de nuit, comme l’explique Maxime Kieffer, secrétaire général du syndicat CGT Strasbourg : « Le tout-TGV a tué le train de nuit en provoquant un désinvestissement dans le matériel roulant. » Une explication corroborée par Nicolas Forien, membre du collectif Oui au train de nuit :

« Le cœur de l’investissement, c’est le matériel roulant. Pourquoi est-ce que les lignes Paris – Berlin et Paris – Vienne attendent 2023 pour démarrer ? Parce qu’il y a une pénurie de matériel roulant. On est obligé d’attendre que les commandes autrichiennes arrivent : les voitures couchettes, les voitures lits manquent. En France, les voitures couchettes qu’on a aujourd’hui datent d’il y a quarante ans. On paye ce retard et ce manque d’investissement. Le gouvernement rénove en catastrophe pour relancer la ligne Paris – Nice et Paris – Tarbes et maintenir les lignes existantes. Si on veut relancer plus de lignes, il faut commander du matériel neuf. »

La vision 2030 du collectif Oui au train de nuit

Le collectif Oui au train de nuit propose ainsi un schéma de 15 trains de nuit intra-européens pour 2030. « Avec nos propositions, Strasbourg serait reliée directement par train de nuit à Nice, Perpignan, Barcelone, Bordeaux,
Toulouse, Nantes, Rennes, Vienne, Budapest », explique Nicolas Forien.

« Avec nos propositions, Strasbourg serait reliée directement par train de nuit à Nice, Perpignan, Barcelone, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Rennes, Vienne, Budapest », explique Nicolas Forien, membre du collectif « Oui au train de nuit » . (Document remis)
L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste, en recherche d'enquêtes et d'impacts

En BREF

Filiale d’Europa-Park à Plobsheim : début de l’enquête publique

par Pierre France. 1 955 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’Alterpresse68 attaquée en diffamation par un industriel suisse

par Maud de Carpentier. 1 050 visites. 1 commentaire.

Jean-Luc Herzog va devoir supporter une opposition à Niederhausbergen

par Pierre France. 2 951 visites. 2 commentaires.
×